Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

  Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Lun 6 Aoû - 22:30



Fiche Du Pays
”What's your Country”


    NOM DU PAYS : République d'Autriche ; Republik Österreich


    RELATION :
Hongrie : L'Empire austro-hongrois ça vous parle ? Les deux ont pendant longtemps été mariés, une alliance de guerre principalement. Mais il ne faut pas oublier que la hongroise était un atout non négligeable au plan militaire. Malgré la dissolution de leur alliance, les deux continuent à s'entendre à merveille, elle a longtemps été sa femme, alors dur de l'oublier non ?

Allemagne : Alliés des deux guerres mondiales, étant tout deux germaniques normal qu'ils aient un lien. Ils ont même vécu ensemble pendant quelque temps. Ils s'apprécient même si ça pourrait aller mieux si l'allemand ne jetait pas des vêtements qui n'ont qu'un simple petit trou qui pourraient rapidement être recousu et être passé pour des habits totalement neufs !

Italie du Nord : Pendant son enfance, ce dernier à longtemps vécu dans la maison de l'autrichien. Il se servait de lui pour faire le ménage, assez pratique n'est-ce pas ?

Suisse : De simples amis d'enfance. Qui s'entendaient à merveille avant de s'éloigner l'un de l'autre petit à petit. Même si l'autrichien ne va jamais oublier qu'il est venu l'aider très souvent.

Prusse : Et si on passait la relation qu'entretient Roderich avec cet imbécile imbu de lui même ? Outre que l'autrichien est vu comme le parfait bouc émissaire, que l'albinos passe son temps à embêter, humilier faire toutes les misères possible à ce pauvre aristo' qui ne demande rien, il n'y a rien à rajouter entre les deux. Prusse est clairement en tête dans la liste de ce qui l'énerve au plus haut point.



Présentez-Vous Maintenant !

”On Veut Tout savoir de Vous”

Nom : Edelstein

Prénom : Roderich

Age : 26ans

Date de naissance : 26 Octobre. Date qui correspond à la déclaration de neutralité de l'Autriche signée en 1955.

Orientation sexuelle : pianophile Cette information est privée et le restera !

Loisirs : Jouer de nombreux instruments de musique mais tout particulièrement le piano, la lecture, la cuisine, et toute sortes de loisirs qui font assez "aristocratique".

Aime : Le café, les pâtisseries, la musique classique, le piano, SON piano, sa chère et tendre épouse, Elizaveta. En bref, pas vraiment des goûts d'un jeune homme de son âge vraiment dans "l'air du temps", mais lui ça ne le dérange pas, bien au contraire.

N’aime pas :


Description physique :
Aristocratiquement votre

Tout d'abord pour commencer il faut faire dans l'ordre, et ainsi vous arriverez à un résultat très concluant. Donc Roderich, a quoi ressemble t-il ? Les premiers mots qui vont sûrement vous venir en tête sont "aristocratique, élégant, délicat" et … Ah ? Je manque d'objectivité en effet, là c'est plutôt ce qu'il désirerait qu'on dise de lui. La plèbe, des gens tout à fait commun *sans citer Gilbert* vont tout simplement penser "vieille époque, vieux jeu, trop classique". Et malgré tout ce n'est pas faux.
Mais comme le veulent les règles du savoir-vivre dans un milieu noble il faut toujours bien présenter. Une tenue toujours impeccable, des cheveux très bien coiffés, être toujours propre. Voici ce à quoi se tient Roderich.

Trêve de paroles inutiles, l'autrichien est vieux jeu quoi qu'on en dise. Déjà rien que dans les vêtements qu'il porte en général. Surprenant n'est-ce pas de voir un jeune homme porter des habits rappelant ceux d'un homme d'âge mûr, voir même d'une vieille personne. Jamais au grand jamais vous ne le verrez porter un jeans, un t-shirt avec des imprimés très colorés, plutôt couper les cordes de son piano que … Non oubliez le piano, même pour ça il pourrait porter ce genre de … "Vêtements". Enfin inutile de faire une comparaison pour vous prouver à quel point cela lui paraît totalement impensable que de porter ceci.
Toujours une chemise blanche impeccable, sans aucun pli, il serait inconvenant de se montrer en public avec des vêtements qui ne sont pas parfaits. Un gilet de couleur sombre, sans oublier son pantalon en tissus toujours impeccable lui aussi. En fonction de la longueur de son bas vous pourrez aussi le voir porter des bas blancs, avec bien sûr des chaussures noires parfaitement vernis. Et pour compléter à merveille sa tenue il porte généralement un manteau. Ne dévoilant jamais son cou, vous lui verrez toujours accroché un nœud ou encore un jabot blanc.
Pour continuer votre description de ses tenues pour bien mieux vous l'imaginer, ne pensez qu'a des couleurs sombres. Allant du gris clair au … Gris foncé et en passant par le noir. Et parfois une petite touche de couleur avec du beige foncé. Eh oui il faut s'y faire, jamais vous ne pourrez le voir avec du vert, du jaune, du orange ou d'autres couleurs bien trop tape à l'œil, et inconvenante. La seule et unique couleur qu'il se permet, est bien sûr le violet, une couleur très aristocratique vous en conviendrez.

Donc voici, vous avez maintenant les vêtements, il vous manque sûrement quelque chose de très important non ? Vous avez deviné ! Le piano bien sûr ! Avec ses courbes noires très élégantes, il faut avouer qu'il en jette dans cette grande pièce immaculée de blanc. Et en parlant de blanc, avez-vous remarqué le blanc des touches en ivoire ? Ainsi que ce noir qu….

Nous parlions donc de Roderich Edelstein. L'aristocratie même. D'une taille tout à fait respectable, ce que vous risquerez surtout de remarquer est son allure très noble. Le dos toujours bien droit, les épaules en arrière, et ne pas oublier la tête bien haute. Le seul mot qui peut vous venir en ce moment même est "élégance" de part son maintien naturel, il impose un certain respect auprès des gens qu'il rencontre. Sauf bien sûr quelques exceptions *citons encore une fois Gilbert*.
Mais voilà, en tant qu'homme il n'est pas tout à fait ce dont de nombreuses jeunes filles rêvent. Un homme grand, musclé, des abdos à en faire pâlir tous les hommes. Non lui il se situe plus du côté "frêle" de la population masculine. Je vous interdis de le mettre dans la catégorie "féminine". Ne possédant aucun muscle, il paraît très fin, et sa taille le rend surtout longiligne. Mettez-le à côté d'un Suédois, et là, vous arriverez clairement à voir ce que je cherche à vous dire. Mais grand heureusement, malgré le nombre de pâtisseries que mange l'autrichien il ne grossit pas, encore heureux non ?

Continuons de nous rapprocher du jeune homme. Car oui, il y a encore beaucoup à voir. Son visage. Des traits très fins, comme si une personne avec des mains attentionnés avait pris le temps de définir chaque partie de son visage. Sans oublier la blancheur de sa peau, évitant au possible de trop s'exposer au soleil. Passons aux détails, des lèvres finement dessinée, un nez s'accordant à merveille au reste. Oui voilà, l'élégance se trouve aussi sur sa figure. Malgré que vous n'aurez sûrement jamais l'occasion de voir Roderich agrandir le trait de ses lèvres pour y laisser un sourire. Préférant garder un visage bien plus neutre, voir même un peu sévère, le garçon juge même qu'il n'en a pas besoin. Et tout juste sous ses lèvres du côté gauche, vous remarquerez sans doute un grain de beauté. Y toucher ? Non hors de question … Cela provoque en général une réaction pas vraiment approprié à son côté noble qu'il se donne. Donc retenez juste ça, interdiction d'y toucher, et l'autrichien ne vous en laisserez sûrement jamais l'occasion.
Remontons un peu plus dans son visage, pour finalement arriver à ses yeux. Et que dire sur ces deux là ! Des yeux violets. Avouez le, vous n'avez pas souvent eu l'occasion de croiser des telles pupilles dans votre vie n'est-ce pas ? Une couleur améthyste assez remarquable et très intense. Mais il va principalement s'en servir pour vous jeter un regard noir *surtout à Gilbert encore une fois. Décidément il est souvent cité celui-là…* ou vous aurez droit à un regard hautain ou méprisant. Aristocratique je vous dis, depuis le début ! Pour compléter son visage, son regard est habillé d'une paire de lunettes. Une mauvaise vue ? Loin de là, les verres lui sont presque inutiles. Roderich en porte surtout car il pense paraître simple sans elles, peur d'être trop ordinaire. L'apparence prône dans ce milieu noble.

Et pour finir occupons nous de sa chevelure. D'un brun chocolaté, il prend toujours grand soin à se coiffer chaque matin, toujours bien peigné en arrière, mais seul une mèche persiste et ne se laisse jamais dompter. Et cet épi rebelle a même un nom, et représente donc Mariazell. Mais ne pensez pas que comme certains italiens, cette mèche est un effet particulier *Ne soit pas trop déçue Hongrie*, elle ne va rien apporter à personne, outre un regard assez méchant pour vous dire d'arrêter ça immédiatement. Mais vous pourrez sûrement remarquer qu'en fonction de ce qui arrive à l'autrichien, sa mèche change. Affichant une forme de zig-zag lorsqu'il est en colère, ou encore une forme de boucle lorsqu'il est gêné. Franchement, essayer de remarquer ça c'est très amusant, l'essayer c'est l'adopter.

Description psychologique : (10 lignes minimum)

Histoire du Pays/Région/Ville : (Nous vous demandons ici les dates les plus marquantes de l'histoire de votre pays, de votre région ou de votre ville)




Test De Rp !

”Cernez-Vous Bien Votre Personnage ?”

Test rp :

Tout en attachant les derniers boutons de son veston un jeune homme s'observait avec précaution dans un grand miroir à pied. Tournant tantôt la tête sur la droite, tantôt sur la gauche tout devait être parfait, il avait même pour la peine, sortit ses plus beaux habits. Poussant un discret soupir ce garçon essayait au possible de se détendre, de se rassurer tant bien que mal. C'était si rare que ses sentiments prennent le dessus sur son comportement si réservé, lui qui était si calme, discret voir même presque effacé.
Remontant ses lunettes sur son nez, Roderich replaça une dernière fois son col. Tout était parfait à présent, il se laissa même à esquisser un petit sourire en constatant que son reflet lui renvoyait l'image impeccable qu'il avait mis tant de soins à obtenir. Une image aristocratique, pleine d'élégance. Et actuellement c'est ce qui s'offrait à lui dans ce miroir.

Le talon de ses chaussures noires vernies claquait sur les marches du grand escalier de bois qui trônait dans sa demeure. Laissant glisser ses doigts sur la rampe il profitait en même temps du calme qui régnait ici. N'ayant pas toujours connu le silence dans la maison, dès qu'il le pouvait Autriche en profitait. Mais n'allez surtout pas penser que la douce mélodie d'un piano ou d'un autre instrument de musique, est considéré comme un vacarme, même quand les doigts aiment à s'emporter sur les touches d'ivoire pour y jouer une mélodie bien plus passionnée.
Et quoi de mieux avant de partir de chez soi que de jouer un peu de piano, n'est-ce pas ? Se dirigeant dans la grande pièce où logeait son piano, le brun prit quelques partitions qui étaient biens rangés à l'intérieur du buffet. Dans le bruissement des feuilles qui se frottaient entre elles, Roderich se plaça sur le siège face à l'étendue de touches noires et blanches. Tout en tournant les feuilles des nombreuses partitions posées sur le pupitre, le garçon réfléchissait intensément à quelle mélodie jouer. Hésitant entre les plus grands compositeurs son choix se porta sur une de ses nombreuses partitions de Frédéric Chopin. Regardant rapidement les quelques notes noires emmêlés dans les nombreuses lignes il se remémora tout. Sa mémoire en matière de musique pouvait faire pâlir de nombreuses personnes sans aucun doute.

Portant avec une grande délicatesse ses longs doigts raffinés sur les touches d'ivoire, il prit quelques secondes pour réfléchir, laissant glisser sa main sur le piano sans appuyer, comme si cet instrument majestueux risquait de se casser. L'autrichien se mit ensuite à jouer, passant de touches en touches sans aucune hésitation, avec une assurance étonnante. Fermant les yeux il se laissa enivrer par la musique, jetant de temps en temps des légers coups d'œil sur les touches. Ses doigts dansaient sur ce piano avec une très grande agilité. Au vu de leur finesse et de leur grâce il aurait été facile de les comparer à une danseuse, aimant son art et se laissant prendre toute entière.
Quand Roderich jouait du piano il se trouvait comme enfermé dans une bulle, il se retrouve dans son propre monde, quelque chose d'inaccessible. Sauf peut-être le bruit de la très grande horloge qui annonce l'heure et désire ramener les gens sur Terre quand ils osent un peu trop s'évader, tenant à tout prix à leur rappeler l'heure qu'il est. Le garçon s'arrêta net de jouer après avoir entendu beaucoup trop de son de cloches, s'il ne partait pas maintenant il risquerait probablement d'être en retard, et la ponctualité est une des choses les plus importantes qu'il tient toujours à respecter. Sauf quand bien sûr il a le malheur de se perdre, mais ce n'est pas de sa faute dirons nous.

N'oubliant pas de prendre son long manteau noir il prit sa voiture pour se faire conduire à Vienne. En ce 12 Septembre 1830 dans une très grande salle, allait se jouer un concert de Chopin, en plus d'un bal. En aucun cas le jeune homme aurait pu se permettre de louper cela. Ce musicien de renommé se trouvait actuellement dans la capitale, autant en profiter pour le rencontrer. Rien que d'imaginer ce qui allait se dérouler dans la soirée, Roderich trépignait d'impatience, malgré que cela ne se voie pas vraiment sur le visage du jeune homme…
Une fois sur place la soirée se déroulait à merveille, le piano du musicien avait réussi à envoûter la salle le temps de ses sonates. L'autrichien était de plus en plus admiratif à chaque notes qui s'envolait dans l'air, s'il en aurait eu la possibilité Roderich aurait voulu garder une trace de tout ça, une trace que l'on ne peut pas effacer pour pouvoir rejouer ce moment un nombre de fois incalculable. Malheureusement la technologie de l'époque ne le permettait pas vraiment.

Ayant eu droit à un cours entrevue avec le musicien, Autriche se retrouvait en ce moment face à cet homme de talent, dans une grande pièce calme, car éloignée de la salle où se jouait encore le bal. Echangeant quelques mots avec Chopin, il était bien dur de ne pas être intimidé par lui, malgré son caractère très humble et respectueux.


« - Je pense Monsieur Chopin, qu'il n'est pas vraiment nécessaire d'insister sur votre talent, votre façon de jouer du piano qui est tout bonnement impressionnante. Mais je tenais réellement à vous le dire, malgré le nombre de fois où vous devez l'entendre. »

La discussion entre les deux hommes avaient durée plus de deux heures, ne prêtant même pas attention au temps qui s'écoulait d'une façon si agréable. Discutant sur la façon de jouer, sur certaines partitions, en résumé tout ce qui touchait le milieu musical tant apprécié de leur part.
Mais une phrase restera sûrement ancrée dans la mémoire du brun.


« - Monsieur Edelestein, vous avez quelque chose de particulier, d'indéfinissable, comme si … Comme si vous n'étiez pas mon égal en tant qu'homme. »

Sans oublier l'accent très marqué du musicien, Roderich en avait simplement tiré la conclusion après avoir maintes fois réfléchis, que Chopin avait clairement reconnu quelque chose d'étrange. Chose improbable de deviner qu'il s'adressait en réalité à un représentant de la grande nation qu'était l'Autriche, mais sa clairvoyance était telle qu'il avait compris quelque chose. Un fait qui était arrivé vraiment très rarement dans la longue vie de Roderich.

Qui Est Derrière L'écran ?

”La Curiosité Est Un Vilain Défaut”


Pseudo : Anonymat. FTW.

Age: L'âge d'aller en prison, et de ne plus commettre des meurtres.

Avatar: De zerochan !

Ton rang : Ma colère est Chopin !

As-tu lu le règlement?: Validé par PNJ Validatrice Suprême







Dernière édition par Autriche/Roderich E. le Jeu 25 Oct - 22:00, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Lun 6 Aoû - 22:38

mgrevdkdksnnvjdkmn fvdjkROOOOOODERIIIIIIIIIIIIIIIICH. ♥♥♥♥♥

Mon épooooux ♥
Revenir en haut Aller en bas
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 26
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Mar 7 Aoû - 8:05

OMG !!!! Un Autrichien!!! welcome parmi nous !! Toi tu seras Mon Autruche et t'a pas le choix 8D [/joueuse]

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿

Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Mar 7 Aoû - 12:28

Bienvenuuue :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Mar 7 Aoû - 14:22

    Weeeeeeeeeelcome. /o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Mar 7 Aoû - 15:26

*Pousse la Hongroise et embarque le pianophile* o/

Wilkommen Roddy >8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Mar 7 Aoû - 16:34

*assomme Gil et récupère son mari*

Ah oui ! Bienvenue chéri ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Jeu 9 Aoû - 19:57

Bienvenuuuue ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Sam 25 Aoû - 18:10

Raaaaah la la, mais genre, mais je loupe tous les sujets de présentation moi !!

Bah bienvenue quand même, même si je suis en retaaaard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours] Sam 25 Aoû - 21:00

Welcome!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours]

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue dans le milieu aristocratique ! [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bienvenue dans ma boutique!
» Bienvenue dans ton nouveau chez toi! [Privé Calendina Nakori et Sora Kujo]
» Bienvenue dans la cour des grands ~
» [Finie] Envoi vers les participants en cours.
» Thorin Écu de Chêne || Bienvenue dans ma compagnie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Fiches refusées-