Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Libérons les animaux ! [PV USA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Libérons les animaux ! [PV USA] Lun 5 Aoû - 18:07

Jimmy avait envie de repartir. Maintenant tout de suite là immédiatement sur le champ sans hésitation !
Peut-être parce qu’ils étaient entrain d’aller chez U.S.A et que le koala n’aimait personne sauf Australie et parfois Wy. Seulement, son maître voulait discuter de certaines choses avec le blond à lunettes fans d’hamburger, notamment du fait qu’il y avait certaines choses dans la libération des animaux qui le préoccupait, et qu’il souhaitait donc faire un texte avec lui pour sensibiliser les plus jeunes à prendre soin de la Terre, parce qu’Ace était comme ça, lovant la jeunesse et la liberté….Surtout la liberté.
Jimmy restait accroché à son maitre, plantant limite ses griffes de mécontentement, mais comme il l’aimait trop il restait sage.

Australie quant à lui était tout content. Il allait dire coucou à son frangin dont il s’était inspiré pour faire son gouvernement et qu’il avait laissé venir pour la mondialisation et le bon développement de sa transition démographique…Ok j’ai retenu que ça en géographie mais soit passons. Cela lui faisais bizarre quand même, lui qui avait l’habitude de vivre dans le bush, il se retrouvait entouré de bâtiments, de buildings super haut ou les plantes ne pouvaient pas bien respirer… C’était assez désespérant et il fit un peu la moue.
Jimmy cru bien donc que dès qu’ils allaient voir U.S.A ses fesses allaient mourir. Pourquoi les fesses ? Parce que c’est là que la graisse fini et vu tous les sandwichs et burgers que l’américain se mangeait il devait être énormément à cet endroit là !

- Allons Jimmy, tu as faim pour que tu sois si grognon ?

L’animal grogna un bon coup et Australie comprit que c’était pour la visite qu’il boudait pas content.

- Ca se passera bien tu verras.

Australie se mit à rire, comme à son habitude c’était très peu discret. De toute façon l’amoureux des koalas n’était pas prêt de devenir ninja avec la taille de ses sourcils et son rire fort. En plus il parlait presque en hurlant des fois. Pas que les autres ou lui-même étaient sourds, juste que c’était sa façon d’être.

Ils arrivèrent donc vers le fou accro aux burgers et Australie sauta à moitié dessus :

- Hi you ! It’s been a long time ! How are you ? It’s nice to see you !
Eh toi ! Ca faisait longtemps ! Comment ça va ? C’est bien de te voir !


Bien évidemment pour paraître classe, la joueuse d’Australie c’était senti obligé de parler anglais. Déjà un personnage anglophone ça lui suffisait pas, du coup Ace sers aussi. Bref, Jimmy était sur l’épaule de son maitre, le regard perçant de haine à vous refroidir le sang.

- On va où pour parler de ce que je voulais te parler ?

Tout souriant était l’Ace. Pour lui tout le monde était beau et mignon.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Ven 9 Aoû - 22:16


Sauvons les Animaux !









Alfred c’était levé de bonne heure.  Après avoir mangé trois bol de céréale, vu son lait, manger ses trois tartines, il passa rapidement par la case ‘’douche ‘’. Il s’habilla aussi. Il réfléchit un instant avant de mettre son classique pantalon de survêt’ et t-shirt normal de je-traine-à-la-maison. Après tout son Cousin/Frère/Oncle Australie allez passer chez lui.  D’ailleurs, il ne savait jamais comment considérer Ace, la famille est compliquée chez les nations.  Ni comment trop se comporter avec lui parfois. Pas qu’il lui fasse peur, loin de là. Mais si il y avait pas cette espèce de Koala psychopathe qui le collait comme son ombre, il était sur que Ace aurait était un bon compagnon de route pour le héro qu’il était.

Enfin bref. Il décida de s’habiller de manière plus classe, sans non plus aller sur son 31, ou comme si il allait au meeting.  Mais il fit l’effort de mettre un jeans, et une petite chemise, un peu ample. Il passa une main dans ses mèches blondes, tandis que sa petite mèche rebelle reprenait en hauteur.  Il sortit dehors, profitant qu’il ne faisait pas trop chaud. Il leva la tête, fière des buildings présents dans sa chère ville de New-York. Il s’arrêta dans un Starbuck, pour se prendre un bon café. Il regardait les gens passaient à coté de lui, sourire aux lèvres. Peu lui adressais réellement un regard, ignorant qu’il avait l’incarnation de leur pays proche d’eux.

Le jeune homme perdit son sourire passant devant le World Trade Center. Du moins, ce qui était autrefois le World Trade center. Son regard se rembrunit, les souvenirs de cette journée voulant refaire surface. Il secoua légèrement la tête, avant de boire une longue gorgée de son café. Maintenant c’était du passé, un nouveau symbole était entrain de naitre, en cette tour de 1776 mètre.

1776, sa déclaration d’indépendance, le premier pas des treize colonies vers les États-unis d’Amérique. Il sourit. Oui un symbole important était tombé. Mais un autre, plus fort s’élevait. Il était USA, il était une superpuissance.
Il marcha ainsi un petit moment, puis se dirigea vers la gare central de New York, pour récupérer son cousin/frère/oncle (rayez mention inutile) Ace, ainsi que l’autre psychopathe Jimmy le Koala

Arrivait là bas, il cherche le brun aux yeux vert parmi la foule. Avec son mètre 90, associé a son allure unique, il devrait ne pas avoir trop de mal à le trouver. Puis il était un héro ! Il était forcément obligé de le retrouver.  Il avait toujours son café à la main, quand la personne qui le cherchait lui sauta dessus, lui lançant :

‘’ - Hi you ! It’s been a long time ! How are you ? It’s nice to see you !‘’

Il se retourna vers son camarade Anglophone, son sourire digne de Colgate aux lèvres, content d’entendre l’accent de son camarade de colonisation. Même s’il l’avait pas réellement connu lors de sa colonisation par Arthur, du fait qu’il avait déjà pris son indépendance à l’époque.
Mais il était quand même un camarade, et un membre de la famille.

-Hi ! I’m fine, and you ? I’m happy to see you  !
Salut ! J’vais bien et toi ? Je suis content de te voir !


Il ignorait tant bien que mal le regard qui l’aurait figée si il le pouvait du Koala psychopathe de l’australien.

- On va où pour parler de ce que je voulais te parler ?
-On va chez moi. Allez come on Ace !

Il lui fit signe de le suivre, avant de héler un Taxi lançant à Australia que comme ça il irait plus vite. Il indiqua l’adresse du chauffeur, qui ignorait qui l’avait deux nations dans sa voiture, mais semblait troublé par les deux jeune hommes…. Et le Koala psychopathe.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Dim 11 Aoû - 17:25

Australie était plus que ravi de voir Alfred, juste parce que…Ben parce qu’Australie aimait tout le monde et qu’il était toujours content de les voir. Il n’y avait que Jimmy pour vouloir manger tout le monde sauf son maître, mais bon.
Amérique était plutôt beau aujourd’hui, alors qu’Ace c’était habillé comme d’habitude, sa tenue d’explorateur et puis voilà. Il n’avait pas besoin de plus et se sentait très bien dans ses habits là.

Aussi décida-t-il de continuer de sourire, et quand U.S.A lui répondit, il écouta attentivement. Comme les deux pays étaient anglophones c’était plutôt pratique parce qu’ils se comprenaient tous les deux.
Pour lui c’était comme un frère, donc c’était vraiment cool de le voir. Et ça semblait être la même pour le blond à lunettes qui lui répondit qu’il était content de le voir et qu’il allait bien. Tant mieux alors, c’est bien tout ça !
….Jimmy quant à lui grognait violemment, mais Ace ne semblait pas le remarquer, comme si sa joie passait dessus, ce qui en un sens n’étais pas une bonne chose.

Et il répondit aussi à sa question, ils allaient chez lui. Fort bien, ça allait être intéressant. Le koala grondait toujours, et on pouvait se demander comment le chauffeur de taxi faisait pour ne pas avoir peur sincèrement….Même s’il ignorait que les duex personnes qu’il venait de prendre était des pays, il ne pouvais certainement pas ignorer cette espèce de bestiole accroché au type habillé comme Indiana Jones sortant de nulle part.
Les koalas étaient réputés pour être doux, mignons et dormeurs pourtant, non ?! Mais celui là semblait mauvais, très mauvais.

- I’m sorry for Jimmy, he’s missing of hugs.
- Je suis désolé pour Jimmy, il est en manque de câlin


Non ce n’est pas ça Ace, en fait Jimmy est en colère d’être vers Amérique, mais bon…
L’australien se mit soudain à parler des animaux en périls, et précisa que les koalas étaient eux aussi en voie d’exctinction :

- Il faut vraiment faire quelque chose…

L’adorateur de la libération savait que les animaux dans la nature étaient mieux que s’ils étaient domestiqués, sauf les Jimmy, qui en vrai, qu’ils soient domestiqués ou non restaient méchants.

- Germain m’a même dit qu’il a vu qu’il y avait de moins en moins de taïpans dans le coin. A cause des zoos.

Les taïpans étant des serpents venimeux, ce n’était pas si grave, si ?....Bon ok si.

- It’s cute les zoos, but… Poor animals.
- C'est mignon les zoos, mais....Pauvres animaux.


Ok, j’arrête de passer du français à de l’anglais, et j’attends de voir ce qu’Alfred va réponde. D’autant plus qu’Ace parle fort et n’est réellement pas discret………..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Lun 19 Aoû - 20:57


Sauvons les Animaux !










Alfred était heureux, son cousin/frère/oncle allait bien aussi. Il était habillé de son éternel tenu d'explorateur, ce qui ne surprit pas plus que ça l'américain. Après tout, venir à New-York était une forme d'exploration pour un étranger.  
L'australien et l'américain avaient comme point commun, en dehors de leur colonisateur, la langue, et un grand sourire aux lèvres.
Pratique la langue pour se comprendre. Même si généralement, le jeune homme ne se plaignait pas. En effet, l'anglais était la langue internationale, donc il était rare que les autres nations ne  sachent pas parler cette langue, qui était la sienne. Celle de pas mal de pays aussi. Enfin voilà. Tout aurait été très bien s'il n'y avait pas eu l'autre psychopathe, Jimmy le Koala.
Parce que ce Koala aimait personne, à part l'australien, et semblait en vouloir à l'américain. Ce qu'Alfred ne comprenait pas trop. Pourquoi ce koala lui en voulait ? Il n'avait jamais compris. Après tout il était un héro ? Jimmy devait être un agent d'un méchant maléfique. Peut être de Russie, après tout depuis la fin de la guerre froide, le russe en voulait encore à l'américain.
Ah moins que ça sois Corée du nord…. Le jeune homme sortit de ses pensées, il y réfléchirait au calme, après tout il en avait quelques un a dos.
L'américain se cala un peu mieux dans le taxi. Le chauffeur, à peine troublé. Après tout, il était originaire de la ''pomme' il n'y avait pas grand-chose d'étonnant au bout d'un moment.

"- I’m sorry for Jimmy, he’s missing of hugs."

Alfred se tourna vers Ace, surprit, hésitant un instant à éclater de rire. Jimmy le koala en manque de câlin ? Pourquoi pas un Arthur avec des sourcils fins? Mais il se retint de rire.  Son homologue pourrait mal le prendre. Quoi que. Enfin voilà. Sauf que l'australien n'avais pas attendu Alfred, et commença à parler des animaux enfermé et tout et tout.  Autre point commun entre les deux pays anglophone, leur discrétion quand il parlait. Bref, il débitait des paroles sur les animaux qu'il fallait laisser libre et tout et tout. Comme à chaque fois qu'il prenait la parole au meeting, lui semblait-il. Encore, s'il pouvait la prendre entre :

-Lui qui criait ses idées, et lançait des ''I'm a Hero''
-Iggy qui faisait que le contredire
-Francis que les contredisait tout les deux
-La "bagarre" entre les deux rivaux de toujours et lui.
- Les nordiques qui se battaient/soupiraient/se disputaient
-Les gueulades de Romano sur Antonio.
-Ludwing qui pétait les plombs et gueulait, les calmant 30 secondes, puis repartait de plus belle le tout ponctué des ''Paaaaaasta'' de Feliciano.

Et il en passait les meilleurs, voir les pires. Bref, il écoutait à moitié, regardant autour de lui laissant couler 5 minutes, avant de se rendre compte que le jeune homme avait arrêté. Il tourna sont regarde vers son homologue, son regard malicieux, quoi que un peu sérieux, il répondit

-You know Ace, I don't know who is Germain …


Il lui sourit encore une fois de toutes ses dents, tandis qu'il chercha un moyen de répondre sans éveiller les soupçons du chauffeur du taxi. Après tout, les conducteurs de taxi avaient  des oreilles partout.

-Pas un problème à la limite. Mais tu sais, ce n'est pas moi à qui il faut dire tout ça. Je n'ai pas réellement le choix. Je… Je conseil mon supérieur, mais au final, c'est lui qui décide… Et il a d'autres problèmes plus importants à régler comme la crise par exemple…

Il lui sourit, fière de son moyen de lui annoncer qu'au final c'était le président qui décidait et non lui. Mais le perdit quelques secondes passa  un regard vers le chauffeur. Et merde.
Le chauffeur, lui semblait surprit, et passait de fréquent coup d'œil vers eux. Après tout, deux jeune homme n'ayant que la vingtaine à tout cassé, dont l'un en explorateur, celui-ci parlant d'animaux. Le blond parlant de crise. De quelle crise ? Le chauffeur eu une pensée qu'il pensa saugrenu. Il pensa à la crise économique actuelle. Mais comment un gamin de même pas 20 ans, pouvait avoir un rapport avec le gouvernement ?
Amérique s'étira tout en lançant à son compère ;

-Sorry dude, but we can speak that when we are in my home please ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Ven 23 Aoû - 13:18

Australie était du genre à être dans son monde et à oublier qu’il n’était pas n’importe qui mais un pays. En soit c’était quelque chose d’important vu qu’il représentait vraiment quelque chose qui contenait des milliers d’autres hommes. Ce pourquoi il ne pouvait certainement pas parler de lui comme si de rien n’était. C’est comme s’il disait être un grand ami de sa Majesté Elizabeth II et de Quentin Bryce. Les deux étant des personnes très importantes ça sonnait étrange…
Mais passons, apparemment U.S.A ignorait qui était Germain. En même temps c’était un ornithorynque un peu farfelu, avec lequel Ace s’entendait bien, ce qui rendait jaloux ce pauvre Jimmy qui à l’heure actuelle s’agrippait si fort à son maître qu’on se demandait comment celui-ci faisait pour ne pas hurler de douleur. L’habitude, sûrement.
Il manqua de dire qui c’était, mais avant ça, Alfred lui dit qu’il n’était pas non plus le responsable dans l’histoire, et que son supérieur avait d’autres problèmes.
Celui d’Australie aussi d’ailleurs, déjà son entente avec la reine et ensuite les problèmes courant que devaient gérer les hommes politiques de maintenant. La Crise. Ce fléau. Presque aussi pire que les animaux dans les zoos !

Puis le blond lui demanda s’ils pouvaient en parler à la maison. Ace, pas con quand même compris pourquoi et hocha la tête en souriant. Le koala surveillait de près l’américain mais aussi le chauffeur de taxi, prêt à le manger à n’importe quel moment. Surtout quand il aurait faim.
Australie tout souriant, voulu donc quand même parler de son petit ornithorynque, qu’il aimait autant que Harris le kangourou ou Tristan le taïpan – un serpent très peu recommandable, si vous voulez mon avis –

- Germain, c’est un ami à moi. Il s’entend avec tout le monde généralement. Il a même réussi à presque amadouer mon petit Jimmy je crois. Hein Jimmy ?

Le koala fit la moue et ne voulu pas approuver ce fait, vu que ce serait une faiblesse que d’avouer qu’il s’était laissé apprivoiser par un ornithorynque cinglé et philosophe… Il mordilla l’épaule de son maître et celui-ci se mit à rire :

- Ahahaha il veut jouer !!

….Soit. Ace attrapa donc son koala et commença à lui faire des chatouilles mais celui-ci ne réagissait pas, insensible à ça.
Enfin si, il réagissait, mais pas en riant – un koala rit-il ? Un koala comme Jimmy rit-il ? – plutôt en secouant ses oreilles comme s’il allait s’envoler

- Ooooh he’s so cute ! Look !

Et Australie eut la bonne idée de tendre Jimmy en face de l’américain en souriant. Le koala en profita pour lui donner un coup de patte, sans les griffes, parce qu’il savait que sinon son maître n’allait pas être content.

- Quel farceur !

…Soit. Que quelqu’un apprenne à Ace la différence entre violence et farce. Si le voyage en taxi continuait de durer, U.S.A allait finir en charpie….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Dim 1 Sep - 12:29


Sauvons les Animaux !







Ace hocha la tête. Alfred eu un autre sourire. On pourrait penser que le jeune homme avait mal aux joues à force de sourire. Mais non. Mais le koala semblait prêt à le manger. Lui ou le pauvre chauffeur de taxi présent.

- Germain, c’est un ami à moi. Il s’entend avec tout le monde généralement. Il a même réussi à presque amadouer mon petit Jimmy je crois. Hein Jimmy ?



… Alfred eu du mal à y croire. Il regarda Jimmy comme si il voyait un extra-terrestre…. Non mauvaise comparaison, après tout Tony en était un…. Enfin bref, il regarde Jimmy comme si c'était la première fois qu'il le voyait. D'ailleurs, perdu dans ses pensée, il sursauta en se retrouvant à 1 CM du ledit Jimmy, qui lui assena un coup de patte. Sans griffe. Ceci soulagea un peu l'américain, pas de griffes, pas de coupures, donc pas trop de dommage. Cela dit,  ses lunettes n'en sortirent pas sans dommage, et tombèrent au sol.

- Shit!


Lâcha-t-il.  Tandis que Ace sortait une connerie du genre "quel farceur". America pris une assez grand inspiration avant de lâcher.

-Ace… tu veux bien m'aider à trouver mes lunettes…. S'il te plait ?


Était-il myope comme il le prétendait, ou ses lunettes représentaient juste une partie de son pays ? Dans les deux cas,  Alfred voulait réellement retrouver ses lunettes Après quelques minutes de recherche, il retrouva sa précieuse paire de lunettes et se l'enfila sur le nez. Et son sourire repris place sur son visage.
Heureusement ils arrivèrent chez Alfred. Alfred sentis que si seulement une seule minute de plus et il se faisait déchiqueté par un Koala sauvage. Le chauffeur aussi du le sentir, car il semblait soulageait de  voir les deux jeunes hommes, et le koala sortir du taxi, après avoir payé bien sûr.
Alfred vivait dans un immeuble, dans des quartiers plutôt riche. Il le fit entrer dans son appartement. Assez simple, les décorations présentes tournée surtout autour des héros, et des différents comics.  L'appartement était un peu en bordel, quelque papier d'emballage de Mcdo par ici, quelques vêtements par là. Mais connaissant le jeune américain, il était plutôt bien rangeait.  

- Allez come on Ace. Tu peux rentrer, désolée pour le désordre.

Il posa ses clés dans un espèce de petit bol présent à l'entrée. Alfred proposa à son collègue anglophone de s'asseoir, et lui demanda s'il voulait boire quelque chose en particulier.
C'est alors que sortit un alien de la cuisine du jeune homme. Scène normal pour quiconque trainant avec le jeune américain. Celui-ci, pas du tout perturbé par la présent de son ami, lança un

-Yoh Tony, j'te présente Australia, c'est un…. Membre de ma famille. Ace, jte présente mon meilleur ami Tony !


Il se retourna vers Ace un grand sourire au lèvre, alors que Tony fixait le garde du corps psychopathe de l'australien de ses grand yeux rouge







DESOLÉE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Dim 1 Sep - 21:30

Australie savait parfaitement que son koala détestait tout le monde. C’était son devoir de le retenir quand il voulait tuer quelqu’un, mais bon, Ace le trouvait tellement adorable qu’il lui accordait la plupart de ses caprices, ce qui en soit n’était pas une très bonne chose. Surtout quand l’américain perdit ses lunettes et qu’il fallu les chercher.
Le koala voulait en profiter pour se jeter sur le blond, mais voyait bien qu’Ace avait l’air gêné, parce que c’était un peu sa faute, alors il n’en fit rien et se contenta de grogner en fixant le taximan et en se demandant si ça avait un bon goût les chauffeurs… Mais avant que la bestiole ne puisse croquer un bout d’oreille à celui qui conduisait le taxi – ce qui était pas une bonne idée -, il arriva là où vivait U.S.A et ils durent descendre ainsi de la voiture.
Ils arrivèrent devant une porte d’appartement puis…Devant un capharnaüm violent. Cela lui rappelait beaucoup la chambre de Katie, la version féminine de Ace.

Australie était désordonné, mais les choses restaient rangés tout de même, alors que là il y en avait de partout et ça débordait…. Mais cela n’effraya pas l’australien ni Jimmy qui rentrèrent sans peur dans ce joli bazar.

Australie reçu la demande de son…Hum collègue pays beaucoup de chose au niveau familial, qui voulait savoir s’il voulait quelque chose et Ace répondit qu’il voulait bien boire de l’eau, tout en allant s’asseoir dans ce bazar.
Et soudain une forme étrange fit son apparition. Jimmy pensa que c’était un koala blanc OGM et Australie lui, su immédiatement ce que c’était, ayant une bonne culture. Un extraterrestre. Ca existait ces machins là ? D’accord, les australiens avec les ornithorynques et les bunyip qui ne ressemblaient à rien….Bon les bunyip, c’était une créature mythologique, mais tout de même !
Tony. Ce machin se nommait Tony et à la façon de Jimmy c’était le meilleur ami d’Alfred…..Soit….Tony, comme Tony Parker ? Peut-être pas. Après tout, Jimmy ne s’appelait pas Jimmy pour Jimmy Wales qui de plus n’était même pas australien.

- Tony hein ?

Australie était content, c’était fascinant de rencontrer un extraterrestre ! Il s’avanca vers lui et lui fit un sourire.
Jimmy, jaloux et curieux, se demanda si le Tony c’était bon, et se jeta sur lui pour le mordre, mais il se précipita trop vite et fini bien vite dans tout le bazar

- Aah ! Jimmy ! You’re alright ?

La bestiole carnivore émit un grognement alors que son maitre le rattrapait et le remit à sa place :

- Jimmy, l’extraterrestre ça ne se mange pas, tu devrais faire attention tu sais. En plus, c’est le meilleur ami d’Alfred, si tu le manges, c’est comme si on te mangeait toi, alors je serais triste.

Le koala bougea un peu ses oreilles et fusilla le machinblanc et son ami du regard. Il agirait plus tard.

- Il est trop mignon !

Fini par dire Australie pour décrire Tony selon lui. Quand on voyait avec qui il trainait… Germain l’ornithorynque, Marvin le moloch, Blouby le blobfish…Ouais Blouby battait tout les records en type de mocheté et en plus il ressemblait à Tony. M’étonne pas qu’Ace bavait sur des trucs pas mignons du tout avec un ami pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA] Ven 13 Sep - 20:23


Sauvons les Animaux !









L'américain souris en allant chercher de l'eau, laissant seul Tony au regard des australiens.
Seul Tony savait ce qu'il lui passait par la tête. Heureusement me dirait vous, mais il s'approcha du Koala, pas effrayé pour deux sous par celui-ci. Il le renifla rapidement. Il lâcha dans sa langue maternelle deux trois mot, et alla rejoindre son camarade Américain dans la cuisine.
Celui si farfouillait dans son frigo à la recherche de la bouteille de son soda préférez donc nous tairons le nom ici. Il la sortit, victorieux et alors Tony lui parla. Seul l'Américain semblait avoir l'étrange capacité de comprendre ce que pouvait dire l'extraterrestre. Ce qui était plutôt étrange, mais pas impossible. Enfin voilà, l'Américain regardait Tony un peu perdu, devant l'étrange requête de son ami. Pas qu'il soit connu pour son esprit de réflexion (il n'était pas non plus un parfait imbécile attention), pourtant il se gratta la tête.

-Désolée Tony…. J'ai pas ça dans mon Frigo. Mais si tu veux on ira en chercher toute à l'heure!

Il lui ponctua le tout d'un sourire, avant de rentrer dans la cuisine, suivit du ledit Tony. Celui-ci regarda le Koala Psychopathe, avant de lui lâcher ce qui semblait être une phrase, sous l'air pantois de l'américain. Puis l'alien pris le portefeuille de l'Américain et sortit de l'appartement. Celui-ci s'assis en se grattant l'arrière du crâne, avant de donner à Ace son verre d'eau, et de se servir son verre de coca.

-Sorry…. Tony is weird at this moment

désolée…. Tony est bizarre en ce moment
Il bu une gorgée de son soda préférez, un sourire de contentement sur les lèvres, il se tourna vers son camarade/cousin/frère/oncle et lui lança :
-Bon sinon quel est la raison de ta visite?






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libérons les animaux ! [PV USA]

Revenir en haut Aller en bas
 

Libérons les animaux ! [PV USA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Libérons les otages ! [Rang B - On']
» Des animaux à libérer ? Euh ... (Mission Rang C ; solo)
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Archives RP-