Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Sam 18 Fév - 20:23

Guerre 14-18.
Principauté du Liechtenstein.


La guerre. Un horrble fléau auquel personne en peut échapper. Même un pays neutre se trouvant en plein coeur de la zone de combat ne peut être épargné. Les immeubles sont en ruines et en feu, le manque de nourriture oblige les habitants oblige les habitants à quitter les villes. On entend au loin les bombes s'écraser au sol et faire des milliers de morts. On sent la terre trembler. On sent cette peur nous gagner.

Cette nuit-là, la pluie glaçait la ville de Vaduz jusque dans les ruelles les plus étroites. Sous cette eau froide, la représentante du Liechtenstein peinait à se tenir debout. Les vêtements en lambeaux, elle portait en elle la misère, la peur l'effroi, la pauvreté, la faim de toutes les personnes qui, sans eux, elle n'aurait jamais existés. A bout de force et épuisée, Aloisa vacilla et se laisse glisser contre le mur. Ses paupières s'affaissèrent d'elle-même. Que devait-elle faire? Elle n'avait pas d'aides, pas d'amis. Rien. Qui s'occuperait d'une pauvre petite nation comme elle?

Malgré tout, sous cette pluie, elle a continué à prier. Prier pour que quelqu'un vienne. Vienne pour l'aider. L'aider à survivre. Survivre à cette guerre sans fin et sans lieu d'être.

Dieu avait été finalement de son côté, ce jour-là....

[***]

Aujourd'hui.
Entre la frontière de la Suisse et du Liechtenstein.


Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, l'herbe était d'un belle couleur verte, les fleurs s'épanouissaient tranquillement sur cette petite colline, l'eau du lac brillait comme des milliers de diamants ou de pierres précieuses bleues. Une vue si idyllique mais qui existe pourtant. Un lieu qu'on aurait jamais cru autrfois ravagé par les bombes.
Au milieu des lfeurs, la petite nation les humait, le sourire aux lèvres. Leurs doux parfums la rendaient toujours heureuse et effaçaient ses sombres pensées. Comme ce rêve durant la 1ère Gierre Mondiale. Que serait-elle devenue si son sauveur - en l'occurence Suisse - n'était pas venu? Elle serait sûrement retournée dans la maison d'Allemagne ou d'Autriche. L'idée ne lui déplaisait guère mais elle pensait qu'il était temps de partir et de devenir indépendante. Elle gardait contact avec lui malgré tout. mais aujourd'hui, elle était financièrement dépendante de son Big Bruder. Cela ne la dérangeait pas du tout.

Vash était son grand-frère, non?

C'était donc par cette belle journée d'été que la jeune (mais pas tellement) Aloisa se promenât sur cette colline, cherchant un peu d'air frais. Elle regarda son panier de pic-nic posé près d'elle. Elle aurait aimé le partager avec quelqu'un. En réfléchissant bien, elle n'avait pas beaucoup d'amis. Les seuls nations qu'elle connaissait étaient Suisse, Autriche, et Allemagne. Vash ne lui laissait jamais l'occasion de l'accompagner aux conférences. Dans le fond, qui se soucierait d'elle à part son grand-frère?

Aloisa soupira avant de plonger sa main dans son panier d'osier et en tirer un sandwich tranguilaire qu'elle avait fait elle-même. Elle mangea un morceau en silence. Le vent souffla doucement, faisant les herbes et les fleurs se plier, lui apportant le bruit de pas de quelqu'un.

Aujourd'hui encore, Dieu était de son côté...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Dim 19 Fév - 9:05

Quelle journée magnfique n'est-il pas? Mais qu'est-ce que cela pouvait faire pour Vash, vêtu de son treillis habituel, en débardeur et son béret blanc, qui vagabondait sur ses nombreuses montagnes à la recherche d'étranger à repoussé, comme chaque jour que Dieu fait. Et puis... Qu'est-ce que cela pouvait bien faire en l'état ? Le but était aussi de voir s'il retrouvait Liechtenstein, toujours aussi inquiet malgré ses airs bourrus pour la jeune demoiselle. Evidemment, ce dernier n'était pas seul, accompagné de ses trois chèvres : Eiger, Jungfrau, et Mönch. Soudain, au loin, il reconnu Aloisa. Soupirant il la regarda au loin, admirant la beauté de la jeune fille. Que de souvenir... Cette fille était devenue si forte à présent comparé au début où il l'avait adopté afin de la protéger comme étant sa petite soeur. Il décida de s'avancer vers elle, et posa amicalement sa main sur son épaule, relativement silencieusement et prit la parole.

"Je te retrouverais toujours apparemment, quelque soit l'endroit où tu te caches."

Assez dur dans ses paroles, il tendait de cacher ses sentiments pour sa petite soeur, ne souhaitant pas lui montrer la moindre faille dans ses sentiments, mais malgré cela, Vash savait que trop bien qu'elle le percerait à jour. Le mercenaire posa ses fesses au sol, caressant les cornes de Eiger et observant l'horizon, dans un soupir il ne put cacher son admiration.

"C'est vraiment magnifique."

Bien entendu, il faisait référence au fait qu'il soit avec elle et non le paysage magnifique. Il se demandait de quoi elle pouvait bien penser, malgré tout il se décida à ne pas soulever cette question à la charmante Aloisa, ceci concernait uniquement elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Mer 22 Fév - 12:01

Lorsque la petite nation se retourna, elle vit son grand-frère Suisse se tenait debout accompagné de ses 3 chèvres nommées Eiger, Jungfrau, et Mönch.

«Je te retrouverais toujours apparemment, quelque soit l'endroit où tu te caches.»
« Je ne me cachais pas Onii-sama. Je ne faisais que me promener. » répondit la jeune fille timidement.

Il s'assit et caressa la corne de Eiger tout en observant le paysage.

« C'est vraiment magnifique. » lâcha Vash après un soupir.
« Je suis d'accord. Le pays d'Onii-sama est vraiment magnifique. » affirma la petite allemande en reprenant une bouchée de son sandwich.

Elle arracha une fleur et la tendit à Jungfrau qui la mâchonna dans sa main. Mönch vint s'allonger à ses pieds tandis qu'elle caressait doucement son ventre. Aloisa regarda de nouveau son frère adoptif avant de pousser le panier pour lui proposer d'en manger. Elle avait la sensation qu'aujourd'hui les rôles s'inversaient. Avant c'était lui qui l'avait donné à manger alors qu'elle mourrait de faim. Peut-être qu'il n'était pas dans ce cas-là maintenant mais elle avait fait avec beaucoup... d'amour? et d'attention. Elle ne pensait pas qu'il la trouverait mais cela la rassurait, elle n'était plus seule comme autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Jeu 23 Fév - 12:31

Vash observa l'attitude de sa petite soeur, Ses trois chèvres adoraient vraiment la petite Aloisa, le visage du mercenaire s'assombrit légèrement mais tenta de récupérer un demi-sourire rapidement quand elle lui proposait le panier repas. Il prit place à ses côtés, prenant un sandwich au gruyère bien de chez lui. A aucun moment il n'osa poser son regard dans le sien. Le jeune garçon était trop gêné à cause des sentiments qu'il avait pour elle, à l'inverse de ceux qu'on aurait pour une soeur. Il craignait de la choqué s'il venait à en parler un jour et c'est pas peu dire.

"Délicieux."

Se contenta-t-il de dire à sa tendre soeur. Avec un temps de réaction assez long, il répondit au fait qu'elle se cachait pas, après tout il le savait que très bien, il savait aussi que son chez elle lui manquait.

"Tu veux que je te ramène à ton pays?"

Sa voix semblait mélancolique, mais quoiqu'elle décidait, Vash accepterait son choix et l'aiderait à aller au bout de ses rêves. Mais, une fois son sandwich fini, il se releva, dépoussiérant ses vêtements, et tendit sa main à Liech' et l'observa, ce coup-ci, droit dans les yeux. Il souhaitait apparemment juste se promener ou voir ce qu'elle voulait, qui sait ce qui traversa la tête du petit pays au milieu de l'amas européen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Ven 24 Fév - 18:48

La petite nation sourit alors que son grand-frère prenait un de ses sandwichs faits maisons. Il les mangeait en silence, ce qui ne changeait pas de d'habitude. Il se contenta de dire qu'ils étaient délicieux, ce qui suffisait amplement à la jeune fille d'être heureuse. Le simple fait qu'il soit à ses côtés la comblait de joie. Lorsqu'il finit son déjeuner, il se leva et lui tendit la main tout en lui demandant:

"Tu veux que je te ramène à ton pays?"

Elle lui prit timidement et se leva tout en prenant son panier de pic-nic. Elle réfléchit quelques secondes à sa réponse. Elle n'avait pas vraiment envie de retourner chez elle pour être toute seule alors qu'elle pouvait être chez Vash.

"J'aimerais venir chez toi, Onii-sama..."

Aloisa le suppliait presque avec ses grands yeux verts émeraudes, cherchant à tout prix à avoir son accord.

N'abuserait-elle pas de son côté mignon, insconsiemment?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...] Sam 25 Fév - 9:49

    Suisse laissait entrevoir un léger sourire quand cette dernière accepta de lui prendre la main et la phrase qui s'ensuivit le comblait de bonheur, mais il tenta tant bien que mal de cacher ses sentiments. Vash se contenta de l'observer longuement et de lui répondre amicalement.

"Tu sais bien que mon pays, ainsi que ma maison, te sera toujours ouvert, Aloisa."

    Mais surtout... Comment dire non à un tel regard ? Impossible sauf au pire des sans-coeur, comme ce Autriche... Des pensées traversèrent l'esprit de Suisse et son sourire se décrispa. Vash lâcha la main de sa soeur et lui tourna le dos.

"Promenons-nous un peu, tu veux ?"

    Dit-il de manière direct, les chèvres suivirent automatiquement leur maître. Le mercenaire s'arrêta une fraction de seconde et tendit son bras afin qu'elle y mette le sien, afin qu'elle puisse se reposer sur son épaule pendant la marche. Un homme bien attention envers sa soeur, ce n'est pas peu dire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...]

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu d'air Frais? [Suisse et les autres...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» retour de la droite dure en Suisse
» S. Couturier et ÉCJ écrasent la Suisse
» La Suisse débloque les fonds de Jean-Claude Duvalier
» Pwojè lwa la Suisse pou restitiye Ayiti 3.5 milyon ero Duvalier rapido presto
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Archives RP-