Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Si tu veux pas payer d'impôts, vient a Monaco ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monaco/Stella Di Grimaldi
avatar
Sous des allures de Duchesse se cache un coeur d'or ♥
Sous des allures de Duchesse se cache un coeur d'or ♥

Messages : 12
Date d'inscription : 30/06/2013

MessageSujet: Si tu veux pas payer d'impôts, vient a Monaco ♪ Dim 30 Juin - 19:33


   

 
Fiche Du Pays
”What's your Country”
[/tr]

   

   NOM DU PAYS : Principauté de Monaco

    RELATION :

    Stella était bien petite, une toute jeune nation quand elle rencontra Gaule pour la première fois. Ce fut quand les phocéens vinrent fonder une colonie qu’ils nommeraient Monoïkos. Elle ne se souvient guère de Gaule, ne sachant même plus s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme.



    C’est son père, du moins celui qu’elle considère comme étant son père. C’est lui qui l’a élevée alors qu’elle était seule sur son petit bout de territoire. Il lui a donné un toit, une famille et de l’amour, juste ce dont elle avait besoin.



    Pour Stella il s’agit d’une simple forme dont elle ne se souvient pas. Elle sait que la puissante Grecque est venue chez elle mais elle ne s’en souvient pas.



    C’est son grand frère tout simplement. Même si elle ne l’avouera jamais devant lui, elle l’adore tout simplement. Malheur a qui essayerai de faire du mal au français il risquerait de trouver une petite monégasque en rogne. On ne touche pas a la famille c’est tout. Mais même si elle l’adore, elle voudrait bien retrouver sa pleine indépendance et qu’il arrête de lui tapoter la tête comme si c’était une enfant.



    Stella aime bien Féliciano, elle est particulièrement friande du Chianti, ce vin du nord de l’Italie. Mais elle n’arrive pas à lui pardonner la période de la République de Gênes, même si aucun mal ne lui fut fait, elle n’arrive pas a lui pardonner le fait qu’il ait tenté de l’annexer autant de fois.



    Stella aime bien Lovino, même si elle apprécierait qu’il arrête de jurer autant et qu’il arrête d’en mettre plein la figure a Francis quand le sujet du français vient dans la conversation. Elle a déjà fait en sorte de « perdre » l’italien du sud dans le dédale des couloirs du palais princier de Monaco. Petite taquinerie d’une petite sœur envers son grand frère.



    Un autre grand frère pour la petite monégasque. L’espagnol ayant pris soin de la petite Principauté lorsqu’Auguste plaça Monaco sous le protectorat espagnol. Elle conserve une grande tendresse pour Antonio, même si elle aimerait qu’il cesse de se conduire de façon aussi désinvolte.





   





   
Présentez-Vous Maintenant !

”On Veut Tout savoir de Vous”





   Nom : Grimaldi(oui comme la famille régnante et alors?)

   Prénom : Stella

   Age : 18 ans

   Date de naissance : 8 janvier
   Orientation sexuelle : On ne pose pas ce genre de question c'est inconvenant !

   Loisirs : Nager, Aller au Casino

   Aime : régler les problèmes des autres, faire sa duchesse, aller jouer au Casino

   N’aime pas :
les problèmes économiques, quand France lui tapote la tête
   

   Description physique : Décrire la représentante de la Principauté de Monaco ? Vous parlez de qui ? Ah oui de la petite blonde en train de lire là-bas ?

Déjà commençons par un plan d’ensemble voulez vous ? Stella est de taille moyenne, elle avoisine le mètre 60 sans talons…elle atteint le mètre 65 avec des talons, talons qu’elle affectionne particulièrement donc dites-vous qu’elle fait 1 m 65 les trois quart du temps. Elle est légère la petite Monaco, elle ne pèse que 50 kilos tout mouillé. Elle a l’air fragile la petite principauté, avec la délicatesse de ses gestes, la finesse de ses membres mais ne vous y trompez pas elle est capable de vous mettre une sacré gifle quand même. Mais c’est vrai que dans l’ensemble elle serait incapable de se défendre toute seule plus de 5 minutes.

Elle a une poitrine assez honorable, même si elle ne rivalise ni avec Hongrie et encore moins avec Ukraine, elle possède une poitrine dont elle est assez fière, un bonnet *biiiiiiiiiiip*. Sa peau ? J’en ai déjà parlé non ? Elle possède un petit teint légèrement hâlée qui lui va très bien puisqu’il fait ressortir ses yeux.

Ses yeux parlons-en. Ils sont légèrement en amande et d’une belle couleur saphir ou ciel sans nuage. Ils sont semblables aux yeux de son grand frère France. Ils ressortent particulièrement lorsqu’elle met du maquillage mais elle n’en met pas beaucoup, juste du fard a paupière et encore c’est très léger. Mais elle les cache la plupart du temps derrière de petites lunettes ovales qui lui donnent un air sérieux et presque sévère. Du rouge a lèvre ? Elle n’en met pas et n’en mettra jamais, ses lèvres sont très bien comme elles sont, légèrement rosée et pleine, elle n’a pas envie de mettre quoi que ce soit dessus si ce n’est pas du baume a lèvre.

Regardons ses cheveux maintenant. Ils sont d’une belle couleur châtain clair, tellement clair que quelque fois ils en paraissent blonds et la font alors encore plus ressembler à France dans ces cas-là. Ils sont longs les cheveux de Monaco, tellement long que détaché ils lui arrivent dans le milieu du dos. C’est pourquoi elle les attache en une natte qu’elle fait ensuite reposée sagement sur son épaule. Elle maintient ensuite sa frange sur le côté avec des barrettes noires ou blanches mais toute simples. Seul petit ornement qu’elle accepte dans ses cheveux, un ruban de couleur rouge.

Pour ses vêtements c’est une tenue simple, un pantalon blanc qu’elle rentre dans des bottes de couleur marron. Elle portera une chemise toute aussi blanche qu’elle ornera d’un nœud de couleur rouge. Out ceci se trouvera sous une gabardine de couleur rose pâle, possédant un col marin laissant entrevoir le haut de sa chemise blanche avec le nœud rouge. La gabardine possède deux rangées de boutons de couleur doré et des poches dans lesquels Stella peut glisser clés, portefeuille et jeux de cartes aussi.

Mais lorsque la Principauté est invitée elle change de vêtement, elle s’habillera soit d’un ensemble composé d’une jupe de couleur olive avec une chemise blanche, soit d’une robe de couleur rouge ne possédant pas de manche ni d’épaulière mais juste une bande de tissu au niveau du haut des avant-bras. Bien sûr elle possède aussi d’autres tenues pour les différents galas et autres bal mais ces deux tenues là sont ses préférées en quelque sorte.

Description nyotalia :

Comment ? Vous ne savez pas qui est ce jeune homme à l’air aristocratique ? Mais il s’agit de Sirius Grimaldi, le représentant de Monaco.

Admirez ce profil racé, ce maintien droit et sévère. Un aristocrate jusqu’au bout des ongles. Comme son pendant féminin, Sirius n’est pas bien grand, il atteint avec quelques difficulté le mètre 73 mais il l’atteint quand même. Cela n’empêche pas Marianne de lui tapoter la tête comme un enfant. Parce que s’il y a bien une chose que Sirius déteste c’est quand sa sœur lui tapote la tête.

Il possède de court cheveux blond et une frange qu’il fait retomber sur le côté de son visage (un peu une frange à la Sebastian vous voyez le genre ?). Marianne trouve que cela lui donne un air trop austère et il ne sera donc pas rare de voir le frère et la sœur se chamailler comme des enfants après que la jeune femme ne lui a ébouriffé ses cheveux.

Sirius possède un visage un peu pointu dans lequel trône deux yeux d’un bleu de saphir qu’il s’obstine à cacher derrière de petite lunette rectangulaire qui donne a ce visage, qui ne sourit que très peu et qui arbore en toutes circonstances une moue réprobatrice,  un aspect encore plus austère et aristocrate. Là aussi il ne sera pas rare de voir Marianne et Sirius se disputaient après que la française ait tenté de le faire sourire en lui faisant relever manuellement le coin des lèvres.

Sirius arbore en tout temps un trench-coat de couleur bleu marine avec un simple foulard rouge au col. Son trench-coat aura lui aussi plein de poche pour permettre a Sirius de se trimballer avec des jeux de cartes, des clés, des livres de poches ou son porte monnaie dans les poches. Il aime les costumes et les cravates et n’hésite jamais à en mettre. Il sera rare de le voir se promener autrement qu’en chemise et pantalon. Les seules fois où vous le verrez arborer un T-shirt et un pantalon de coton c’est au plus fort de l’été, quand il fait trop chaud pour porter les costumes trois pièces qu’il affectionne.

Photo de Sirius Grimaldi

   Description psychologique : Qui est Stella ? C’est assez ardu comme question cependant je vais tenter de répondre a cette question.

D’abord il faut savoir que la demoiselle est intelligente…elle est très intelligente, assez pour comprendre un problème d’économie en moins de 5 minutes quand des experts passent 2 heures dessus. Mais son intelligence ne s’arrête pas à cet aspect là de la vie. Son intelligence s’accompagne d’une soif de savoir toujours plus grande, elle veut tout savoir, sur tout et n’importe quoi. C’est pourquoi elle tente d’accompagner Albert, lors des expéditions de ce dernier, le plus souvent qu’elle peut. Elle passe des heures et des heures plonger dans des tas de bouquins. Il n’est d’ailleurs pas rare de la voir lire un livre entre deux réunions ou lorsque les réunions mondiales virent a la bagarre générale. Elle se met dans un coin et se fait oublier, ouvre un livre et se plonge dedans.

D’ailleurs la plupart de ces livres traitent de l’économie. D’accord pas tous mais la plupart si, parce que Stella est une grande anxieuse. Oui elle est anxieuse la petite représentante. Elle s’inquiète toujours de tout et de rien. On se moque d’elle d’ailleurs, parce qu’elle est certainement le seul pays à s’inquiéter autant pour tout les problèmes d’économies et autre qui arrive dans le monde. Quand un problème survient, même si cela se passe à plus de 1000 kilomètres de chez elle, elle s’inquièteras autant voir même plus que si le problème survenait chez elle.

D’ailleurs en parlant de chez elle, elle doit être l’état où se trouvent le plus d’ambassades réunies. Stella n’hésite pas à accueillir tout le monde chez elle. Elle est d’une sociabilité assez incroyable. Tout le monde est bienvenue chez elle, et le plus incroyables c’est que toutes ces ambassades vivent très bien toutes ensembles sur le Rocher. Bon y’a quelques accrochages mais rien de bien inquiétant et rien qui ne perturbent la vie du riche pays.

Stella est très fière. De son pays, d’elle-même aussi. Mais pas fière au point d’en être arrogante. Non, elle sait juste quels sont ses atouts et ses faiblesses. Il n’y a pas de mal a être fier de soi non ? Et elle peut l’être fière de son pays. Mais le revers de la médaille, si l’on peut dire, c’est que cette fierté c’est traduit chez Stella par une attitude assez particulière. En effet, Stella a adopté l’attitude d’une duchesse, elle vous vouvoiera jusqu'à ce que vous lui ayez assurez qu’elle peut vous tutoyer, elle vous regardera parfois avec hauteur. Mais ceux qui arrive à voir au-delà de cette attitude voit bien que ce n’est qu’un masque, un air que se donne la petite Principauté pour s’intégrer a la cour des grands. Cette attitude est là aussi pour lui donner plus de poids quand elle parle, elle est là pour dire aux autres nations qu’il faut la prendre au sérieux.

Mais, parce que oui il y a un mais, Monaco a un côté sombre, une face obscure que peu de Nation connaisse. Si on dit Monte-Carlo a quoi pensez-vous ? Le circuit automobile, l’opéra et surtout…le casino. Le casino de Monte-Carlo est un monument à lui tout seul, il est connu a travers le monde entier et les joueurs viennent des 4 coins du pays pour venir jouer dans cet antre du luxe et de la « perdition ». Et bien Stella à l’habitude d’y aller dans ce casino, d’une part pour le plaisir de déambuler entre les tables et d’autres parts pour s’amuser à dépouiller les joueurs de tous leurs biens.

Et oui Stella est, ce qu’on appelle communément, un requin. Un vrai de vrai. Elle adore s’asseoir a une table au hasard et dépouiller les joueurs qui s’y trouvent et qui, amadouer par son apparence de jeune fille riche et facilement dépouillable, ne se mettent pas sur leurs gardes. Et alors en moins de temps qu’il n’en faut à Suisse pour sortir un pistolet et tirer sur quiconque approche sa petite sœur elle les dépouille. Il faut savoir que Stella a eu du temps pour perfectionner sa technique, elle ment comme une véritable arracheuse de dent, bluffe comme personne. Bref assise à une table, Stella devient une vraie petite peste, une peste prête à tout pour gagner. Surtout qu’elle a le chic pour vous faire croire quelque chose qui n’est pas vrai. Ceux qui l’ont rencontré une fois l’évitent dès lors comme la peste, ne souhaitant pas se retrouver en caleçon à cause d’elle. Méconnaissable la petite Stella lorsqu’elle est a une table de jeu au Grand casino de Monte-Carlo.

Bien sûr elle s’arrange toujours pour que Francis n’ait pas vent de cette face là de sa personnalité. Parce qu’elle le sait ce qu’elle est dans le casino mais que voulez vous il y a toujours un petit démon en nous non ?


   Histoire du Pays/Région/Ville :

Les Phocéens de Massalia fondent une colonie à Monoïkos dont on dit qu’Hercule y avait séjourné. Monoïkos comptait déjà des habitants, notamment des ligures arrivé de la ville de Gênes des années avant.

Après la guerre des Gaules, César s’arrête a Monaco qu’il renomme Monoecus qui passe alors sous protectorat romain jusqu'à la fin de l’Empire Romain d’Occident en 476.

Après la chute de l’Empire Romain d’Occident, Monaco est envahi par les Sarrasins et d’autres tribus barbares.
L’endroit reste dépeuplé jusqu'à ce que les Sarrasins soient chassés en 975. Monaco est alors repeuplée par des Ligures, venant du nord de l’Italie et parlant une langue romane.

Pourtant en 1191, un empereur romain germanique, Henri VI, donne la souveraineté à quelques ares du quartier de la Condamine ainsi que le Rocher qui appartenait a l’ancienne seigneurie de la Turbie à Gênes, ce qui donnera les bases pour le futur Monaco.

En 1215, un régiment de Gibelin arrive à Monaco pour commencer la construction de la forteresse. Ils construisirent cette forteresse pour contrôler la région autour de Monaco. Ils fabriquèrent des maisons pour les garnisons et pour attirer de nouveaux habitants (principalement génois et d’autres villes alentours) ils offraient des terres et exonéraient les nouveaux habitants d’impôts

Le règne des Grimaldi commence en 1297, date a laquelle François Grimaldi dit Malizia s’empara de la forteresse déguisé en moine franciscain. On trouve sur le blason de la principauté une trace d cette origine avec les deux moins tenant une épée. En 1301 les Guelfes sont défaits et François trouve refuge auprès du Roi de France Philippe le Bel.

Le cousin de François, Rainier Ier,  s’illustre notamment en 1304 quand il vainquit les hollandais à Zieriksee. En récompense il est nommé grand amiral de France. Il devient le fondateur de la lignée des Grimaldi qui servira alors la monarchie française durant de nombreux siècles.

Son fils, Charles Ier, reprend la lutte contre Gênes. Il occupe Monaco en 1331 et se fait reconnaître comme étant le « Seigneur de Monaco » en 1342. En 1346 alors qu’il acquiert la Seigneurie de Menton, Charles Ier dirige une compagnie d’arbalétrier lors de la bataille de Crécy avant de tenter de secourir le campement français par la mer lors du siège de Calais.
En 1355, il acquiert la Seigneurie de Roquebrune malheureusement deux années plus tard il meurt lors du siège dirigé par le Génois Simon Boccanegra ce qui a pour effet de replacer Monaco sous domination Génoise a l’exception de Menton alors défendu par Rainier II, le fils de Charles, qui reconquiert rapidement Roquebrune.

Les fils de Rainier II réussissent à reprendre « Le Rocher » et seront tous coseigneur, fait rare au Moyen-âge. Jean conserve ensuite seul Monaco et La Condamine. Toute sa vie il lutte contre Gênes et sa République. Son fils Catalan ne lui survit que trois années. Sa petite fille, Claudine, épouse en 1465 un Grimaldi d’Antibes nommé Lambert. Ce dernier réussit à faire reconnaitre l’indépendance de Monaco en 1489 par le roi de France et par le duc de Savoie.

Gênes tente alors un dernier siège mais doit vite déclarer forfait devant la résistance rencontrée. Le siège se finit en 1509.

En 1523, Lucien de Grimaldi, fils de Lambert et Claudine, meurt assassiné par son cousin Doria. Le fils de Lucien, Honoré, qui passe sous la tutelle de son oncle Augustin, évêque de Grasse. Ce dernier, déçu de ne pas trouver le même appui de la part de François Ier, fait alors passer Monaco sous protectorat Espagnol qui accordera pendant plus d’un siècle toute une garnison a la Principauté.

C’est en 1612 que le petit fils d’Honoré, Honoré II, prend le titre de prince alors qu’il était jusqu'alors sous la tutelle du Prince de Valdetare. C’est en 1641 qu’Honoré II prend la décision de retourner à l’alliance française, décision qui sera entériné par le traité de Péronne qui sera négocié auprès de Richelieu en personne. Honoré peut alors expulser manu militari la garnison espagnole, il obtient dans le même temps le Duché de Valentinois (La région du Dauphiné actuellement), La Comté de Carladès (actuellement il s’agit de la région Auvergnate) et le marquisat des Baux (La région de la Provence). Ces nouvelles acquisitions entraînent une augmentation des revenus de la Principauté et permettent de rénover ainsi que d’embellir le palais monégasque.

Après la Révolution française la petite Principauté n’est pas épargné. Après la nuit du 4 août 1789 les Princes de Monaco perdent tout pouvoir et la Société Populaire milite férocement en faveur du rattachement à la nouvelle République de France. Ce rattachement sera ratifié par une Convention, signée le 15 février 1793.

De 1793 a 1814, la principauté fait donc partie intégrante de la République, rattaché aux Alpes-Maritimes puis a l’arrondissement de Sanremo sous le nom de Fort-Hercule.

Le 30 mai 1814 le traité de Paris replace Monaco dans sa situation de 1789 mais lorsqu’Honoré IV arrive en 1815 pour reprendre possession de ses biens il est arrêté par Pierre Cambrone. C’est le début des Cents-Jours.
Le deuxième traité de Paris, signé le 20 novembre 1815, place la principauté sous le Protectorat du Royaume de Sardaigne, protectorat confirmé par le traité de Stupinigi en 1817.

Jusqu’en 1847 Monaco compte une superficie de vingt-quatre kilomètre carré incluant Monaco même, la ville de Roquebrune et la ville de Menton. Or en 1848 ces deux villes se déclarent « villes libres » après avoir proclamé la déchéance du règne des Grimaldi sur elles, elles se déclarent libre sous la protection du royaume de Sardaigne.

En 1860 tout bascule pour la Principauté. En effet le Royaume de Piémont Sardaigne cède Nice a la France après le soutient de Napoléon III en faveur d’un début d’unité italienne. C’est alors que Nice, Menton et Roquebrune vote leurs rattachement a la France, rattachement qui sera entériné par le traité Franco-monégasque en 1861. Mais dès lors que ce traité fut signé Monaco échappa au protectorat de 1815 et recouvrit son indépendance, si l’on exceptait le fait que la Principauté dépend encore de la France et de l’Italie pour assurer sa défense.

Ce traité franco-monégasque prévoyait l’aide de la France pour aider à la construction de la Corniche moyenne et d’un chemin de fer possédant deux gares et devant traverser la principauté.

C’est alors que Charles III eut l’idée qui allait permettre la renommé et la richesse de Monaco. Il autorisa les jeux de casinos (alors interdit dans les pays voisins). C’est en 1863 qu’il accorde a François Blanc, alors fondateur de la Société des Bains de Mers et du Cercle des Etrangers, le privilège d’exploiter les hôtels, le casino et le théâtre afin d’apporter des revenus a la Cour.
C’est en 1866 que Charles III renomme le quartier des Spelugues afin qu’il devienne le célèbre Monte-Carlo, renommé ainsi en son honneur. En 1868 c’est l’achèvement de la ligne de chemin de fer Nice-Vintimille, ce qui assure la prospérité de ce nouveau quartier.
Charles III fonde alors une administration des Postes qui commence à éditer ses propres timbres a partir de 1865. Il parvient aussi à obtenir du Saint-Siège la possibilité d’ouvrir son propre évêché. Il ouvre aussi des consulats un peu partout dans les pays étrangers.

Et puis arrive 1869. Charles décide alors de supprimer les impôts qu’ils soient personnels, fonciers ou mobiliers ce qui entraine une intense activité de construction. Cette éradication des impôts permet alors la construction de l’Opéra de Monte-Carlo en 1869, la construction de plusieurs hôtels et permet aussi la fondation du musée océanographique en 1906.

En 1911 la Principauté se dote d’une constitution qui retire les pleins pouvoirs aux princes. Cette constitution fait alors de la Principauté une monarchie constitutionnelle. La même année aura lieu le premier rallye de Monte-Carlo.

En 1918, un nouveau traité est signé entre la France et Monaco. Ce traité s’inscrit dans le traité de Versailles et stipule clairement que la politique de Monaco ne devra en aucun cas s’opposer aux intérêts politiques, militaires et économiques de la France.

En 1929 se déroule le tout premier Grand prix automobile de Monaco et en 1933 la Principauté perd le monopole des jeux sur la Côte d’Azur.

Lorsque débute la Seconde Guerre Mondiale, Monaco est neutre. Mais craignant une invasion italienne en 1940, le roi Louis II se rapproche du régime de Vichy. Bien que neutre la petite Principauté entretient de fort lien financier avec le Troisième Reich qui réussit à passer les divers blocus allié grâce a Monaco et a la Suisse aussi. Le 1 juillet 1943 est lancé Radio Monte-Carlo que les allemands utiliseront comme radio de propagande. A cette époque Jean Ardant, père de l’actrice Fanny Ardant, quitte le palais écœuré des manigances politiques qui s’y trame.

Le 3 septembre 1944 les forces américaines et les FFI libèrent Monaco après quelques jours de combats avec les forces allemandes. Le 6 septembre 1944 Monaco est définitivement libre, grâce aux forces de la Résistance. Ces mêmes forces proposent a Raymond Aubrac, alors commissaire de la République locale, d’annexer la principauté, chose que Charles de Gaulle refuse même s’il avouera plus tard a Aubrac qu’il n’aurait jamais du lui parler de ce projet d’annexion ainsi la Principauté serait devenu française. Le jeune prince Rainier III s’engagera de lui-même dans l’armée française et participera à la libération de l’Alsace.

En 1949, Rainier III accède au trône a la mort de son grand père le prince Louis II. Cette succession sera contesté par Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan, suite a l’adoption de Charlotte Louvet (devenue Charlotte de Monaco).

En 1962 une nouvelle constitution est adoptée. Cette constitution abolit la peine de mort, donne le droit de vote aux femmes et mettant une cour suprême en place. Cette cour suprême garantissant les libertés fondamentales et rendant difficile le transfert de sa résidence pour un citoyen français.

En 1982 la principauté est endeuillée par la perte de Grace de Monaco, princesse de Monaco et épouse de Rainier III et mère de l’actuel prince régnant Albert II. Elle périt dans un accident de voiture reliant Turbie au cap d’Ail et non pas sur la route du film La main au collet comme cela est souvent crue. Sa fille, la princesse Stéphanie, survivra à l’accident.

En 1993 Monaco entre officiellement dans le cercle des Nations Unies.

En 2002, un nouveau traité franco-monégasque est signé. Ce traité stipulant que la Principauté restera un État indépendant même dans le cas où la famille régnante n’aurait pas d’héritier.

En 2004, la Principauté rejoint le conseil de l’Europe après un nombre de transactions important et une modification de la loi électorale rendant systématique une représentation de l’opposition au Conseil national par un mode de scrutin ayant une composante proportionnelle.

A la mort du prince Rainier III, survenue le 6 avril 2005, c’est son fils, jusqu’alors Marquis des Baux, Albert II qui devient le prince souverain. Le 12 juillet de la même année son avènement est officialisé et il est officiellement intronisé le 19 novembre, toujours de la même année.

Le 1er juillet 2011 est célébré le mariage civil de Charlène Wittstock (devenue Charlène Grimaldi, princesse de Monaco) et de Albert II de Monaco. Malgré ce mariage, c’est la sœur aînée d’Albert, Caroline, elle-même mariée au prince Ernst-Auguste d’Hanovre, qui est encore l’héritière du trône car l’union de son frère et de Charlène n’a pas encore donné de descendance.


   






   




Test De Rp !

”Cernez-Vous Bien Votre Personnage ?”

   Test rp : Grace, la belle Grace, la Princesse de Monaco venait de mourir.

Comment ? Pourquoi ? Un stupide accident de voiture sur une route sinueuse. Et Rainier, son pauvre petit prince, effondré, meurtri. Et les enfants, pauvres petits héritiers abattus par la mort de leur mère adorée. Elle était au côté de son Prince, le soutenant du mieux qu’elle pouvait, ignorant la douleur qu’elle ressentait en elle-même. Elle avait déjà connu la mort de ses princes et princesses, mais cela faisait toujours aussi mal, surtout quand il s’agissait d’une mort non naturelle.

Elle se souvenait encore de la joie présente dans les yeux de Rainier quand il lui avait présenté celle qui deviendrait la future princesse de Monaco. Elle avait été subjuguée par la beauté simple mais presque féerique de cette jeune femme. Elle avait bien vu l’amour dans les gestes de Grace, elle avait vu l’immense tendresse qui la liait à Rainier dans ses yeux. Oui Grace était celle qui convenait à Rainier, et on oublie les ragots et autres racontars de la presse à scandale !

Le mariage avait été émouvant, vraiment émouvant. Elle en avait laissé échapper une larme, elle qui tentait de garder une attitude digne et ducale en toute circonstance.
Puis était venu la naissance des 3 enfants, Caroline en premier suivie de Stéphanie et pour finir Albert. Un bonheur sans nuage. La principauté se développait, s’enrichissait et devenait un Etat avec lequel il fallait compter dans la finance mondiale.

Et voilà que le malheur s’abattait sur eux. Privant un mari de son épouse. Privant des enfants de leur mère. Privant une principauté de sa princesse.

Elle regarda Rainier. Les larmes coulant le long de ses joues, silencieuses, lui brisèrent le cœur. Rainier, elle espérait qu’il surmonterait ce malheur, elle l’aiderait.

Vint l’oraison funèbre. Et elle sentit la peine immense que tout les monégasques ressentaient envers celle qui avait réussi à supplanter toute les autres princesses de la Principauté. Une main sur son épaule lui fit relever le regard. Elle rencontra une paire d’yeux bleus, semblables aux siens. Francis. Il était arrivé le matin même et sans lui elle n’aurait pas tenu le coup. Parce que cette mort tragique l’avait tout autant frappé qu’elle avait frappé la principauté et ses habitants, si ce n’est plus.

Elle avait failli réduire en poussière les journalistes ayant osé demander a Stéphanie si ce n’était pas elle qui conduisait a la place de sa mère. Oser sous entendre qu’elle était responsable. Comme si la petite héritière n’était pas assez traumatisée par le fait d’avoir assisté a la mort de sa mère. Apparemment le fait qu’elle se lève et qu’elle darde sur les dits-journalistes un regard de glace qui n’avait presque rien a envié au regard des nordiques, enfin d’après Francis, avait nettement refroidi les ardeurs de la presse a scandale. Le genre de regard qui proclamait « parlez encore et je vous ruine tellement que même une miette de pain sera trop chère pour vous ». S’en prendre a une enfant pour vendre du papier, elle trouvait cela détestable. Comment osaient-ils faire cela ? Ils n’étaient que des vautours.

L’oraison était finie. Elle essuya discrètement ses larmes, elle se devait d’être forte parce qu’elle devait soutenir Rainier. Oui il avait besoin d’elle en ce moment. Parce que pour l’instant il se trouvait aussi démuni qu’un enfant, parce qu’il venait de perdre la femme de sa vie.

Elle posa sa main sur sa manche et lui adressa un petit sourire qu’elle voulait réconfortant. Il posa sa main sur la sienne et lui rendit son petit sourire. Elle se leva et lui tendit une rose blanche avec une Carnation, fleur nationale. Ils devaient rendre hommage a celle qui avait, par sa prestance et sa beauté, rehaussait le prestige des princesses de Monaco, parce que Stella n’avait pas été gâté côté princesse, entre des libertines, des avides de pouvoirs et des étourdies. Oui elle l’avouait elle-même, Grace avait été sa princesse préférée, parce qu’avec elle Monaco rayonnait et le bonheur s’était installée dans la maison des Grimaldi. Elle avait tant fait pour la Principauté, en total accord avec son époux, ils se complétaient l’un l’autre.

Rainier se leva de son siège et la suivit jusqu’au cercueil dans lequel reposait Grace de Monaco, nait Grace Kelly. Elle semblait dormir, un sommeil paisible et doux. On aurait presque dit qu’elle souriait dans la mort, sereine. Stella regarda Rainier déposé les fleurs avant de faire de même. Elle se pencha sur le cercueil et murmura un simple « merci » qui contenait tout le respect et l’amour que la représentante de Monaco avait pour celle qui avait réveillée sa principauté de son sommeil, pour celle qui par ses actions humaines et caritatives avait su redonner a Monaco son prestige et lui avait donné une place dans le monde.

« Au revoir, et merci pour tout » fit Stella en elle-même avant de rejoindre Rainier. Elle ne sentit pas les deux larmes coulant le long de ses joues. Ce n’est que quand Rainier la regarda et posa une de ses mains sur sa joue qu’elle se rendit compte qu’elle pleurait. Abandonnant son attitude de duchesse elle prit son dirigeant dans ses bras, lui prouvant qu’elle partageait sa peine et qu’elle serait là pour le soutenir et l’aider.
La vie continuerait jusqu'à la fin des temps.

   
Qui Est Derrière L'écran ?

”La Curiosité Est Un Vilain Défaut”


   Pseudo : Miss Mayo

   Age: 21 ans

   Avatar: Monaco de Axis Power Hetalia
   Ton rang:
Code:
[color=#990099]Sous des allures de Duchesse se cache un coeur d'or[/color][color=red]♥[/color]
   As-tu lu le règlement?: Validé par PNJ Validatrice Suprême

   







   
Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu veux pas payer d'impôts, vient a Monaco ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» Garde impériale
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Renégat impérial
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Papiers, s'il vous plait ! :: Fiche validées-