Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Des petits OS venu du froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Des petits OS venu du froid Mer 28 Déc - 2:16

Voilà un petit OS DenNor...je trouve qu'il est vraiment pas très bien mais bon je laisse a l'appréciation de chacun.
DenmarkxNorway en mode nyotalia. Deathfic.


Un matin. Un cimetière.

Tu te tiens encore debout devant la même tombe. Le vent soulève un peu de ta longue chevelure couleur du soleil tandis que tombe autour de toi des flocons de neige. Cette neige qu’elle aimait tant. Tu a toujours ce même bouquet à la main. Des roses, symbole d’amour. Des roses aussi blanches que la neige qui tombe doucement autour de toi. Tu retiens tes larmes, difficilement mais tu les retiens. Parce que tu sais qu’elle n’aimait pas te voir pleurer et parce que ton orgueil te l’interdit aussi. Ce foutu orgueil. Tu regrette tant de chose. Tu regrette de n’avoir pas passé plus de temps avec elle, de ne pas lui avoir assez fait l’amour…de ne pas lui avoir dit plus de « je t’aime », elle qui passait son temps à te le dire dans l’intimité de votre appartement.

Tu lui parle de ta journée, de tes collègues qui tentent de te remonter le moral, à leurs façons, certes maladroite mais touchante. Tu lui parle de son grand frère qui t’aide aussi, même si c’est maladroitement, même si tu sais qu’il t’en veut toujours de lui avoir enlevé cette petite sœur qu’il adorait tant…même si tu sais qu’il te tient pour responsable de sa disparition.

Tu essaye de lui en vouloir, de t’avoir abandonné elle qui t’avais juré ne jamais t’abandonner mais à la fin c’est à toi que tu en veux. Tu t’en veux de ne pas avoir réussi à la protéger et à la garder auprès de toi.

Elle a toujours eu la santé fragile, tu aurais voulu l’envelopper dans du coton et ne jamais la laisser partir. Tu te souviens de son rire quant tu lui as dit. Tu te souviens surtout de tes rougeurs quand elle t’a répondue que toi et ton amour étiez ce coton protecteur pour elle.

Tu te souviens de tout. De ses rires et de ses sourires, si rare en publique mais qui jaillissait lorsque vous étiez seules toutes les deux. De cette facette que toi seule connaissait d’elle qui était toujours si froide et réservée en public. Tu te rappelle avec une acuité presque cruelle de sa peau pâle de petite poupée de porcelaine qui rosissait sous tes compliments…que tu t’amusais à faire rosir, bien souvent, par des caresses lui prouvant ton amour pour elle.

Tu te rappelle de ses gémissements et de ses soupirs. De sa voix si douce quémandant toujours plus. Tu te rappelle de la douceur de sa peau que tu aimais parcourir de tes mains et de ta bouche. Tu te souviens des moindres détails de ce corps que tu aimais tant. Ce corps et cette femme que tu ne peux maintenant retrouver que dans tes rêves, parce que le monde des rêves est le seul endroit où tu peux la retrouver, elle, si belle, si vivante. Il n’y a que dans ce monde des rêves que tu peux à nouveau la serrer dans tes bras, respirer son odeur de lilas et de bruyère. Dans tes rêves tu peux pleurer, tu sais qu’elle te réconfortera. Mais quand tu te réveille le matin et que tu sens qu’il manque un corps blotti contre le tien tu dois à nouveau lutter contre tes larmes et contre ce cœur en miette.

Elle te manque, atrocement, chaque jour plus encore que le précédent. Cela fait pourtant 3 ans qu’elle est partie. Mais c’était la femme de ta vie. Celle que tu as épousée. Celle qui à porter l’enfant que vous auriez élevé ensemble si elle avait vécue.

Tu te rends compte que tu as perdu la bataille contre les larmes qui ont envahie tes joues. Tu es rejointe par un enfant de 3 ans, tout emmitouflé. Il a des cheveux d’un blond très pâle et des yeux couleur lilas.

Tu lui donne une rose de ton bouquet et tu pleure encore plus en le voyant s’agenouiller devant sa tombe pour y déposer sa fleur. Tu pose le bouquet à ton tour et tu le prends dans tes bras.

Tu lui parle d’elle. De cette femme que tu as aimée et que tu aime encore. De cette femme qui l’a porté et mis au monde. De cette femme morte pour lui donner la vie. Tu souris au petit être qui essuie tes larmes en te disant qu’il t’aime et qu’il aime aussi sa « mamma engel ». Et toi tu continue de lui parler d’elle, de cette seconde maman qu’il ne connait qu’au travers de ce que toi et son oncle lui en dites.

Tu espère bien faire avec lui, tu veux bien faire avec lui. Parce que tu l’aime autant que tu as aimée celle qui l’a mis au monde. Tu le repose par terre et le regarde partir vers ta voiture.

Tu pars à ton tour. De toute façon tu reviendras le lendemain. Avec un bouquet de rose blanche a la main.

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿



Dernière édition par Norge/Aleksander Eriksen le Sam 4 Fév - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Mar 3 Jan - 11:07

Voilà un petit Défi en OS.
/!\WARNING/!\ Cet OS est très débile alors faites attentions a vos neurones!/!\WARNING/!\

Bonjour a vous très cher Téléspectateurs !

Nous sommes un week-end. Je suis sûre que vous vous dites que ce sera un week-end comme les autres, et bien non ! Parce que ce week-end nous assistons a une rencontre qui restera dans les mémoires ! Il s’agit de la rencontre Asiatiques versus Nordiques. Oui vous ne rêvez pas. D’ailleurs regardez voilà les asiatiques avec quelques invités supplémentaire ne voulant pas rater la rencontre diffusé sur les canaux mondiaux et universels grâce a Tony.

Nous allons vous présenter les circonstances dans lequel cette bataille a été décidée. Il se trouve que l’un des asiatiques, Hong-Kong pour ne pas le nommer, sors avec l’un des nordiques, qui a toujours un piaf avec lui. Autant vous dire que lorsque les familles respectives ont appris cet état de fait cela a crée un gros bordel.

Présentons nos quelques invités voulez vous ? Il y a tout d’abord le Bad Friend Trio composé des trois mousquetaires France, Prusse et Espagne. Apparemment Prusse est venue en famille puisqu’il y a avec lui une fille aussi blonde que Francis. D’ailleurs elle a l’air de s’emmerder puisqu’elle part dès qu’elle arrive à la chasse aux crocos. Elle revient d’ailleurs quelques temps plus tard avec un…alligator au bout d’une laisse.

Nos autres invités ? Ah oui c’est vrai ! Il y a ensuite USA qui embête comme a son habitude le pauvre Angleterre…quoique d’après Floride (mais si vous savez, celle qui vient d’attraper un alligator a main nue et en moins de temps qu’il n’en faut a un calinours pour vous harcelez sexuellement), bref il paraitrait que le soir venu c’est plus Angleterre qui embête USA…enfin ce ne sont pas nos affaires… « Mais je vous jure ! J’aurais jamais cru que mon frangin se laisserait faire autant…et c’est la dernière fois que je laisse trainer mon exemplaire de Fluide Glacial, ça donne de drôles idées a Daddy ! ». Mais ce couple c’est un peu comme le couple formé par Danmark et Norway. Ca se frappe mais c’est juste pour se dire qu’ils s’aiment.

Mais que c’est-il passé ? Le temps que je vous présente notre petit couple UsUk, Prusse essaye d’étrangler France tandis qu’Espagne compte les points apparemment en discutant avec la vendeuse de chichis et autre friandise qui n’est autre que la pauvre Cameroun qui voudrait bien que l’espagnol la lâche. Mais revenons à notre prussien national qui essaye de tuer notre français pervers. Apparemment, Francis aurait demandé à Gilbert si Floride pouvait se trimballer en nuisette. Essayons de capter une phrase.

- Mais Gilou c’était une boutade OUARGH ! tu sais bien que je n’aime que toi voyons, toi qui es si fort, si beau, si musclés
- T'as beau être un putain de lèche-cul Francis, je suis désolé mais ça, ça ne me fera aucun effet.

Attaque « lèche-cul » a échoué. Joueur 1 rejoue encore ~.

Bref pendant que nous nous dispersions les nordiques sont arrivés. Mais...que ce se passe-t-il ? Approchons nous pour savoir pourquoi Danemark est mort de rire tandis que Suède est à terre. De ce que je peux comprendre très cher téléspectateur le pauvre Suédois aurait oublié de coudre un ourlet a son pantalon et aurait de ce fait marcher dessus et est donc tombé…entrainant avec la chute la perte du pantalon révélant par la même occasion un superbe caleçon avec des petits hippocampes bleus ayant des cœurs a la place des yeux et le caleçon est d’une viril couleur…rose.

C’est bon les participants sont tous là ! Il est temps de passer aux choses sérieuses. Oh regardez le visage de Corée du Sud qui devient aussi sérieux qu’un comique faisant un recouvrement de chiotte. Attend il se passe quelque chose côté nordique…de ce que je peux comprendre Danemark se serait assommé avec sa propre hache provoquant un viril cri finlandais ressemblant a ceci « OHYAAAAA ». Oui parce que le finlandais, non content d’arriver en traineau avec des cadeaux par millier s’offre le luxe de pouvoir pousser des cris virils vous striant les tympans.

- T’s d’bi’e, fit Suède a Danemark toujours en train de voir des petites fées voleter autour de sa tête
- Qui est Debbie ? demanda alors Chine.

Le pauvre. L’âge ça fait des ravages, surtout au niveau de l’ouïe. Et attention voilà les premières épreuves qui commencent ! Tout d’abord nos nations devront…monter un poney ? Non mais c’est qui qui a écris le script là ? Canada ? C’est bizarre il est pourtant toujours si sérieux…Ah il était avec Québec ? Ceci explique cela, encore un couple bizarre mais bon après l’amour ne se commande pas, suffit de regarder USA et Uk…qui ont disparu et je ne veux pas savoir où ils sont et ce qu’ils font non merci.

Oh regardez ! Là il apparait dans un rayon de soleil ! Et oui c’est Russie ! Après tout il est de notoriété publique que le russe voudrait bien becomer one avec Chine.

Mais bon regardons vers les épreuves, Iceland pour les nordiques, Thaïlande pour les asiatiques. Apparemment c’est Thaïlande qui a l’avantage sur Iceland, faut dire que monter des éléphants toute la journée doit avantager. Le pauvre Iceland a l’air pas a l’aise du tout sur son poney qui fait d’ailleurs sa vie sans se soucier de son cavalier. Le pauvre ne sait pas comment arrêter sa monture et c’es ce courageux Danemark qui va a son secours…mais qui se ramasse les pieds dans une racine et qui s’assomme juste devant le poney qui prit peur et se stoppa immédiatement.

Deuxième épreuve ! Avec un score de 1 a 0 les asiatiques mènent. Et voilà que Sealand et Hong-Kong s’avance ! Mais quelle est donc cette fameuse épreuve ? Ah ? T’es sûr de toi Cameraman-idiot ? Bon apparemment la deuxième épreuve consisterait à un lancer de nourriture. Hong-Kong commence à toute vitesse et envoie nombre de biscuit à l’apparence bizarre. Il a été élevé en parti par Uk ? Ça explique tout ! Mais n’oubliez pas qu’en face le petit Sealand a été élevé par Uk ET Finlande. Le point revient aux nordiques après que Hong-Kong se soit figé après avoir reçu un nombre incroyable de nourriture à l’aspect et a l’odeur bizarre.

Mais c’est la débâcle la plus totale à présent chers téléspectateurs ! En effet Chine s’est jeté sur Norge et a commencé à le taper avec une peluche Hello Kitty. Ce à quoi Norge a répliqué en tapant Chine avec une peluche de lapin rose ! Danemark a écarté Norge et Pour Chine Russie a été plus rapide que les autres.

Et les épreuves ont toutes été oubliées ! C’est à celui qui tapera l’autre le plus fort ! Pour tenter de calmer le jeu Russie, aidé par les Baltes (un Balais, un Ordinateur et un Vibromasseur) et aussi par Corée du Nord ainsi que Mongolie, tentent un remake du lac des Cygnes. Oh oui regarde Chine et calme toi en voyant ton prétendant, ton petit frère et celui qui tente toujours de t’humilier danser le lac des Cygnes en tutu…de couleur rose pour Russie, il faut préciser !

Indifférent a tout cela, Ice mange des nouilles chinoises préparer par Taiwan, contente que Sealand est battu Hong-Kong. Malheureusement, le pauvre chou ne sait pas beaucoup manger avec les baguettes (en effet la seule baguette qu’il utilise c’est celle de Hong-Kong) et se met donc des nouilles partout sur lui ce qui induit évidemment le fait que Norge arrive et lui murmure a l'oreille "oniichan". Et en plus regardez de ce côté ! Coup de théâtre ! Le pauvre Finlande se fait draguer par notre Coréen du Sud. Et au moment fatidique du baiser, le suédois récupéra « s’f’mm’ ».

C’est ce moment que choisi Sealand pour arriver comme une fleur pour demander avec toute l’innocence de son âge a sa « maman » comment il était né et comment on faisait les bébés. Ce qui provoqua un autre « OHYAAAAAA » extrêmement viril de la part du finlandais.

Tony, en ayant apparemment marre de voir ce joyeux bordel a décidé de se révolter contre les « humains ». Regardez dans ce coin, avec lui se trouve Hanatamago, Puffin, Kumajiro, Gilbird, Pierre, Pochi et Yosshy, l’alligator apprivoisé de Floride. Ils sont bien équipés : griffes polies et tranchantes, bec pointu et reluisant. Mais au moment où normalement Tony et les autres devaient attaquer il y a un retournement de situation causé par…Puffin ! Ce dernier, au lieu de tenir son poste parti draguer une petite vendeuse de poisson, provoquant par la même une crise de jalousie de la part de Cameroun.

C’est a cette occasion que Ice apprit que son macareux se faisait la camerounaise. Il en fut tellement choqué que son visage…resté figé avec la bouche ouverte et les yeux écarquillés. Ce fut Norway qui lui referma la bouche, le visage neutre.

Seulement Puffin s’est allégrement goinfré en draguant la vendeuse de poisson. Et donc il n’y a plus à manger nulle part ! parce que oui Espagne a dévalisé le stock de churros et autre chichis en regardant ses deux meilleurs amis se taper dessus pour savoir…qui avait le meilleur oiseau, franchement les hommes.
Bref, tout ça pour vous dire très cher téléspectateurs que l’émission touche a sa fin, car les nordiques et les asiatiques ainsi que les invités (qui se sont légèrement incrustés >>) sont partis se faire une grande bouffe chez un restaurateur Turc.

A vous les Studios !

Défi a placer dans cet OS:
 

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿

Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Mar 17 Jan - 0:24

Donc voilà l'un des OS promis avec les persos hetalia qui rencontre les personnages de dessins animés, pour cet OS j'ai donc choisi Pocahontas et Chibi!Alfred. Pas taper même si c'est très nul ><

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Il était à l’affût. Il patientait, cherchant une faille dans l’attention de sa proie. Quand il eut crût l’avoir trouvé, il se précipita, oubliant toute prudence, tout sang-froid, vers cette proie qui lui tendait les bras. Mais en oubliant les règles de chasses il avait trahi sa présence et la proie l’attendait, sur ses gardes, l’ayant entendue arriver.

Un combat féroce s’engagea alors entre le chasseur et sa proie. Ce combat féroce se termina, étonnamment, sans douleur et sans aucune effusion de sang. Non il se termina dans une effusion de rire. Celui cristallin et pur d’un enfant. Celui clair et chaleureux d’une jeune fille pas encore tout a fait femme mais plus tout a fait une enfant non plus.

- Je t’ai encore eu petit Papoose, fit la jeune fille
- Ce n’est pas vrai j’ai failli t’avoir cette fois ! se récria l’enfant en croisant les bras sur sa petite poitrine, le visage figée en une moue boudeuse.
- Tu le dis toi-même petit Papoose, tu as failli m’avoir, un chasseur qui ne sait pas chasser ne sera jamais un bon mari pour une femme tu dois le savoir
- Moi je veux épouser personne d’autre que toi !
- Tu es gentil Papoose, sourit la jeune femme
- Arrête de m’appeler comme ça ! s’exclama l’enfant
- Et pourquoi devrais-je arrêter alors que c’est ce que tu es ? un petit Papoose, un tout petit petit petit Papoose, chantonna la jeune indienne en souriant

Une nouvelle bataille s’engagea entre l’indienne et l’enfant blond. Ponctuée de rire et de taquinerie en tout genre.

- Dis Pocahontas ? demanda le petit garçon présentement assis a côté de la jeune indienne
- Oui petit Papoose ? fit la jeune indienne avec un sourire

Elle l’observait, ce petit être. Il était petit pour un Papoose. Et surtout il ne ressemblait pas a un indien. Il avait la peau rosée comme la peau d’un louveteau a peine née, les cheveux aussi jaunes que le soleil et les yeux aussi bleus que l’eau de la rivière ou que le ciel d’azur sans nuage. De son côté, l’enfant sans nom observait l’indienne. Elle avait la peau dorée presque aussi sombre que l’écorce des chênes clairs et ses yeux, un peu tiré sur les côtés étaient d’un brun chaleureux. Elle possédait de beaux cheveux noirs aussi Pocahontas. Des cheveux dans lesquels il adorait joué.

- Tu m’emmène quand voir ta grand-mère ?
- Pas encore Papoose, quand tu seras plus grand
- Mais je suis plus grand ! même que je suis super fort aussi ! la dernière fois j’ai réussi à soulever un bison tout seul !

Pocahontas ne put retenir un sourire en l’entendant.

- Je sais tu que tu es fort petit Papoose mais il te faudra attendre encore un peu avant de rencontrer Grand-mère Feuillage. Allez viens Papoose, nous allons ramasser des herbes médicinales pour le chaman

Elle prit l’enfant dans ses bras et se dirigea vers la forêt. Ils passèrent une heure à récolter des herbes, Pocahontas décrivant au petit être quelles plantes étaient comestibles ou non. Il apprenait vite, très vite…peut-être trop vite. C’était aussi pour cela qu’il faisait un petit peu peur aux autres villageois. Nul ne savait d’où il venait, ni qui il était. Il semblait n’avoir pas de parents. Il était un peu énervant à courir partout en criant a tue-tête qu’il était le meilleur et qu’il sauverait tout et tout le monde. Mais il était attendrissant dans sa naïve jeunesse. Pocahontas adorait s’occuper de lui. C’était comme un petit frère ou un fils, elle l’éduquait, lui inculquant les bases de la chasse et de la cueillette.

Elle sourit au petit être endormi dans ses bras. Ce soir elle parlerait à son père. Il faudrait trouver un nom à ce petit être qui faisait partie de leurs vies. C’était impératif et cette fois ci il était hors de question que son père ajourne la conversation.

Ce soir, ce petit être blond, qu’elle consolait quand il se faisait mal ou qu’il avait fait un cauchemar, deviendrait son fils. Et son père n’avait vraiment pas intérêt à lui dire non.

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿



Dernière édition par Norge/Aleksander Eriksen le Mar 13 Nov - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Mar 17 Jan - 1:13

Voilà un deuxième OS sur un threesome Autriche/Prusse/Hongrie. Je l'ai écrite en écoutant en boucle la chanson 4 Mots sur un piano, chanté par Jean-Jacques Goldman, Patrick Fiori et Christine Ricol

Quand nous sommes en PDV de Prusse le texte est en normal
Quand nous sommes en PDV d'Autriche le texte est en gras
Quand nous sommes en PDV d'Hongrie le texte est en gras-italique

*__*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Comment en sommes nous arrivés là ? Nous étions si heureux tout les trois. Et quatre mots posés sur le piano du salon avaient tout foutu par terre. Ces années de bonheur que nous avions vécu, perdues…envolées a jamais.

Pourquoi es-tu partie ? Pourquoi ? Tu sais que je t’aurais apporté bien plus que l’autre guignol à lunettes, que ce petit scribouillard qui ne sait pas révéler ses sentiments. Tu étais ma reine. La reine qui régissait tout mon univers. Tout tourné autour de toi, absolument tout. Je me rappelle de tes yeux. Ces si beaux yeux. Ces magnifiques yeux émeraude. Si beaux, si étincelant. De vraies pierres précieuses. Je voyais mon avenir dans tes yeux tu sais ? Cet avenir que je ne possédais plus jusqu'à ce qu’il se reflète dans tes immenses yeux verts qui brillait de rire et de joie. Il suffisait que tu les pose sur moi ces yeux pour que je fonde instantanément. Tes yeux. Je voulais qu’ils ne regardent que moi, qu’ils ne voient que moi à travers la cohorte d’hommes et de femmes qui t’entoure. Je suis un égoïste. Mais qu’y puis-je ? Depuis cet hiver russe, ton rire c’était ma joie, je m’évadais et atteignait les cieux étoilés tant de fois contemplé en ta présence. Je suis égoïste et tu le savais. Vous le saviez tout les deux. Il te fallait toi toute seule pour moi tout seul.

Comment en est-on arrivé là ? Dis-moi-toi qui dis tout savoir ? Pourquoi ne me l’as-tu pas laissé ? Tu savais que j’avais besoin d’elle. Elle est mon oxygène. Sans elle j’étouffe. Sans elle je suis pareil a l’assoiffée qui rêve a l’oasis. Elle m’apparait dans mes rêves, mais jamais je ne peux l’attrapée. Elle m’échappe en riant mais je vois bien qu’elle pleure. A cause de ton égoïsme on l’a perdue, a tout jamais. Ses ailes d’ange l’ont emmené loin de toi et de ton égoïsme. Je sais. Je suis aussi fautif que toi, moi aussi je la voulais pour moi. Moi aussi je ne rêvais que de l’avoir que pour moi. Tu sais pourtant que je l’aimais depuis bien plus longtemps que toi. Pourquoi ne t’es-tu pas effacé ? Pourquoi t’es-tu incrusté dans notre histoire ? Maintenant je l’ai perdu, et jamais je ne pourrais la ravoir. Elle m’est à nouveau hors de portée. Je l’aime tellement. Je ne voulais que son bonheur. Et son rire. Par tous les compositeurs. Rien que son rire ressemblait a la musique des anges. J’aurais pu passer des jours à l’entendre rire. Je suis un égoïste moi aussi. Il me la fallait à moi aussi. Je suis un être ignoble.

J’ai voulu emprisonner un ange dans une cage et l’ange s’est débattue

J’ai voulu garder un ange pour moi et l’ange s’est envolé

Vous êtes deux parfaits idiots. Pour moi vous étiez comme les deux facettes d’une même pièce. J’avais besoin de vous deux pour vivre en harmonie. Pourquoi ne pouviez-vous simplement le comprendre ? Vous avez toujours été en rivalité, toujours. Pourtant vous avez fait des efforts pour vous supporter. Je l’ai vu…je l’ai remarquée. Mais vous ne pouviez vivre ensemble. Le bonheur n’était pas fait pour durer. Et un jour tu m’as mise au pied du mur. Soit lui Soit toi. Mais je ne pouvais simplement pas choisir entre l’un de vous deux. Pour vous je n’avais que deux solutions, te choisir et le laisser ou le choisir et te laisser. Mais j’ai choisi une dernière solution. Même si mon cœur est en miette. Même si je sais qu’il me faudra du temps pour m’en remettre.

Si je ne peux pas vivre avec vous deux alors je ne veux vivre avec aucun d’entre vous.


✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿



Dernière édition par Norge/Aleksander Eriksen le Mar 13 Nov - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Mer 1 Fév - 14:12

Un petit OS pour mon Bout de chou, bon je trouve que j'ai fait Peter OOC et pareil pour les autres persos >< mais si ça se trouve tu l'aimeras ^^
~#~#~#~#~#~#~#~#~#~#~#~~#~#~#~#~#~


Il était aussi excité qu’une puce. Il allait être grand frère ce n’était pas rien tout de même ! Il devrait prendre soin de sa petite sœur. Parce que oui il ne pouvait avoir qu’une petite sœur, parce que les petites sœurs elles sont mignonnes, fragiles et puis qu’on peut les câliner sans qu’elles ne disent rien parce qu’elles aiment les câlins.

- Moi je vais avoir une petite sœur ! Et pas toi !

Telle était la rengaine qu’il servait à ses camarades de classe. Et ce, depuis qu’il savait que sa maman attendait un bébé. Bien sûr qu’il savait que sa maman et son papa n’était pas ses vrais parents, mais il s’en fichait. Lui ce qu’il voyait c’était que sa mère et son père le traitait comme leur propre fils et ça lui suffisait.

Bien sûr, il avait aussi peur que l’arrivée de cette petite sœur fasse que ses parents ne l’aiment plus mais quand il en avait parlé avec son cousin Nataniel, ce dernier l’avait rassuré. Lui aussi avait cru que ses parents ne l’aiment plus a l’arrivée de ses autres frères. Mais ce n’était pas le cas. Peter savait maintenant que ses parents ne s’occuperaient plus autant de lui a cause de sa petite sœur mais que ça ne voudrai absolument pas dire qu’ils ne l’aimeraient plus. Et puis ça prouverait à ses parents qu’il savait s’occupait tout seul de lui-même.

Il avait déjà commencé en préparant tout seul le petit déjeuner. Il avait d’ailleurs fait la surprise à ses parents. Du chocolat chaud pour sa maman, du café pour son papa et un autre chocolat chaud pour lui. Il avait fait griller les toasts lui-même et avait même beurré une tartine pour sa maman et une autre pour sa petite sœur. Et puis c’était devenu une habitude de dimanche matin, il préparait le petit déjeuner et ils le prenaient tout les trois, « tous les quatre » avait rectifié Peter en pointant le ventre de sa maman ce qui les avaient fait rire.

Et il avait regardé mois après mois le ventre de sa maman s’arrondir. Il se souvenait aussi de la première photo qu’il avait faite tout seul, sans Berwald derrière lui pour tenir l’appareil. Il avait pris son papa en train de faire un bisou au ventre de sa maman qui caressait les cheveux blonds de Berwald en souriant tendrement.

Il se souvenait aussi de sa première bagarre à l’école. Sa toute toute toute première bagarre sérieuse a l’école. L’un de ses camarades de classe avait insulté sa mère, il avait dit qu’elle était obèse et pas belle. Bien sûr qu’il savait que sa maman était grosse mais c’était a cause du fait qu’elle attendait sa petite sœur. Et il s’était jeté sur l’autre. D’habitude personne n’intervenait parce qu’au bout de 2 minute ça s’arrêtait, ça se disait pardon et ça repartait jouer comme si de rien n’était. Sauf que là ça avait duré plus de 2 minutes et que Peter avait eu l’arcade sourcilière d’ouverte…mais au moins, comme il l’avait expliqué a son papa, l’autre avait perdu une dent. Bon son père l’avait puni pendant une semaine mais sa mère l’avait remercié pour avoir pris sa défense même si elle l’avait grondé pour s’être battu à l’école.

Et là il était en train de parler avec Amy, une petite australienne arrivé la semaine dernière et avec laquelle il avait bien sympathisé. Il lui expliquer que sa petite sœur ne devrait pas tarder a arrivé et tout le tremblement. Il attendait justement son papa pour qu’il l’emmène chez eux.


- Peter !

Ce n’était pas la voix de son papa mais celle de son oncle, Johan. Lui et son père ne s’entendait pas très bien, sa mère et sa tante lui avait déjà dit qu’ils s’étaient beaucoup battu étant jeune. D’ailleurs il ne comprenait pas pourquoi tout le monde disait que sa tante était froide et insensible, il suffisait de la voir avec Nataniel ou ses autres enfants…même avec lui, Liv était quelqu’un de très chaleureux…même si elle tapait souvent son oncle Johan.

- Tonton ? Qu’est-ce qu’il y a ?
- Ta petite sœur arrive Peter, allez viens
- J’ARRIVE !


Peter dis au revoir a Amy et courut rejoindre Johan qui l’emmena dans la voiture. Ils arrivèrent à l’hôpital après 25 minutes de questions et de route. Johan emmena Peter jusqu'à la salle d’attente dans laquelle les attendaient déjà ses 3 cousins, Nataniel, Hakan et Soren ainsi que sa tante, enceinte de 5 mois.

- Elle est où maman ? Et papa ?
- Ils sont dans la salle là tu vois ?
fit Johan en montrant une salle
- Pourquoi je n’ai pas le droit d’entrer moi ?
- Parce qu’il n’y a que les papas qui ont le droit d’être avec les mamans quand elles accouchent Peter
, expliqua Liv en surveillant Hakan et Soren, ces deux là passant leurs temps à se battre
- Ton père viendra te chercher quand ta petite sœur sera là Peter, dit Johan
- D’accord, fit Peter en allant s’asseoir a côté de Nataniel
- Si tu a des devoirs tu n’a qu’a les faire Peter, ça te fera passer le temps, fit Johan en s’asseyant a côté de Liv qu’il enlaça

Et l’attente commença. Peter fit ses devoirs avec l’aide de Nataniel de deux ans son aîné. Liv somnoler contre Johan. Son oncle lui avait expliqué qu’elle attendait des jumeaux et que c’était pour ça qu’elle était fatiguée. Il comprenait, sa maman a lui dormait beaucoup aussi depuis qu’elle attendait sa petite sœur.

Après ses devoirs, il avait remarqué que sa tante dormait carrément et avait donc veillé sur ses cousins en discutant avec Nataniel. Il s’obligeait à être calme alors qu’il avait qu’une seule envie, courir partout. Il était si excité.

Et enfin au bout de 9heure d’attente, son père sortit de la salle. Sa tante s’était réveillé une heure avant et hocha la tête vers Berwald.

Peter courut jusqu'à son père, il trépignait presque d’impatience. Berwald posa simplement sa main sur son épaule et il l’entraina dans la salle.


- Peter, approche, sourit Tina

Elle semblait épuisée mais souriait et tenait contre elle un bébé dans une couverture rose. Peter approcha doucement et sourit à sa maman.


- Peter je te présente ta petite sœur, Berwald et moi voulions que ce soit toi qui lui donne son nom, fit Tina en lui présentant le bébé.

Peter fut aussitôt sous le charme de ce bébé aux grands yeux bleus. Il approcha son doigt en tremblant un peu. Elle semblait si fragile cette petite sœur qu’il lui semblait qu’un seul faux mouvement pourrait la casser. Il se figea complètement quand le bébé saisit son doigt.


- Alors ? demanda Tina en souriant
- T…Tuija, fit Peter, fasciné par la petite

Tina sourit à son mari. Tuija était le nom de l’héroïne favorite de Peter dans un dessin animé pour enfant. Elle combattait les méchants avec l’aide d’esprits gentil et un brin farceur.

Il souriait Peter, indifférent aux adultes qui déambulait autour de lui. Lui était fasciné et absorbé par ce petit être qui lui tenait le doigt et qui venait de naître. Il commençait déjà à lui annoncer tout les projets d’avenir qu’il avait formé pour eux deux, lui dire qu’il la protégerait de tout le monde.


- P’ter, on doit l’sser m’man s’rep’ser, fit Berwald en lui posant la main sur l’épaule
- D’accord papa, fit Peter en retirant son doigt a regret de la petite main chaude, à plus tard maman, à plus tard petite sœur, fit-il en leur faisant un bisou a toutes les deux.

Ils sortirent de la chambre et Johan vint voir Berwald, Peter crut qu’ils allaient encore se battre. C’était impressionnant quand même. Mais au lieu de ça Johan dit du bout des lèvres « félicitation » avant de tourner les talons pour s’éloigner. Liv aussi dit félicitation à Berwald avant de rejoindre Johan. Peter leur dit au revoir tandis que la famille Andersen repartait. Lui fit un câlin à son papa.


- On rentre à la maison ? dis papa ? demanda Peter, et on revient demain voir maman et Tuija !
- Ja, on ‘va, fit Berwald en entrainant Peter

Ils reviendraient le lendemain. Peter avait hâte, surtout qu’on était un vendredi aujourd’hui et que demain était un samedi, donc il pourrait passer la journée avec sa maman et sa nouvelle petite sœur. Qu’est-ce qu’il avait hâte !


✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿



Dernière édition par Norge/Aleksander Eriksen le Mar 13 Nov - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Dim 1 Avr - 4:14

Mais que pouvaient-elles bien faire ? Si ça se trouve elles avaient étaient attaquées par un détraqué dans une ruelle sombre ou pire…sans doute avaient-elles étaient dragués par un groupe de jeunes parisiens !

- Hey le made in China là, il est quelle heure ? demanda le grand blond au petit asiatique attendant a ses côtés
- Il est 20h35 soit cinq minute de plus que la dernière fois que tu m’as demandé Denmark, répondit l’asiatique en retenant un soupir d’agacement

Ils attiraient le regard les deux hommes. L’un venant clairement du Nord, les cheveux blonds soleil partant dans tous les sens, il était immense, avoisinant certainement le mètre 85 et des yeux aussi bleus qu’un ciel sans nuage. Il portait avec classe et naturel un costume de soirée de couleur noir mettant sa peau pâle en valeur. Il portait une cravate lâche de couleur blanche et un bouquet de rose de couleur rose pâle.

L’autre était plus petit et était clairement asiatique avec ses yeux légèrement bridé et sa chevelure marron ainsi qu’avec sa peau légèrement hâlée et un peu « jaune ». Il portait un costume de couleur noir lui aussi, une cravate savamment nouée de couleur grise autour du cou et un bouquet de rose blanche pour sa part.

Ils semblaient attendre quelqu’un ces deux hommes et les attendre depuis un certain temps au vu de l’attitude du grand blond.

- J’aimerai bien qu’elles arrivent ! Je savais que j’aurais du rester avec elles et les accompagner
- Ce sont elles qui nous ont expressément dit de partir sans elle je te rappelle
- Je sais mais j’aurais du insister !
- Pour te manger un coup de poing de la part d’un des machins invisibles de Norway ?
- ……..Ce n’est pas faux ce que tu dis le chintok
- Tss


Il ne relevait même plus les insultes de la part du danois. Il s’y était habitué depuis qu’il fréquentait la plus jeune des scandinaves. Enfin il préférait les insultes verbales de son « beau-père » que les regards glaciaux et lui promettant milles morts toutes plus atroces et douloureuses les unes que les autres de sa « belle mère ».

Mais c’était vrai que c’était inquiétant ce retard de la part des deux sœurs scandinaves. Surtout étonnant quand on voyait la ponctualité de Norway. Gunny était souvent en retard mais c’était souvent à cause de Puffin son macareux.

- Ah les voilà ! fit le danois en arborant un immense sourire

Fai s’attendait souvent à voir le sourire de Johan s’étirer tellement qu’il en déborderait de son visage. Il allait dire quelque chose mais ses paroles se bloquèrent dans sa gorge et il dut faire appel a tout son self contrôle quand il aperçut sa petite amie. Gunny portait une simple robe de couleur marron clair avec un nœud de couleur légèrement plus foncé. Sa longue chevelure grisée était attaché en deux simples couettes pendantes et elle portait deux simples gants blancs. Ses pieds étaient chaussés de petites ballerines de même couleur que le nœud de sa robe.

- 你是美丽的, fit l’asiatique
- þakka þér mjög mikið

De son côté Johan avait bien du mal a ne pas baver par terre. Liv était éblouissante. Sa robe de couleur bleu clair laissant voir le dos nu et le décolleté de la robe laissant voir la délicatesse de sa gorge ainsi qu’une vue sur le haut de sa poitrine. Elle portait une paire de longs gants blancs serré aux poignets par des bracelets de tissus d’un bleu plus foncé s’accordant au nœud dorsal de la robe. Sa longue chevelure d’or pâle était libre et lui faisaient comme un voile soyeux. Une paire d’escarpin du même bleu que le nœud dorsal complétait sa tenue en la grandissant légèrement de quelques centimètres.

- Du er smuk baby, fit le danois en faisant un baise main à la norvégienne
- Du er vakker du også, répondit la norvégienne avec un léger sourire en coin

Elle glissa son bras sous le sien et Johan se dit que rien que pour ce geste cela valait la peine d’avoir poireauté pendant trente minutes et des poussières. Il sourit encore une fois a Norge avant de regarder Gunny et son cavalier qui les suivaient, l’islandaise ayant passé son bras sous celui de l’hongkongais. Il retint un ricanement en voyant l’hongkongais légèrement rouge et l’islandaise rouge elle aussi.

- Johaaaaaan, fit la norvégienne
- Oui Liv ? demanda le danois en la regardant avec un poil de peur dans le regard, quand elle avait ce ton c’était que soit il avait fait une connerie soit il allait s’en manger une soit il avait dit une connerie et se mangerait donc un coup
- As-tu écouté ce que je disais ou hochais-tu la tête dans le vide ?

Il n’eut pas le temps de répondre qu’il se mangea un coup de la part du troll invisible de sa femme. Son silence plus qu’éloquent avait parlé pour lui.

- Bien maintenant que j’ai toute ton attention
- Sûr que tu l’a en me frappant,
fit le danois en sifflotant ensuite sous le regard noir de la norvégienne
- Je disais donc, maintenant que j’ai toute ton attention, sommes nous en retards ou pas ?
- Non on n’est pas en retard, je n’ai pas vu passer le français et son anglaise coincée et ce sont eux qui sont censé ouvrir ce bal pour lequel j’ai du me déguiser en pingouin
, fit le danois en ronchonnant un peu
- Alors c’est bien et je trouve que ce costume te va très bien, fit Liv
- Ah oui ! J’allais oublier ! Tu vois quand je te dis que les coups sur mon crâne ça leur fait pas du bien a mes neurones, fit le danois
- Tu parle de quels neurones au juste Johan ? Ceux que tu crois avoir ? le coupa la norvégienne d’une voix ironique
- Je vais faire comme si je n’avais rien entendu et je vais continuer, déclara le danois en lui tendant le bouquet de fleur, tiens c’est pour toi-même si je ne sais pas si tu le mérite ce bouquet de fleur
- Johan…disse rosene er vakre,
fit la norvégienne en lui souriant tendrement

Rien que pour ce sourire Johan était prêt à acheter des centaines de bouquet de fleur, il était faible, il le savait mais quel homme ne l’était pas devant un sourire de la femme de sa vie ?

Ils entrèrent dans la salle de bal à temps pour voir le cubain tenter d’étrangler l’américain avec sa cravate qui essayait semble-t-il de respirer pendant que la canadienne et la vietnamienne tenter de les séparer. Finalement, le cubain abandonna sa mission du moment et s’écarta avec la canadienne qui salua la norvégienne d’un hochement de tête.

Enfin le bal commença, après diverse tentative d’assassinat sur la personne d’Alfred, notamment une de la part d’Alice, l’anglaise n’ayant pas appréciée que l’américain tire sur l’une de ses mèches de cheveux libres.

- Vil du give mig denne dans kære ven?
- Med glæde, at denne ene og alle følger

Le dannois entraina la norvégienne sur la piste de danse pour un slow. Johan notant du coin de l’œil que d’autres couples suivaient leur exemple.

Pour sa part Fai avait juste tendu la main a Gunny dehors et depuis ne l’avait pas lâché. Il avait même était jaloux quand il avait surpris des regards s’attardé sur la silhouette de SA femme a lui. Non mais il avait quoi le russe ? Il voulait un pétard dans le derrière peut-être ? Allez le ruskov on détourne ses petits yeux sinon toi exploser de l’arrière train. Et pour une fois Fai béni tous les dieux qu’il connaissait d’avoir créé Biélorussie.

- Fai ? Quelque chose ne va pas ?
- Hmmm ? Non non ne t’en fais pas
, fit l’hongkongais en regardant la jeune islandaise

Il lâcha sa main pour aller chercher des rafraichissements au bar et revint le plus vite qu’il pouvait, des fois que le russe n’ai pas prêté attention a son avertissement, certes silencieux mais avertissement tout de même, et ne sois venu embêter Gunny. Il lui tendit son verre et sourit intérieurement en la voyant légèrement rougir au contact de leurs doigts.

Il attendit qu’elle finisse son verre et il lui tendit la main. Il n’avait pas passé des heures à apprendre les pas du slow pour ne pas inviter sa chère et tendre. Et puis si Japon, qu’était quand même un peu coincé, avait réussi à inviter Chine alors lui pouvait le faire.

- Ætlarðu að dansa við mig?

Il avait aussi passé il ne savait combien de temps à apprendre cette simple phrase en islandais et il pouvait dire que c’était dur. Il espérait aussi ne pas avoir fait de bourdes et ne pas avoir demandé l’huile à la place de la danse voulue.

Il soupira, toujours intérieurement, de soulagement en voyant Gunny glissait sa main dans la sienne en souriant et en rougissant fortement.

Il l’entraina sur la piste de danse et ils se laissèrent porter par la musique…même si un frisson le long de sa colonne vertébrale l’avertit qu’il était surveillé par Liv. Et encore sa relation avec la norvégienne c’était améliorée, avant il n’aurait jamais pu prendre ne serait-ce que la main de Gunny.

Le frisson s’en alla pourtant plus rapidement qu’il ne l’aurait cru…et il comprit pourquoi en regardant en direction du couple dano-norvégien. Johan avait ses yeux planté dans ceux de Liv et apparemment plus rien ne comptait pour les deux ex-vikings que celui qui regardait l’autre dans les yeux. Pas qu’il s’en plaigne. Il retourna son propre regard sur l’islandaise et lui sourit avant que le slow ne s’arrête.

Après cela Gunny se fit inviter à danser par Espagne qui s’était apparemment a nouveau disputé avec sa petite amie Lovina. Fai sortit alors son regard de blasé numéro 8, celui qui dit « pas touche sinon pétard a moi se retrouvera dans derrière a toi » (oui on ne dirait pas mais les regards de blasé ça dit beaucoup de chose). Il regarda le couple finno-suédois danser une polka assez endiablée et récupéra son islandaise quelques minutes plus tard. Par contre nul trace nulle part du couple dano-norvégien et franchement il ne voulait pas savoir ni où ils étaient ni ce qu’ils faisaient.

Le reste de la soirée se passa bien a part une dispute américano-russe s’étant produite sous l’excuse que le russe regardais un peu trop la vietnamienne. Enfin Fai savait que Cam était assez grande pour se défendre et repousser le russe si besoin était.

Finalement ce fut Gunny qui demanda à ce qu’ils partent, prétextant auprès de sa grande sœur une migraine. Liv fut sceptique mais accepta néanmoins que Fai raccompagne Gunny chez elle, même si elle savait qu’il resterait peut-être même la nuit. Elle sorti son regard de glace numéro 4, celui qui dit « Fais gaffe a ce que tu va faire sinon je te démembre en tellement de morceau que même Chine ne saurait pas te recoudre ». Ce à quoi Fai répondit par son regard de blasé numéro 65, celui qui dit « J’ai aucune intention de lui faire du mal ». Quand je vous disais qu’un regard froid ou blasé voulait et pouvait toujours dire plein de chose.
Ce combat de regard dura jusqu'à ce que Gunny tire Fai par la main pour qu’ils sortent. Liv les suivit du regard jusqu'à ce qu’ils soient hors de portée de sa vue.

- Il faudrait que tu arrête de te comporter ainsi avec le chinois
- C’est ma petite sœur
- Peut-être mais elle est assez grande pour se défendre toute seule et pour décider qui elle veut fréquenter tu ne pense pas ?
- ……….Si
- Alors arrête de t’inquiéter autant


Johan sourit. Liv était vraiment mignonne quand elle s’inquiétait pour sa sœur, mais il ne le dirait pas même sous la torture parce que c’était son secret à lui que Liv était mignonne. Oui le danois était paranoïaque et égoïste aussi. Parce que si les autres nations venaient à découvrir la part « humaine » se cachant sous l’apparence du glaçon affichée par Liv alors ils essaieraient de la lui prendre.

Un sourire taquin aux lèvres il regarda la norvégienne et se pencha à hauteur de son oreille.

- Et si on rentrait nous aussi ? demanda-t-il d’un ton enjôleur, celui qui faisait que la norvégienne pliait généralement
- J…Ja, fit-elle en se maudissant d’être aussi faible face a son ton

Il lui prit la main et l’entraina dehors après avoir avertit Francis qu’ils partaient parce que Liv ne se sentait pas bien. Francis fit semblant de le croire et les regarda sortir en souriant avant de retourner au bal qui continua jusqu'à une heure assez avancée de la nuit.

Finalement, cette idée de bal pour resserrer les liens distendus entre certaine nation était une réussite quand on voyait le russe et la prussienne, ainsi que la biélorusse avec l’ukrainienne sans parler du suisse et de la liechtensteinoise. Le suédois et la finlandaise avait disparu depuis un moment déjà et il se doutait bien qu’ils ne se racontaient pas des histoires pour enfant. Il sourit…Oui une parfaite réussite.

Il partit rejoindre sa cavalière avec qui il valsa pendant toute la soirée. Le sourire aux lèvres. Heureux tout simplement.

La nuit elle se termina entre les draps pour nos deux couples mais je ne vous en dirais pas plus…c’est un moment intime et qui n’appartiens qu’a eux.

Traduction (dans l'ordre d'apparition des paroles):
 

Explication & excuse:
 

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿

Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 27
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid Mar 13 Nov - 22:55

Voilà donc un OS pour Mon petit bout de chou, pour son anniversaire. Mot a placer : Patate/Coquelicot/Bande de Chiffe Molle!
*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Ce matin là, Nataniel ne voulait pas aller en classe. C'était l'anniversaire de sa maman et il voulait passer la journée avec elle. Mais elle avait était intraitable. C'était jour d'école et hors de question qu'il le rate.

C'est donc en boudant que Nataniel partit a l'école. Surtout qu'il n'appréciait pas non plus que le directeur de l'école drague SA mère à LUI. C'est donc en boudant doublement qu'il rejoignit ses camarades de classe. Il s'installa a côté de son meilleur ami, un garçon qui était typé asiatique et qui s'appelait Fai. Il parlait d'une drôle de façon mais il s'entendait bien avec lui.

- Yo Nataniel, ça a pas l'air d'aller genre
- C'est l'anniversaire a ma maman et elle a pas voulu qu'on passe la journée ensemble
- Oh genre, c'est pas grave, tu la vois cet après midi. On sort plus tôt tu te souviens?
- Ah oui c'est vrai, a cause de la sortie c'est ça?
- Oui et au fait, tu vas genre lui offrir quoi a ta maman?

Le silence lui répondit et Fai comprit que son copain n'avait pas pensé a un cadeau.

- Genre, t'a pas prévu de cadeau? T'es nul pour le coup genre
- Oh ça va espèce de patate, j'ai pas fait exprès
- Hey! Bande de Chiffe-Molle! Vous allez me faire deux tours de plus!

Monsieur Beilschmidt, le professeur d'éducation physique, était un peu sévère mais il était vraiment bizarre. Il n'arrêtait pas de parler de lui et en plus il arrêtait pas de leurs dire un tas de truc insultant.

- T'en fais pas va, je vais genre t'aider a faire un cadeau a ta maman
- C'est vrai?
- Bien sûr! Genre, les mamans ça adore genre trop quand tu lui offre un cadeau fais par toi-même
- Merci Fai
- De rien, genre

Le cours de sport fini, Fai profita du cours d'art plastique pour montrer a Nataniel ce qu'il pourrait offrir a sa maman. Il s'agissait d'un coquelicot en papier.

- Ça s'appelle un origami, Jiejie en fait genre plein et elle m'a genre appris a les faire

L'heure qui suivit, les deux petits garçonnet la passèrent a fabriquer un coquelicot en origami. Et la journée se passa. Ils partirent visiter un musée et ne comprirent rien aux paroles de leur guide. Déjà, un débat avait fait rage pour savoir si monsieur Lukiasewicks était un garçon ou une fille. Et arriva la fin de la journée. Nataniel attendait avec impatience de revoir sa maman pour lui offrir le coquelicot sur lequel il avait même coller des paillettes.

Il fronça les sourcils en voyant Monsieur Andersen draguer a nouveau sa maman. Nataniel n'était pas d'accord. Sa maman était a lui et a personne d'autre. C'était a lui qu'elle souriait et a qui elle chantonnait le soir pour l'endormir.

C'est pour cette raison qu'il alla se jeter dans les bras de sa mère en lui souriant. Liv le prit alors dans ses bras et lui sourit en lui demandant s'il avait passé une bonne journée.

- Oh oui mamma! Mais le guide était trop bizarre! Fit le gamin tout heureux d'avoir l'attention maternelle pour lui seul.
- Allons viens min engel, nous rentrons, Monsieur Andersen

Liv salua le directeur et partit en direction de sa voiture, et dans son dos Nataniel tira la langue a Johan avec un air de dire « c'est ma maman a moi, pas touche ». Il faisait son gamin mais il s'en fichait. Il était bien qu'avec sa maman de toute façon. Pas besoin de papa, il était bien assez fort pour protéger sa maman tout seul d'abord!

Une fois a la maison il partit dans sa chambre et sortit son coquelicot en papier de son sac d'école avant de retourner dans la cuisine où sa mère s'afférait déjà a préparer son goûter.

- Joyeux anniversaire Mamma! Fit-il en tendant le coquelicot
- Takk min engel, fit Liv en s'agenouillant pour récupérer le coquelicot qu'elle glissa dans ses cheveux, ça me va?
- T'es la plus belle Mamma!
- Flatteur, allez viens manger, ensuite nous irons nous promener, Tina a appeler, il a neigé chez elle.
- Chouette alors!!

Et sur la table de la cuisine, trônait deux tartines de chocolat accompagné de quatre bonbons au réglisse, ses préférés. Oui, sa maman était vraiment la meilleure et il était le seul qui lui convenait. Demain il verrait avec Fai, il devait agir contre Monsieur Andersen avant que ce dernier réussisse a avoir un rendez vous avec sa maman. Tout en pensant a ses prochains plans, Nataniel mangea son goûter en souriant. Il était le plus heureux de tout les petits garçons.

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿

Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des petits OS venu du froid

Revenir en haut Aller en bas
 

Des petits OS venu du froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Monture sang-froid et homme lézard
» Les petits santons ;-)
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Hors RP :: Galerie-