Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Ven 2 Déc - 13:50

      C’est horrible n’est-ce pas ? Les lendemains douloureux de soirée dont on ne se souvient pas… ou presque.
      Gilbert était exactement dans cet état. Il déambulait dans les couloirs de lycée en se tenant la tête et se plaignait de son mal de crâne. La veille ?
Malheureusement il aurait préféré l’oublier, ne jamais le savoir, comme toutes les autres fois où il était se bourré la gueule avec ses amis.
      Le soucis c’est que dans un lycée qui forme des nations, tout le monde connait tout le monde par l’intermédiaire de tout le monde. Et voilà comment sans le vouloir, le prussien c’était retrouvé au comptoir avec la dernière personne qu’il aurait voulu voir un soir de fête. Ivan, le russe.

      Le représentant de la Russie est tout simplement la personne que Gilbert déteste le plus au monde. Il était pourtant impossible pour lui de vous dire pourquoi. Simplement peut-être qu'il passe son temps à faire chier tout le monde avec son putain de sourire de con collé sur le visage. Il était insupportable rien qu'à sa tête d'imbécile heureux, mais le pire c'est son côté sombre il vous fait rentrer chez vous avec une gueule de Picasso.
      Mais pour des raisons inconnues, Gilbert était ses derniers temps son centre d'intérêt. Il passait tout son temps à le faire chier ! Alors qu'il ne lui jamais rien dit, ni fait. De plus ils ne partageaient que de trois cours dans la semaine, alors pourquoi ?!
      Pour en revenir à la soirée, quand l’albinos s’était rendu compte de la présence d’Ivan, il était déjà à moitié torché et n’a pas vraiment réagit ou mollement. Disons, qu’il était déjà trop tard…
      La fin de la soirée n'est pas réellement importante, enfin, jusqu'à ce que Gilbert se réveilla, à cause de son téléphone, dans une chambre de l'internat qui n'était pas la sienne. Au réveil, son mal de tête ne l'a pas tout à fait prendre conscience de là où il se trouvait. L'albinos se leva et se dirigeait vers la salle de bain, car oui toutes les chambres sont pareilles, c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne se rendit pas compte du cauchemar dans lequel il venait d'entrer, en sortant de la chambre, après avoir vomi, découvert qu'il avait dormit nu, remarqué qu'il était en retard, qu'il ne trouva pas ses vêtements, se douter que quelque chose clochait, qu'il n'était pas dans sa chambre et qu'il découvrît, sur la porte de la chambre qu'il venait de quitter le nom de ''Ivan Braginski''.
      Après s'être décomposé devant cette foutu porte, Gilbert vu sortit de sa mort cérébrale par la sonnerie de 8h. Le prussien se précipita donc vers sa chambre qui était un étage plus haut pour se préparer et malheureusement, quoi qu'il s'en fout, il sortit de sa douche à 9 h 45.
      Alors, récapitulons. Gilbert, après avoir bu comme un trou, s'est réveillé nu, dans la chambre de Russie. What is the fuque ?! L'albinos qui marchait vers sa future salle de cours essayait de refaire la soirée dans sa tête. De son arrivée au bar au départ de Tonio, tout allait bien. Le russe était déjà là, France désespérait à assez de draguer Arthur et Hongrie, fidèle à elle-même prenait n'importe quoi en photo, jusque là, tout va bien. La suite est plutôt floue, il se souvient que Ivan était venu le faire chier, qu'il l'avait rembarré... rembarrer. Il lui avait dit quoi déjà ? Prusse ne s'en souvenait pas... d'ailleurs il se mit à prier pour ne pas s'en souvenir.
      Ses maux de tête le coupèrent dans sa réflexion, il marcha donc vers les toilettes les plus proches et se rafraichît le visage pour rester la tête baissée, appuyé sur le lavabo.
      Le bruit de porte lui signala l’entrée de quelqu’un dans la pièce, mais il ne prit pas la peine de relever la tête pour regarder qui c’est.


      «-Prrrruuuuussiaaaa-kun~»


Dernière édition par Prusse/Gilbert.B le Ven 9 Mar - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Sam 3 Déc - 20:03

Même si ici nous parlons du représentant de la Russie, de Ivan Braginski ce n'est pas une raison pour penser qu'il ne sort jamais de chez lui, sauf pour aller torturer des gens. N'allez pas non plus croire que le garçon passe ses journées à ça, bien au contraire, il a une vie tout à fait normale, d'un simple lycéen.
Oui la bonne blague. Le mot "normal" et Russie ne vont pas ensemble dans la même phrase, et ça de nombreuses personnes l'ont déjà rapidement compris. Déjà si on prend son physique, comment est-ce possible d'être si grand ? Sans parler de son nez, qui est sûrement tout sauf normal. Et la vodka ! Comment oublier ça ? Le garçon est un étudiant qui boit à tout va, mais toujours ce merveilleux alcool qu'est la vodka bien sûr. Sa résistance pour cette boisson arrive à faire pâlir de nombreuses personnes. Donc voilà, en conclusion Ivan est tout sauf normal. Et avec tout ce qui à été dit, vous êtes vraiment embrouillé n'est-ce pas ? Tant mieux c'est le but.

Ainsi pour en revenir à nos bouteilles de vodka, car oui moutons n'est pas approprié, le garçon c'était retrouvé traîné de force à une soirée. Qui ose donc forcer le Russe ? Il suffit simplement de réfléchir quelques secondes, et la solution s'impose directement à votre esprit, sa petite sœur Biélorussie. Ivan à toujours eu du mal à lui refuser tout ce qu'elle lui demandait, après tout avec un couteau sous la gorge c'est tout de suite bien plus dur de réfléchir. D'ailleurs, Natalia ferait mieux d'apprendre que les objets tranchants et dangereux sont interdits dans tout lieux publics et dans l'enceinte de l'établissement… Ça sauverait bien des vies en tout cas si elle prendrait en compte cette règle.
Quelques heures plus tard Russie c'était retrouvé à côté de son plus grand "ami" ou disons plutôt la personne qu'il aime le plus ennuyer. Oui il s'agit bien de Prusse. Gilbert Beilschmidt, cet albinos qui possède un égo surdimensionné, que même les plus grands penseurs de nos temps n'arrivent même pas à comprendre. Ivan avait aperçu au niveau du comptoir une tête blanche, et le seul original ici c'est lui à coup sûr ! Heureusement sa sœur était bien trop occupé à boire et à s'amuser, que le garçon à réussi à s'éclipser pour aller le voir. Déjà qu'il était étrange en temps normal, mais après avoir bu autant, Gilbert était encore plus bizarre, ou alors, c'est tout simplement que malgré que Russie ai bu plusieurs verres de vodka il n'en ressent même pas les effets … Après plusieurs phrases échangés entre les deux garçons, ou plutôt plusieurs insultes venant de la part de l'albinos, la soirée se déroula d'une manière très particulière qui enchanta le Russe.

Le lendemain matin Ivan se réveilla vers sept heures du matin. Il prit quelques secondes pour s'étirer, puis regarda ce qui se trouvait sur l'oreiller juste à côté de lui. Une jolie chevelure blanche ~ En repensant à la fin de soirée d'hier le garçon laissa un sourire se dessiner sur son visage. Russie s'échappa des draps de son lit dans le plus grand silence possible pour ne pas réveiller l'autre garçon. Il rentra directement dans la douche sans se préoccuper de retirer ses vêtements car il n'en portait actuellement plus aucun. Rien qu'à imaginer comment le Prussien réagirait quand il comprendrait tout ce qui lui est arrivé le fit sourire d'une façon peu rassurante. Que c'était amusant de l'embêter ! Le blond attrapa rapidement son uniforme scolaire, passa son écharpe autour de son cou et sortit de sa chambre, bien avant que les cours ne commencent.
Pendant qu'il se promenait dans les couloirs il réfléchissait à quoi faire de plus pour embêter le Prussien. Il était hors de question qu'il s'arrête en si bon chemin, c'est sûr que Gilbert allait regretter la soirée d'hier, alors autant en profiter ! Les heures tournaient lentement mais sûrement, le blond attendait simplement de croiser l'albinos dans les couloirs pour continuer à se moquer de lui, mais on dirait que la chance lui souriait, il le vit entrer dans les toilettes. Ivan le suivit de prés, tout en le regardant il affichait un adorable petit sourire.


« - Prrrruuuuussiaaaa-kun~ »

Ivan s'approcha de lui tout en gardant son éternel sourire collé au visage, en plus de ça il savait que l'heure de cours qui suivaient ils l'avaient en commun, au moins comme ça il va pouvoir continuer à l'embêter.

« - Pas trrrop fatigué à cause d'hierrr soirrr ? ~ »

Le ton de sa voix était moqueur, et avant même d'écouter ce que l'autre avait à lui répondre il sortit des toilettes pour se diriger vers la salle de cours. Heure de cours qu'il attendait avec impatience, tout en étant à côté de son Prussien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Jeu 8 Déc - 12:42

      Il a fallu qu’en plus ce soit lui qui le voit sur le point de vomir. En entendant sa voix, le prussien eu encore plus mal au cœur et lui lança un regard noir. Il souriait bien sûr, ça l’énervait bon sang de le voir sourire comme un putain d’imbécile de rouge. Bien trop énerver, et la boule à la gorge, Prusse ne prit pas la peine de répondre poliment à sa salutation qui dégoulinait d’ironie et de moquerie.

      «-Pas trrrop fatigué à cause d'hierrr soirrr ? ~»

      Alors, là s’en était trop, qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Est-ce que les pires craintes de Gilbert était la vérité sur la fin de cette soirée et son réveille dans le lit d’Ivan ? Malgré lui il rosit de honte et de colère aussi. Mais la sonnerie le coupa dans son élan alors qu’il était près à lui sauter au cou pour l’étrangler avec sa putain d’écharpe.
      Le russe quitta les toilettes pour se diriger vers sa salle de cours. L'albinos soupira de soulagement à ne plus voir sa gueule. Il se rafraîchit une dernière fois le visage et sortit quelques minutes après le russe pour également aller en cours.
      Prusse rentra dans sa salle de classe et s’installa à sa place habituelle. Cours de physique-chimie, ça allait lui changer les id-. . . Cours de physique-chimie. Alors qu’il venait de s’en souvenir, une chevelure blonde platine de deux mètres de haut vint s’asseoir à côté de lui.
      Oui à son plus grand malheur, il avait Physique en même temps que Ivan, mais jamais il ne s’était assis à côté de lui. Pourquoi aujourd’hui ?! Par rapport à hier ?!
      Gilbert laissa tomber sa tête dans ses mains en soupirant et pleura intérieurement alors que le russe lui tapotait l'épaule avec toujours son sourire pourri. Le temps que tous les élèvent rentre en classe et le cours commença. Tout semblait se dérouler normalement, Russie avait l'air de suivre le cours, mais Prusse lui était trop perturbé et se sentant trop oppressé par la simple présence du russe qu'il n'arrivait à suivre, de plus, son mal de tête n'arrangeait rien.
      Gilbert jetait souvent coups d’œil à Ivan, il suivait le cours. Gilbert tiquait du sourcil d’agacement, tapait du pied, décidément il ne pouvait pas rester sans savoir. L’albinos soupira et pris une feuille blanche pour y écrire :


      «-Il s’est passé quoi hier, bordel ?! ==»

      Puis il l’a glissa lentement sur le côté et donna un petit coup de coude au russe en pointant les lettres avec la mine de son crayon pour qu’il les lise. Veillant à ne pas le regarder, il entendit un léger ricanement de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Sam 10 Déc - 10:37

Ivan se dirigeait lentement vers la salle de classe, après le bruit de la sonnerie de nombreuses personnes s'agitaient à présent dans les couloirs. Le russe regardait tous les gens qui se promenaient, prenant garde à chacune de leur réaction, réaction qui paraissait toujours assez surprenante. La plupart des gens s'éloignait rapidement, pour une raison totalement inconnue, il n'est pas si effrayant que ça n'est-ce pas ? Enfin sauf si on oublie le fait qu'un sourire plutôt étrange restait collé à son visage, la raison de ce sourire est vraiment simple, Ivan repensait à comment il avait réussi à perturber le prussien. Ce garçon qui était si prétentieux, orgueilleux et énervant, Russie avait enfin réussi à l'embêter, surtout d'une façon des plus amusantes. Au fil de ses pensées il finit par se retrouver devant la salle de classe, il s'y engouffra d'un pas plutôt lent, de toute façon peu de personnes étaient déjà arrivés. Le blond balaya la salle d'un regard rapide pour voir qui était présent, puis surtout pour trouver une occupation en attendant que l'albinos arrive. Ah! Parfait, le lituanien se trouvait à côté de la fenêtre, seul, en train d'ouvrir son sac. En quelques secondes le russe se trouva à côté de lui, à parler gentiment avec son si gentil ami Lituanie. Pour une fois Ivan ne va pas chercher à l'embêter, simplement à parler avec lui, pour lui permettre de patienter un peu. Puis autant en profiter vu que son ami le poney rose n'est pas là, il peut lui dire tout ce qu'il veut sans risquer d'avoir un truc blond hargneux qui l'attaque à coup de "genre, totalement".
Après avoir passé plus de cinq minutes à discuter vraiment très gentiment, oui oui je vous assure, avec Lituanie le russe finit par apercevoir une chevelure blanche s'asseoir à table. Affichant un grand sourire il tapota l'épaule du brun avant de s'en aller, pour le plus grand bonheur du lituanien bien sûr. Le blond tira sa chaise doucement avant de s'asseoir, tout juste à côté de Gilbert. En remarquant la réaction de l'albinos il ressentit une énorme satisfaction, tout ce qu'il ne fallait pas faire avec le russe, Gilbert le faisait ! La salle de cours se remplissait petit à petit, tandis qu'Ivan tapotait l'épaule de son camarade pour continuer à le narguer tout en souriant.

Le cours de Physique-Chimie n'était vraiment pas désagréable, et puis en cours pour passer le temps, vaut mieux écouter plutôt que de s'ennuyer à rien faire. Et c'est ce que faisait le russe, il écoutait le cours, réfléchissait et notait ce qu'il fallait. Un bon élève en somme, mais bon vaut mieux pas savoir ce à quoi il pensait. Il était plus que satisfait des réactions qu'enchaînait le prussien, quel bonheur ! Surtout que Russie ressentait que l'albinos se sentait vraiment mal. Mais le coup qu'il sentit sur son bras le fit sortir de ses pensées totalement dangereuses. Son regard se porta sur la feuille blanche que son camarade lui montrait, pour finir par lire ce qui y était inscrit. Alors ce qui s'est passé hier le perturbe vraiment tant que ça ? C'est vraiment très bon à savoir ! Un petit rire s'échappa des lèvres du russe, avant de tirer la feuille vers lui. Il sortit son crayon de sa trousse et commença à écrire quelque chose à son tour.


« - Tu n'arrives pas à t'en souvenir ? Pourtant hier soir tu étais plutôt réactif à tout ce qu'il s'est passé ! »

Ivan poussa discrètement la feuille vers l'albinos à côté de lui, et tapota la feuille qui se trouvait tout près du prussien pour qu'il remarque qu'il venait de lui répondre. Une réponse tout à fait floue c'est bien vrai, mais au moins comme cela il peut continuer à s'amuser un peu plus longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mar 13 Déc - 11:28

      Comment ça ?! Mais réactif à quoi bordel de merde?!
      Il devait littéralement se foutre de sa gueule là, le russe en était plus que capable, il passait son temps à le faire. Gilbert soupira et passa sa main sur son visage pour tenter de faire disparaitre son angoisse et sa haine de son visage plus pâle que d'ordinaire et croyez-moi pour un albinos, il faut le faire. Le russe avait-il décidé de le tuer à petit feu ? Ou le pousser au suicide ? Ou au meurtre ? Parce que s'il n'aurait pas été aussi fatigué, le prussien aurait largement été capable de balancer tout objet possible de tuer le russe ou au moins de lui faire très mal et en salle de chimie y a des beaucoup, beaucoup de possibilités.
      Gilbert passa la main dans ses cheveux pour tenter de calmer son mal de tête qui perdurait, puis après un soupir il écrit à la suite du russe.


      «-Non sérieusement j’ai fais quoi putain ?!»

      Il poussa la feuille sous les yeux du russe et releva la tête pour essayer de suivre le cours. Mais trop tourmenté par un doute il reprit la feuille alors qu'Ivan allait écrire dessus et rajouta quelques mots.

      «-Ne me dit pas que… on… enfin voilà quoi…. ?»

      Puis de nouveau, il glissa la feuille devant le blond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Lun 19 Déc - 14:55

Étrangement ce cours de chimie était des plus intéressants. Non pas grâce aux diverses formules plus étranges les unes que les autres inscrites au tableau, les différentes explications sur ce que telle ou tel produit peut faire avec un autre, et je vous passe les détails de chimie pas très intéressantes surtout quand on y connaît rien. Non vraiment, la seule et unique chose intéressante dans ce cours est son camarade de table. Bon c'est sûr que tout est relatif, par exemple si vous êtes assis à côté d'un jeune américain, qui ne fait que rire, gueuler, se rendre intéressant, là vous avez sûrement envie de l'étrangler ou bien de lui faire manger de l'acide sulfurique c'est sûr. Ou alors imaginez qu'a côté de vous se trouve votre petite sœur, qui par le plus grand des hasards a réussi à trouver un scalpel dans la salle de classe et vous colle avec en vous demandant en mariage, malgré que vous n'avez pas encore l'âge légal. Enfin encore heureux que tout ces gens là n'existent pas, sinon Dieu sait ce que cela aurait pu causer comme traumatisme pour la plupart des personnes !
Prenons simplement un cas qui existe vraiment, et qui est entrain de vivre une situation possible, pas comme toutes les personnes citées au dessus. Gilbert. Voilà pourquoi cette heure de cours paraît si géniale, c'est tout à fait normale de s'amuser à embêter ce "pauvre" albinos. Mais oui voyons, regardait donc son visage si pâle, son air si décomposé au fur et à mesure qu'il lit de simples mots écrits sur un bout de papier, et qu'il comprend ce qui a pu arriver. Un petit rire s'apparentant à un "kolkol" s'échappa des lèvres du russe. Le blond allait s'apprêter à récupérer la feuille pour écrire à la suite mais l'albinos la prit immédiatement. Quelques secondes après Ivan eût enfin le plaisir de lire les mots qu'il venait d'écrire. Ça y est il avait enfin fini par comprendre ce qui s'est passé la nuit dernière ? Le russe aurait cru l'albinos bien plus perspicace que ça. Dans un sourire le blond récupéra la feuille et se mit à écrire à la suite de l'autre.


« - Tu as fini par comprendre ? J'aurais cru que tu aurais plus mal, ou que tu aurais eu des marques. Je n'ai pas dû y aller assez fort alors ? ~ »

Le blond s'arrêta quelques secondes pour donner l'impression qu'il suivait le cours, enfin après tout ce n'est pas comme si le professeur qui assurait le cours se souciait de quoi que ce soit.

« - L'alcool te fait vraiment réagir de façon amusante ! ~ »

Ivan s'amusait. Il s'amusait tellement là ! Rendre complètement fou l'albinos le pur bonheur, surtout vu les mots qu'il employait maintenant, il savait qu'il ne tarderait pas à craquer. Russie attendait ce moment avec impatience, il avait tellement hâte de voir le visage de l'albinos totalement effondré.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Lun 2 Jan - 2:05

      Des… marques ? Le prussien n’avait pas vraiment gaffe ce matin… Aussi, il se leva pour sortir.

      «-Mr Beilschmidt retournez donc vou-
      -Je vais au chiotte je reviens… lâcha sèchement l’albinos est claquant la porte»

      Gilbert entre dans les toilettes et sans aucunes gêne il ôta sa veste et son tee-shirt pour malheureusement constaté, nombreuses marques. Entre autre : Griffures, suçons et bleus.
      Ce russe avait osé souiller son corps sublime ! Mein Gott. Toujours sans gêne il baissa légèrement son jeans pour voir avec haine des traces de morsures sur son Awesome cul.


      «-L’enfoiré ! Ha !»

      Il se rhabilla et sortie en trombe de la pièce pour rentrer dans la classe avec le même rythme de colère. Il se rassit à côté de Russie, machinalement car il aurait pu aller s’installer plus loin, mais il avait trop de chose en tête à éclaircir avec lui pour ça.
      Ivan le suivi du regard, arborant toujours le même sourire qui devenait presque hautain et une fois assit, il lança un regard sombre à son voisin et souleva son tee-shirt pour montrer les quelques résultats de la nuit au russe qui après un coup d’œil ricana légèrement. Gilbert prit ensuite violemment la feuille pour lire la suite… Oui cette histoire de marque l’avait assez perturbé…
      Bon sang mais, qu’avait-il bien pu faire au final pour qu’Ivan insiste autant là-dessus ? Donc encore une fois, le prussien posa le même question sur cette putain de foutue feuille de merde.


      «-J’ai fais quoi, putain de merde ?!»

      [b]Il glissa ensuite la feuille près du coude de Ivan et attendant sa réponse et bizarrement elle arriva vite, et accompagné d’un fou rire que le russe semblait vouloir étouffer.
      L’albinos se décomposa en voyant se qu’il avait écrit sur la feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Lun 2 Jan - 13:51

Toujours aussi incorrigible. L'albinos était vraiment vulgaire surtout dans cette situation. Le blond le regarda discrètement sortir de cette salle de cours, avant de poser de nouveau son regard sur le professeur, qui affichait une mine totalement résolue face à cet élève "rebelle". Ivan le savait, que là, Gilbert était vraiment des plus perturbés, au point de se lever de la classe pour se précipiter aux toilettes et constater les dégâts fait sur son corps. Ce n'est pas comme si le Russe l'avait abîmé, il n'utilise pas des méthodes trop bizarres surtout pour une première fois, mais ce n'est pas un tendre non plus. Surtout dans le feu de l'action de tout ça, il s'est simplement amusé avec son compagnon. Posant sa tête sur sa main, il continuait à donner l'impression qu'il suivait le cours. Un petit brouhaha ne permettait pas au cours d'être totalement silencieux, on entendait surtout un certains Polonais discuter avec son voisin d'à côté. Mais bon, ce professeur à l'air assez endurci pour ne même plus prêter attention à tout ce qui se déroule ici.

Une voix plus forte que les autres brisa ce pseudo-silence pour donner une réponse, réponse qui n'intéressait absolument pas le blond. Il se contentait de réfléchir au retour du Prussien, qu'il attendait avec impatience, ce n'est pas comme si il avait fini de s'amuser de lui. Il suffisait simplement que le blond y pense pour que le principal concerné revienne. Le blond remarquait dans ses actions sa colère mais surtout le choc que d'avoir tout découvert. Tout en le suivant du regard, Ivan ne pouvait s'empêcher de sourire, et quel bonheur que de le voir retourner à côté de lui. Fixant la peau blanche de l'albinos, il ne pût retenir un petit rire.


« - Tu me montrrre encorre ton corrps ? Tu crrois que je ne l'ai pas assez vu hierrr ?~ »

Sa voix était le plus basse possible, mais restait quand même assez audible pour son voisin. Ce dernier s'empressait d'écrire sur la feuille qui se retrouva bien assez rapidement au niveau du coude du blond. Prenant de nouveau son crayon en main, il écrit à son tour.

« - Tu veux tout en détail ? Ça serait assez long, vu la nuit que l'on a passée. Mais je dois bien avouer que tu es plutôt doué avec ta langue et tes doigts. »

Tous ces mots le faisaient rire, et puis il n'était pas prêt de s'arrêter, jetant un regard à l'albinos, il vit son visage totalement décomposé.

« - Je me demande où tu as appris tout ça. Mais rassure toi, j'ai été plutôt gentil avec toi, même si tu exigeais toujours plus. C'est triste que tu ne te souviennes pas de tout ça, tu avais l'air tellement bien hier soir ~»

Ivan ne prenait même plus la peine de donner la feuille à l'albinos, qui se mettait maintenant à lire directement sans se préoccuper du professeur et de son cours, bien trop perturbé par tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Ven 6 Jan - 9:42

      Doué ? Oui certes il l’était, ça aucun doute ! Mais, en redemander… ça, même l’alcool n’aurait surement pousser un prussien dans toute sa splendeur à réclamer plus à un connard de russe. Ce connard de russe. Décidément c’était pas possible. Pourtant, il ne pouvait pas vraiment le nier après s’être réveil, nu dans le lit d’Ivan avec le corps couvert de marques et un blanc complet entre vingt trois heures et huit heures du matin, la seule solution c’est qu’il se jouait simplement de la situation en exagérant le situation.
      Au point où il en était, Gilbert n’en avait plus rien à faire d’avoir couché avec Ivan, ce n’était plus qu’un détail, mais il espérait encore que ce dernier ne l’avait réellement pas vu entrain de le supplier pour plus. C’était tout simplement humiliant. Surtout pour Gilbert, qui tenait une certaine réputation à ce niveau avec les filles comme avec les mecs.
      Mais sur le coup, le prussien hésita. Il voulait être sûr de ce qui c’était passé hier, même si c’était clairement certain que…. voilà, mais si ce que disait Ivan était vrai, son orgueil prendrait chère, ça c’est aussi certain.
      Il fixa longtemps la feuille et le fait d’essayer de réfléchir à s’il voulait vraiment tout savoir renforça encore son mal de crâne. Bientôt il aurait la tête qui tourne s’il continue comme ça, bien son cerveau soit déjà à l’envers. Ah tient ! Si ça se trouve il se remettra les idées en places peut-être.
      Voilà la preuve que l’albinos est vraiment en train de devenir fou. En faite il aurait pas du se lever ce matin, enfin retourner dormir dans sa chambre.
      Russie le regardait du coin de l’œil en souriant, et tapant successivement ses doigts sur la table en signe d’attente de la réponse. Gilbert soupira, prit la feuille avec un air exaspéré et écrivit la réponse.


      «-Dis moi seulement comment on en est arrivé à finir la soirée comme ça…»

      Ouai, en faite c’est le plus simple à demander, mais aussi ce qui sera le plus vexant surement, m’enfin le mieux c’est de le savoir pour ne JAMAIS recommencer. Parce qu’en réalité, il n’avait pas très envie qu’on lui raconte comment il s’est fait dominer sous une couette, histoire d’oublier et de se persuader que ça ne s’est jamais passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Dim 15 Jan - 10:56

Que le temps passe lentement quand on attend quelque chose de bien précis. Pour combler cet ennui, le Russe s'était mis à pianoter des doigts sur la table. Un mouvement purement instinctif, qui se déclenche sans même que l'on s'en rende compte, très bon sujet de philo à étudier ça. Les petites perceptions c'est bien ça ? Enfin peu importe le véritable nom de cet acte qui est si anodin que personne n'arrive à s'en rendre compte, ce n'est pas comme si, sans vous en rendre compte vous étiez en train de découper quelqu'un alors que vous venez de le tuer. Tout compte fait pianoter avec ses doigts sur une table ce n'est pas si grave ni important n'est-ce pas ? Restant donc à ce geste qui n'est pas du tout dangereux.
Malgré ça, si le Prussien pouvait se dépêcher un peu pour écrire, au lieu de laisser le moscovite attendre, alors que le cours qui parlait de neutron était des plus intéressants. Non, je vous assure, parler de ces petits trucs en mouvement dans l'air, une vraie passion pour Ivan. Ça serait tellement plus intéressant de parler de Vodka et de choses qui se passent sous une couette.

Mais heureusement l'albinos recommença à écrire, il était temps ! Une réponse bien courte, étant donné que la feuille se trouva rapidement contre le bras du Russe. Ses lèvres s'étirèrent de plus en plus tout en lisant cette question posée. Bon maintenant le véritable problème était de savoir quoi lui dire. Et surtout si Ivan devait en rajouter un peu pour continuer à faire peur à Gilbert. Comme si c'était le genre du moscovite n'est-ce pas ?
Prenant son crayon en main le blond commença à écrire, prenant parfois des petites pauses pour réfléchir à quoi dire sur ce bout de papier. Les lettres de couleurs grises prenaient place petit à petit sur cette feuille plus si blanche que ça. Presque entièrement remplie de mots que se sont échangés depuis le début les deux garçons.


« - Tu ne te souviens même pas du début de soirée ? Je n'ai pas le choix de tout te dire alors. Je suis venu à ta rencontre au comptoir, vu que je m'ennuyais beaucoup. Mais toi tu avais l'air d'avoir déjà beaucoup bu. Après que tu m'as raconté diverses choses plus ou moins intimes, j'ai voulu te ramener à ta chambre mais au lieu de te laisser faire tu m'as embrassé. Frustration sexuelle je pense non ? Et puis moi, comment voulais tu que je reste insensible à ce genre de gestes ? Tu es donc venu dans ma chambre, ravalant ton impatience et surtout ta fierté. Après je peux te raconter en détail la soirée d'hier, mais sur une feuille ça serait indécent, et ça risquerait de t'exciter n'est-ce pas mon petit Gil ?~ »

Terminant l'écriture de son petit récit, Ivan fit glisser la feuille du côté de l'albinos. Tout ce qu'il venait d'y écrire était vrai, enfin déformé légèrement à son avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mar 17 Jan - 14:46

      Il en mettait du temps à répondre ce putain de ruskov.
      Gilbert le regardait écrire sans vraiment réussir à lire quelles lettres il dessinait sur le papier noircit. L’albinos prit donc le temps de suivre le cours quelques minutes. Les atomes c’est vraiment intéressant, sans ironie ! Le prussien adore réellement les sciences donc il se perdit vite dans les paroles du professeur. Et même si son expression traduisait plus l’ennuie, ou le sommeil, que l’intérêt il écoutait attentivement le cours, ce qui lui permit d’oublier un instant sa conversation au combien troublante avec Ivan et par la même occasion le fait qu’il était assis à côté de lui.
      Un instant de calme qui fut rapidement, entièrement détruit par un discret coup de coude de son voisin qui le ramena à la Putain de connerie de dure réalité.
      L’albinos commença donc à lire la réponse du russe.
      Mein Gott… Qu’est-ce qu’il a bien pu lui dire ? Mais pire… C’est pas possible Gilbert n’aurait pas embrassé Ivan, même avec 52 bières dans le nez… et depuis quand il a la gentillesse de raccompagné les gens à leur chambre quand ils sont bourrés hein ? ‘‘Genre !’’ comme dirait Pologne ! Et franchement il n’avait qu’à ce contrôler lui-aussi, parce que si tout cela est vrai il avait surement plus de capacité à me pousser dans ma chambre et fuir dans la sienne. Dans l’état dans lequel il était, le prussien se serait surement écroulé dans son lit pour dormir même si comme le dit le rouge, il était ‘‘frustré’’. Et en plus ce connard affirme que quelques mots sur un papier relatant un ébat entre lui et le russe allait l’exciter ? Il prend son cas pour une généralité hein, si un seul des baisers de l’albinos le met dan- Attendez.
      Ivan à bien marqué qu’il n’est pas rester insensible à un simple baiser ?
      Ha ! Gilbert eu une illumination qui, il espérait, renverserait la soirée à son avantage. Un sourire redessina ses lèvres et il s’arma de son crayon pour répondre.


      «-Alors, d'un : Depuis quand tu as la décence de raccompagner quelqu'un à sa chambre quand il est bourré ? Moi qui plus est. Qui aurait plus l'habitude de me laisser crever ivre mort dans un coin de la piste de danse ou la gueule dans les toilettes. Tu as abusé de moi alors que je ne maîtrisais aucunement mes actes. Comme c'est immorale Ivan, même moi je n'ai jamais fait cela.
De plus, tu devais être aussi, voir plus, frustré que moi si un simple baiser de ma part t'a convaincu de me jeter dans ton lit, je n'aurais jamais espéré te faire tant d'effets mon cher.»

      Le sourire aux lèvres, Gilbert tendit la feuille à Ivan en jouant avec son crayon et releva la tête pour suivre le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mer 18 Jan - 11:14

Les mauvaises habitudes s'installent vraiment rapidement surtout en fonction du caractère de la personne. Et là en l'occurrence le Prussien avait pris une certaine accoutumance à mettre un temps fou à réfléchir et surtout à écrire. Après tout il faut dire les choses comme elles sont, Ivan s'ennuyait ferme dans ce cours. Ce n'était pas vraiment un adepte de la chimie et de la physique, pourtant les maths arrivaient à créer chez lui un certain intérêt. Et puis en ce moment même, une certaine personne, dans une certaine situation retenait toute son attention.
C'est que son petit albinos était vraiment amusant, et oui vous avez bien lu le "son". Ivan a une certaine vision de la propriété assez poussée, qui peut aussi bien s'étendre sur les objets que sur les êtres humains. Et le pire c'est que quand il décide que vous lui appartenez il est vraiment très difficile de s'en dépatouiller. Mais le cours qu'ils étaient entrain de suivre ne permettait malheureusement pas au Russe de faire tout ce qu'il désirait. Patientant beaucoup trop longtemps à son goût, pour cette réponse sur ce bout de papier, il aurait eu envie de le menacer de se dépêcher tout en affichant un air des plus terribles. Ou alors de lui dire que tout ce qu'ils ont pu faire durant la nuit, Ivan lui referait mais en bien pire.

Ces mots là lui démangeait, mais impossible de les laisser sortir et d'avoir un impact sur la situation qu'il était entrain de vivre. Le blond avait une terrible envie de l'étrangler et de lui demander de s'activer, au lieu de s'amuser dans son coin, le mieux serait qu'ils puissent se distraire tous les deux n'est-ce pas ? Même si depuis le début, presque tout va dans le sens du moscovite, ou du moins s'y dirige. Et grand heureusement la réponse tant attendue finit par apparaître à côté du coude du garçon. Ivan prit la feuille et mis quelques secondes pour y lire les nouveaux mots. Plus sa lecture avançait plus un large sourire venait agrandir ses lèvres, il n'aurait pas pu espérer meilleure réponse.
Gardant toujours ce sourire pas si rassurant sur son visage, le blond prit son crayon pour enfin pouvoir lui répondre.


« - Je n'allais quand même pas te laisser dans cette salle, alors que je pouvais passer du bon temps avec toi. Et puis, Gilbert je ne me souviens pas avoir parlé une seule fois de moralité dans mes actes bien au contraire vu ce que l'on a... »

C'est toujours au mauvais moment que les mauvaises choses arrivent. Un bruit strident se mit à retentir dans la salle de classe ainsi que dans tout le bâtiment scolaire. La pause. Dans un soupir le blond reposa son crayon, en faisant glisser doucement vers l'albinos la feuille. Au moins s'il n'a pas le temps de finir, il peut au moins y lire le début.
Après s'être levé Ivan remis en place sa chaise pour se diriger dans le couloir où tous les autres élèves s'étaient déjà rendus. Intérieurement il espérait que sa petite sœur avait cours dans une salle beaucoup plus éloignée, au moins comme ça elle ne viendrait pas le voir alors qu'il est si occupé avec Gilbert.

Et en parlant du loup on en voit la queue … Non désolé ça c'était hier, vous avez tout loupé. Le regardant sortir, le moscovite ne pût s'empêcher d'aller à sa rencontre, posant son bras contre le mur pour y prendre appui. Position bien étrange quand on décide de discuter simplement avec quelqu'un c'est vrai, mais quand on à envie de lui imposer quelques trucs et de lui montrer qu'il n'y a aucune issue possible c'est la meilleure position. Et puis pour être encore plus convaincant le mieux est de s'appeler Ivan Braginski et de dégager naturellement une certaine aura assez oppressante voir même très inquiétante.


« - Je pense que ma frrustrrration dans ce domaine là ne te concerrne pas vrraiment, même si hierrr soirrr tu m'as bien aidé pour parrer ce prrroblème. Le blond parlait d'une voix la plus basse possible pour ne pas risquer que certaines oreilles indiscrètes puissent entendre. Et puis tu sais, même si tu ne m'aurrrais pas embrrrrassé, je t'aurrais quand même mis dans mon lit pourrr fairre de nombrreuses choses avec toi. Accepte donc de voirrr les choses comme elles se sont vrraiment passées, au lieu de les rretourrrner. Tu as couché avec moi cette nuit, et tu as prrris ton pied. Il prit quelques secondes pour réfléchir et continua. Mais je pense qu'il vaut mieux pourrr toi que ça ne s'ébrrruite pas trrrop, ta rréputation pourrrrait s'en voirr changé. Sauf si tu veux que je m'en charrrge à ma manièrre. »

Un véritable roman. Après tout, Ivan avait tellement de choses à dire au jeune homme en face de lui, sans bien sûr lui laisser une seule pause pour parler entre temps ou encore se mettre à beaucoup trop réfléchir. Gilbert est très bien quand on l'a dans son propre lit, mais quand il s'agit qu'il raisonne, le pauvre albinos est tout de suite moins bon et surtout moins intéressant, surtout pour le moscovite.


Dernière édition par Russie/Ivan Braginski le Sam 4 Fév - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Lun 23 Jan - 20:06

      Décidément la physique c'est passionnant ! L'équilibre des systèmes chimiques c'est tout bonnement génial~
      Définir un acide ou une base selon Brønsted, l’équation de la réaction associée à une transformation acido-basique et identifier dans cette équation les deux couples mis en jeu, amusant non ? …non ? Pfff vous ne savez pas apprécier les bonnes choses. C’est juste un excellent moyen d’oublier qu’on est assis d’un russe qui sourit étrangement, qui fait flipper et qui joue avec vos nerfs depuis bientôt une heure !!!!
      Mais bien ce le cours soit des plus intéressants, Gilbert ne pût s'empêcher de laisser courir à regard sur sa droite pour observer Ivan. Ce connard souriant encore ! Qu'avait-il bien pu trouver à répondre au prussien pour sourire ainsi ?
      Son sourire fut rapidement effacé lorsque la sonnerie retentit. L’albinos s’étonna d’avoir survécu à la présence du russe durant une heure ou d’avoir été capable de ne pas lui sauter à la gorge pour l’étrangler avec cette putain d’écharpe.
      Ivan soupira une fois que la sonnerie eu fini de rendre sourd la moitié de l’établissement. Il posa son crayon et poussa la feuille vers son voisin tout en se levant pour quitter la salle le temps de la pause.
      Gilbert attrapa rapidement la feuille pour lire ce qui pourrait la raison du sourire tellement flippant qu'affichait le russe à l'instant. Oui, certes on avait pas parlé de moralité. Mais ce con lui refile ça, alors qu'il n'a même fini sa phrase. Le prussien râla et se leva pour sortir dans le couloir lui aussi. Dehors il prit soin de s'éloigner le plus possible des gens autres, histoire que le brouhaha des élèves véhiculant dans le couloir ne viennent pas l'achever sa pauvre tête. C'était décidé, plus jamais Gilbert ne se mettrait une mine pareille une veille de cours.
      S'isolant sur un morceau de mur, il soupira en se frottant l'arrête du nez et les sinus pour tenter une énième fois d'effacer la douleur qui martelait le crâne depuis son réveil mais, son isolat fut violé par la présence du russe, encore ! Décidément... Ce dernier vint se présenter devant lui comme un proxénète devant sa pute, ou un pervers complètement bourré qui vous aborde avec son haleine de vodka, non mais oh !
      L’albinos tenta, veinant certes mais l’espoir fait vivre, se fondre dans le mur derrière lui, bien sûr aucun résultat. Il se contenta donc de tourner la tête comme pour l’ignorer même si sa présence était plus qu’oppressante. Si cette garce de Lizzy passait dans ce couloir elle aurait eu une magnifique nouvelle photo pour ses albums, car oui la situation entre les deux jeunes prêtait énormément à confusion. Ce qui eu pour effet de légèrement colorer les joues de l‘albinos. C‘était vraiment embarrassant de se faire coller ainsi par le moscovite.


      «-Je pense que ma frrustrrration dans ce domaine là ne te concerrne pas vrraiment, même si hierrr soirrr tu m'as bien
      aidé pour parrer ce prrroblème. Et puis tu sais, même si tu ne m'aurrrais pas embrrrrassé, je t'aurrais quand même mis
      dans mon lit pourrr fairre de nombrreuses choses avec toi. Accepte donc de voirrr les choses comme elles se sont
      vrraiment passées, au lieu de les rretourrrner. Tu as couché avec moi cette nuit, et tu as prrris ton pied…. Mais je
      pense qu'il vaut mieux pourrr toi que ça ne s'ébrrruite pas trrrop, ta rréputation pourrrrait s'en voir changé. Sauf si
      tu veux que je m'en charrrge à ma manièrre. »

      La voix d’Ivan était indécemment trop basse, comme s’il lui soufflait des obscénités, non en faite c’était le cas et Gilbert avait vraiment du mal à admettre la veille même si tout semblait dire que ça c’était vraiment passé, il se refusait catégoriquement à admettre avoir ‘‘prit son pied’’ au lit avec cet enfoiré de russe !
      Le prussien ravala sa salive sous l'aura oppressante du blond, maintenant qu'il lui avait dit ce qu'il avait à lui dire ne pouvait-il simple se BARRER ! Et le laisser tranquille ! Non il attendait surement une réponse de sa part, mais le prussien ne trouvait plus quoi dire. Il voulait qu'il le laisse en paix, qu'il le laisse oublier cette erreur de parcours.


      «-Et bien alors tu veux que je te dise quoi ? Sale con, ok’ay d’accord si tu le dis, si ça peut te faire plaisir de te vanter de
      m’avoir fait jouir d’accord, mais maintenant veux-tu bien me laisser oublier définitivement ce passage horrible de mon
      Awesome existence ! Il se décala sur le côté pour échapper à la présence écrasante du moscovite et se dirigea vers
      la salle. Il se stoppa un instant et revint sur ses pas pour souffler quelques derniers mots au russe.
Et ne t’avise
      pas d’ébruiter cette connerie ! »

      La sonnerie retentit de nouveau et les élèves s’engouffrèrent avec nonchalance dans la classe. Gilbert regagna sa place et croisa ses bras sur la table pour cacher sa tête dans le noir, couché à moitié sur la table.


Dernière édition par Prusse/Gilbert.B le Mar 7 Fév - 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Lun 6 Fév - 13:11

Un sourire. Comme d'habitude un sourire des plus rassurants était dessiné sur le visage du Russe. Il se contentait simplement d'écouter ce que l'albinos avait à lui dire à propos de cette histoire compliquée mais amusante. Toujours posé contre le mur, Ivan le regarda partir en souriant laissant son regard l'analyser de haut en bas, surtout une certaine partie au milieu qu'il avait eu le temps de voir et revoir de nombreuses fois durant la nuit qu'il venait de passer. Mais cette vision fût rapidement arrêté par un retour du Prussien, peut-être s'était il décidé à venir l'embrasser, et faire de nouvelles choses dans les toilettes de l'établissement ?
Chose impossible bien sûr, étant donné que le Prussien est totalement choqué par ce qu'ils ont pu faire hier, surtout qu'il ne s'en souvient pas. Grosse déception pour le moscovite. Mais la dernière phrase lancée par l'albinos réussit à rendre heureux le Russe. Il venait à nouveau de trouver comment l'embêter, et le faire regretter d'avoir attiré l'attention d'Ivan. La pire chose à faire dans ce monde, ainsi que vider toutes les bouteilles de Vodka qu'on pourrait trouver sur Terre bien sûr. Regardant de nouveau Gilbert s'en aller, le blond poussa un petit soupir de satisfaction et laissa son dos rencontrer le mur pour s'y poser en attendant la sonnerie qui ne tarderait certainement pas à retentir. Il profita donc du peu de temps qui lui était impartit pour réfléchir à quoi faire une fois de retour dans la salle de cours, et surtout comment faire pour ne pas que tout s'arrête. Ce que le Russe faisait subir au Prussien était loin d'être terminé, bien au contraire. La dernière phrase que ce dernier avait déposée dans l'air, était une parfaite accroche, une véritable perche qui n'attendait que d'être attrapée.

Se redressant du mur le jeune homme se dirigea vers la salle de classe, à peine eût-il fait un pas que la sonnerie résonna dans tout l'établissement, ce bruit strident perçait les oreilles à chaque fois. Ce vacarme aigu était la plupart du temps signe de mauvais augure, un retour en cours qui pour beaucoup était bien triste et embêtant. Mais pour le moscovite c'était une chance, il allait enfin retrouver son petit Prussien, avec un plan bien précis en tête. Ses prunelles améthyste se posèrent sur le dos de l'albinos qui semblait donner l'impression qu'il dormait, ou plutôt qu'il fuyait quelque chose.
Ivan tira sa chaise le plus silencieusement possible, il savait parfaitement que sa présence n'était pas passé inaperçue auprès de son camarade de cours mais inutile de le faire sursauter maintenant, surtout que ce moment viendrait bien assez tôt. Le blond prit son stylo le fit tourner quelques fois sur ses doigts tout en fixant la feuille qui se trouvait encore entre les deux protagonistes. Tout en souriant il tira le bout de papier doucement et laissa son stylo glisser pour y écrire de nombreuses choses.
Une fois les choses écrites dont il était si content, il fit mine de s'intéresser au cours, et reposa son stylo juste devant lui. Ivan jeta un coup d'œil discret à l'albinos, et surtout à ses jambes qui se trouvaient sous la table. Gardant toujours son sourire collé sur le visage, le blond passa sa main sous la table et la posa sur la cuisse de l'albinos. Le froid que dégageait sa main devait probablement se ressentir même à travers le pantalon peu épais au vu de la saison. Avant même que Gilbert ai put répliquer quoi que ce soit, le moscovite tourna doucement la tête vers lui son index posé sur sa bouche pour lui montrer de garder le silence. Il poussa doucement la feuille vers l'albinos.


« - Mon cher Gilbert, ça serait bien dommage de laisser ébruiter cette histoire n'est-ce pas ? Moi je m'en fiche totalement bien au contraire, alors que toi ta réputation … Coucher avec la personne que tu détestes le plus et lui être totalement soumise, une honte n'est-ce pas ? Que ça serait triste pour toi si tout ça se savait! Mais mon silence à un prix et tu dois t'en douter, j'ai besoin de t'expliquer en détail ou tu vas rapidement comprendre ? »

Son doigt toujours posé sur ses lèvres qui s'étiraient en un sourire immoral, durant la lecture qui se trouvaient sur le papier, le Russe en profita pour continuer à caresser lentement sa cuisse. Montant doucement vers le haut, partant parfois vers l'intérieur, le touchant doucement du bout des doigts. Que c'est triste quand on est touché dans son égo, sa fierté surtout quand on s'appelle Gilbert. Pour Russie tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins, et là il était hors de question de le laisser filer, il n'avait rien à craindre de tous les autres et de ce qu'ils pourraient dire. La seule et unique chose qui l'intéressait à ce moment précis était une autre partie de jambe en l'air avec un albinos conscient, totalement soumis et obligé au Russe. Et puis pourquoi ne pas essayer de continuer ce plan tant que tout cela le permet ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mer 8 Fév - 8:43

      Il aurait eu envie de pleurer.
      La tête dans l'ombre de ses bras croiser sur la table, le prussien priait pour que cette histoire soit définitivement terminée, close, morte et enterrée entre les deux jeunes hommes.
      Après que la sonnerie stridente eu fini de bousiller les oreilles de tous les élèves de l’établissement, Gilbert cacha davantage son visage entre ses bras pour tenter d’échapper au brouhaha et en plus il avait l’impression d’être épié comme si le monde entier savait déjà qu’il avait couché avec Ivan cette nuit.
      D'ailleurs ce dernier revint s'asseoir à côté du prussien. Est-ce qu'il allait pouvoir reprendre le cours tranquillement sans un mot écrit du moscovite ? Oh surement que non mais l'espoir fait vivre et avec un peu de chance l'albinos s'endormirait pour le reste de l'heure et lui se donnerait un excuse pour l'ignorer.
      L’espoir fait vivre, oui, mais il ne vous sauve pas.
      Gilbert avait machinalement enroulées ses jambes autour des pieds de sa chaise et comme les chaises des cours de SVT/Physique sont légèrement plus hautes, il avait pu poser ses pieds sur la barre rajouter autour des pieds, destiné à renforcer le maintient de la chaise. Position assez confortable pour le prussien. Mais vous vous devez vous demander pourquoi diable je parle de ça, alors que parait complètement inutile. Détrompez-vous, car dans ce qui va suivre, cela à une importance capitale. Tout d'abord, lorsque que, ce qui était surement le russe, déposa sa main glaciale sur la cuisse de Prusse.
      Le prussien marqua un frisson qui lui parcourra le corps tout entier. Il écarquilla les yeux et redressa la tête d’un coup pour lancer un regard des plus sombre au russe qui dressait malicieusement son index devant ses lèvres pour lui imposer le silence et sans même le regarder il lui glissa une feuille sous le nez, la même feuille qu’ils avaient noircit pendant la première heure.

      Était-il, en train, de lui demander, de vendre son Awesome personne, contre son silence ? Il semblerait bien que oui puisque qu'une fois qu'il eut fini de lire ceci, il sentit la main de Ivan se promener le long de sa cuisse et remonter un peu trop haut à son gout.
      Gilbert s’empressa de croiser les jambes quittant la position confortable qu’avait ses jambes pour protéger ses cinq précieux mètres qui avaient fait toute sa prestigieuse réputation. Il regarda ‘‘discrètement’’ les autres élèves pour voir si personne n’avait remarqué ce qui se passaient sous la paillasse des deux garçons, surtout que leur expressions étaient loin d’êtres discrètes entre l’un qui commençait a virer aussi rouge que ses yeux et l’autre qui jubilait avec un air affamé dans les yeux…
      Mais heureusement pour eux les trois quarts dormaient et le reste regardaient soit par la fenêtre, soit ailleurs ou discutaient avec le voisin. Non, personne n’avait rien remarqué.


      «-Monsieur Beilschmidt je peux savoir ce qui vous arrive ?
      -HEIN ?! … euh… rien M’sieur… j’ai… cru entendre quelqu’un blasphémer mon Awesome personne… dit le prussien en
      essayant tant bien que mal de garder son expression habituelle.

      -Je m’en contre fous, calmez-vous donc…»

      Personne, sauf le professeur qui du coup attira l’attention de quelques personnes sur le duo.
      Gilbert lança un regard sombre autour de lui puis au russe qui pouffait de rire. Le prussien ne rougissait même plus de gène, mais de haine. Alors, il attrapa négligemment la feuille en la froissant et répondu rapidement au blond à côté de lui.


      «-T’es qu’un putain de pervers pour me demander ça! Si tu crois que je vais me vendre, t’as bu trop de vodka au petit dej’
      mon vieux !!! Alors, va crever dans un coin et ferme simplement ta gueule !»

      Il lui jeta presque la feuille à la gueule et posa son coup sur la table, la joue appuyée contre son poing et de trois quarts dos au russe les jambes bien croisées pour que le russe ne puisse pas promener sa main n’importe où.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mar 21 Fév - 13:01

Quand l'albinos croisa les jambes, Ivan dû à regret retirer sa main des cuisses de son voisin. Poussant un petit soupire il porta cette main sans honte à son menton pour y faire reposer sa tête. Gilbert était vraiment quelqu'un qui lui donnait du fil à retordre, certaines filles ou même des garçons n'osaient pas du tout s'opposer au grand Russe, parfois il lui suffisait même d'ordonner et c'était un "oui" directement. Peu importe ce que le moscovite pouvait demander, sa réputation de personne qu'il faut craindre l'aide vraiment dans de nombreuses situations. Mais là, cet albinos, malgré toutes ses tentatives il ne pliait pas. Mais c'était pour ça qu'il l'avait choisi, après tout un peu de difficulté de temps en temps ça ne fait pas de mal. Tout en connaissance de cause, Ivan avait décidé de coucher avec l'albinos pour voir jusqu'où il lui résisterait le lentement. Une victoire facile n'a pas le même goût, si agréable, d'une victoire bien méritée. Un sourire étirait toujours les lèvres Russe, toute la réflexion qu'il venait d'avoir ne pouvait que l'amuser.
Mais la voix grave d'un homme le fit sortir de sa rêverie, au final leur petit manège n'a pas réussit à ne pas se faire voir auprès des yeux du professeur, ce n'est pas comme si Ivan avait vraiment cherché à se la jouer discret. Le blond ne réussit pas à retenir un petit rire en regardant l'albinos qui tentait tant bien que mal de se sortir de cette histoire. Le moscovite posa de nouveau ses yeux sur le garçon et laissa un petit sourire sur son visage. Il avait vraiment bien choisi son amusement du moment, vraiment bien choisi.

Tout en attendant la réponse le Russe regardait les gens présents dans la salle, certains qui croisaient le regard améthyste baissaient directement les yeux. Ivan adorait ça vraiment, bon certains ne se préoccupaient même pas de lui, et d'autres dormaient tout simplement. Mais un objet plutôt blanc non identifié apparu sous ses yeux. La feuille. Cette feuille qui à réussi à faire passer tant de temps à deux garçons. Dans le fond Ivan espérait que l'albinos aurait écrit quelque chose du genre "ouiii j'accepte tout, soumets moi comme hier, et fais moi crier ton nom toute la nuit!". Mas au fur et à mesure de la lecture, aucun des mots qui étaient couchés sur le papier ne ressemblait à ceux qui défilaient dans son esprit, bien au contraire ils étaient tout l'inverse. Le sourire d'Ivan disparut immédiatement de son visage, pour laisser apparaître un visage bien plus sombre. Totalement Russe en fait. Le blond prit quelques secondes pour réfléchir, regardant le Prussien d'un air bien plus effrayant au fur et à mesure qu'il réfléchissait. Là bizarrement il n'avait plus du tout envie de s'amuser, son regard bien noir le montrait.
Prenant une grande inspiration, il se rapprocha doucement de l'albinos, et lui asséna un violent coup de coude au niveau du plexus solaire. Rapidement l'expression du moscovite changea du tout au tout, d'un visage effrayant il passa a une mine totalement désemparée.


« - Monsieur ! Gilberrrt ne se sent pas bien, je me charrge de l'emmener à l'infirrrmerrie ne vous inquiétez pas !»

Toute l'action se déroula à une vitesse assez incroyable, le blond tenait le Prussien par le dos, posant une main sur son ventre, et le traînant rapidement en dehors de la salle. Ne laissant même pas le temps au professeur de répondre quoi que ce soit, même s'il entendait déjà sa voix en dehors de la porte. Tirant toujours Gilbert vers l'infirmerie, sur ce coup-là il n'avait pas mentit.

« - Bien maintenant Gilberrt tu vas me suivrrre bien sagement. Ne me forrrce pas à te montrrrer ce que je pourrrais te fairrre. »

La main du Russe tenait très fortement le bras de l'albinos, s'il lui faisait mal ? Tant pis, il va bien s'en remettre un jour. Maintenant direction l'infirmerie, surtout qu'a cette heure là il n'y a personne, alors autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Ven 9 Mar - 16:43

      Il avait sérieusement la haine notre prussien. Les sourcils froncés il regardait dans le vide, ailleurs qui sait mais c’était une direction opposée à celle de l’emplacement du russe.
      Gilbert le savait pourtant que le blond n’assurerait jamais son silence, sans rien en échange, mais l’espoir fait vivre et pour le coup c’était carrément exagéré ! Où est l’intérêt d’acheter le silence de la personne avec qui on a couché par erreur si c’est pour recommencer ? Il est blond ce russe, mais vraiment !
      Regardant de travers les quelques personnes qui osaient encore s'occuper de l'histoire entre le prussien et Ivan, Gilbert attendait la réponse de son voisin avec le rêve d'y lire un compromis décent. Mais tout ce qu'il eut pour réponse c'est un coup violent dans le plexus solaire et la vue du visage dévoré par la haine d'Ivan passant à une expression d'inquiétude, avant de s'écrouler sur sa paillasse, le souffle coupé.
      Le russe le porta négligemment dehors sans laisser le temps au professeur de protester. Une fois dans le couloir, le blond attrapa fermement le bras de Prusse, une douleur de plus qui le réveilla un peu de la première.


      « - Bien maintenant Gilberrt tu vas me suivrrre bien sagement. Ne me forrrce pas à te montrrrer ce que je pourrrais te
      fairrre. »

      Gilbert n'avait pas de quoi protesté, il avait du mal à respirer et aucun mot ne voulait sortir de sa bouche. Il suivi donc le blond à l'infirmerie, priant pour ne croiser personne jusqu'à l'infirmerie... Attendez, à cette heure là, y a pas d'infirmière ! Où il l'emmène alors ?! Les toilettes ? Non c'est dégueulasse, personne n'a jamais rien fait là dedans même pas ce pourquoi c'est prévu -on se demande d'ailleurs comment ils sont devenus aussi pourris- M'enfin c'est pas le soucis actuellement !
      L’internat étant fermé et l’entrée surveillé par des pions, c’est pas possible d’y aller sauf exception. À moins que le russe dans toute sa splendeur eut récupérer les clefs des délégués pour ouvrir une salle vide, oui il ne pouvait l’emmener qu’à l’infirmerie… Mein Gott ça y est les amis, c’est la fin de Gilbert Beilschmidt, Awesome représentant de l’Awesome nation qu’est la Prusse, la fin !
      Non en faite peut-être pas ! Qui est donc ce gueux de russe pour osé prétendre vaincre ainsi la Prusse, Non mais, OH !
      Apercevant vaguement l’enseigne de l’infirmerie au fond du couloir, tel la lumière blanche qui vous annonce la fin de votre voyage sur Terre, le soldat Beilschmidt eu un soupire de découragement. Mais soudain, un éclair de victoire lui traversa les yeux et un dernier élan de courage souleva son corps. Il n’était pas décidé à plier face aux troupes ennemies. "Une brèche à 6 heure les gars ! ON se tire!". Il se redressa convenablement et très rapidement écrasa le pied de l’ennemi russe qui relâcha assez son bras pour que le soldat Beilschmidt puisse s’enfuir et…
      Et se fasse lamentablement plaquer la face contre le mur par Ivan. L’albinos était décidément fini. Le moscovite le tenait par la nuque et l’écrasant toujours plus fort contre le mur verdâtre, il lui souffla quelques délicieuses menaces avant le lui coincer le bras de dos, à la limite de lui déboiter l’épaule. Dans un geignement de douleur, Gilbert se retrouva encore une fois à marcher vers cette pièce maudite, l’infirmerie!
      Il pensa alors que plus jamais il n’utiliserait l’excuse de l’infirmerie pour sécher les cours.
      Gilbert fit enfin face à cette fouttu porte et Russie ouvrit la porte avant de le pousser violemment à l’intérieur. L’albinos s’attrapa l’épaule par douleur et s’apprêtait à sermonner Ivan -même si c’est inutile- mais sa bouche fut vite refermée par un coup de pied du blond qui lui fit claquer la mâchoire et l'albinos retomba par terre.
      Russie referma la porte et la verrouilla en jubilant. Gilbert n’avait jamais eu aussi peur de toute sa vie. Il préférerait largement qu’Ivan lui foute la dérouillée de sa vie plutôt que de le violer, encore une fois…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Mar 24 Avr - 14:03

Seul des gens insensés ou stupides osent défier un russe. Encore pire ! Entreprendre une quelconque révolte envers Ivan Braginski c'est signer pour s'en prendre plein la tête jusqu'à un temps indéterminé, avec une violence variant au gré de ses humeurs. Et certaines personnes ne s'en rendent pas encore vraiment compte, mais heureusement l'on apprend vite de ses erreurs.
Et là, ne serait-ce pas une révolte du jeune albinos ? Le moscovite sentit une vive douleur dans son pied qui venait de se faire lamentablement écraser par Gilbert, qui tentait de fuir. Ce comportement si désespéré pourrait facilement être comparable à celui d'un pauvre petit animal sans défense pris entre les énormes griffes d'un monstre. Voyons petit lapin blanc, tu risquerais de voir trop rapidement une vengeance arriver.

Aussitôt dit aussitôt fait. A peine le blond eût relâché la pression qu'il exerçait sur le bras de Gilbert, qui tentait de fuir, il empoigna sa nuque d'un mouvement rapide et assuré, pour finalement faire écraser sa tête contre un mur. Tant pis s'il abîmait son si joli visage, au moins plus jamais l'idée de s'opposer à lui ne viendrait effleurer son esprit. Faisant toujours une aussi forte pression sur la nuque de l'albinos, écrasant son visage contre ce mur verdâtre, il coinça son bras droit contre son dos pour l'immobiliser. Un simple mouvement un peu trop brusque de la part de Gilbert, une seule et unique preuve qu'il voulait fuir, Ivan n'aurait aucun scrupule à lui casser le bras. S'approchant de son oreille, le moscovite lui susurra diverses menaces et insultes dans sa langue natal, pour tenter de le calmer et de lui faire comprendre, que peu importe ses ambitions, ses envies, Gilbert était bloqué, impossible de lui filer entre les doigts.
Gardant toujours fermement le bras de l'albinos bloqué dans son propre dos, Ivan le poussa légèrement pour le forcer à continuer sa route vers l'infirmerie, le surplombant de sa grande taille, comment ne pas avoir peur de cette personne si imposante ? Il ne manquait plus que quelques mètres avant que la porte blanche de l'infirmerie se retrouve face aux deux protagonistes. Et sans douter, Ivan ouvrit la porte lentement, aucune présence de l'infirmière comme il s'y attendait, après tout s'informer de ce genres de choses cela peut toujours servir. Le moscovite y jeta sa victime d'un coup violent, sans aucune hésitation. Avant même que Gilbert ai put ouvrir la bouche pour prononcer un son, le pied du blond vint s'écraser contre son torse. Ce coup qui lui fut assené avec violence le fit tomber au sol.

Un grand sourire étirait les lèvres claires du moscovite, pendant le temps qu'il fermait à clef la porte de l'infirmerie. Dérober les clefs aussi ça peut être très utile. Si nous aurions été dans un de ces dessins animés, ou encore un manga, vous auriez sûrement vue une sorte d'aura sombre qui plane autour du grand russe. Mais l'expression du moscovite laisse vraiment supposer qu'une telle aura pourrait exister. Faisant glisser les clefs dans une de ses poches arrière, Ivan s'approcha lentement de l'albinos toujours au sol. Posant ses genoux au sol, il se retrouva presque au même niveau que l'autre jeune homme.


« - Alorrrs Gilberrt, tu n'essayes plus de t'enfuirr ? Ton exprrression de peurr est des plus délicieuse tu sais ? »

Russie ne pouvait se lasser de toutes les expressions que pouvaient afficher une personne effrayée. Plongeant ses yeux améthyste dans les rouges de l'albinos, il laissa un court instant, le silence emplir la pièce. Tout paraissait si calme, si agréable.
Mais ce moment si serein fût brisé sans aucune pitié par le russe, qui empoigna l'albinos par le cou. Ses doigts si froids entouraient la douce peau blanche de Gilbert, sans vraiment serrer ses doigts il le maintenait malgré tout. Approchant son visage de celui de l'autre garçon, ils se tenaient si prêts que leurs souffles se mélangeaient. N'y tenant plus, Ivan posa ses lèvres sur celle de l'albinos, l'embrassant d'abord doucement, se reculant légèrement, comme s'il était hésitant. Un sourire en coin se dessinait sur son visage. Les lèvres de Gilbert avait un goût particulier, dont le moscovite avait prit goût. Posant de nouveau ses lèvres contre celle du jeune homme, il glissa finalement sa langue dans la bouche de l'albinos, ne lui laissant aucun choix dans ce qu'il devait lui répondre. La langue d'Ivan jouait avec sa jumelle, prenant un certain plaisir à ce baiser. La main toujours sur son cou pour le forcer à rester et surtout à répondre à ses attentes. Le blond finit par se détacher pour reprendre son souffle, et surtout ne pas laisser à l'albinos la possibilité de lui mordre la langue pour se venger.


« - Je crrrois bien que tu as comprrris n'est-ce pas ? Essaye de prrendre ton pied toi aussi, tu ne peux que êtrrre satisfait avec moi. »

Un sourire toujours dessiné sur son visage, le russe glissa sa main sous le t-shirt de l'albinos. La chaleur de la peau contrastait terriblement avec celle du moscovite, qui restait constamment froide. Le mieux à faire dans ce genre de situations lorsque l'on est bloqué, c'est d'en profiter non ? Allez Gilbert, essaye de voir le bon côté des choses, Ivan ce n'est pas n'importe qui pour une partie de jambe en l'air, c'est un bien pour un mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime ! Jeu 28 Juin - 15:21

      La douleur lui martelait la mâchoire. Le prussien se redressa pour s’asseoir par terre, rester ainsi serait la meilleure façon de ne pas reprendre une dérouillée par le moscovite en chaleur. Ce dernier posa un genou face à lui pour admirer le visage de l‘albinos, c‘est vrai qu‘il est tellement beau Gilbert, Awesome quoi~ Y avait de quoi croire aux légendes à le voir, mais à cet instant, le prussien aurait préféré n‘importe qui en face de lui à la place d‘Ivan.
      Il essayait désespérément de ne pas lui montrer à quel point il l‘effrayait, son sourire, son regard, son accent dégueulasse, tout le faisait flipper en la personne du russe.


      «- Alorrrs Gilberrt, tu n'essayes plus de t'enfuirr ? Ton exprrression de peurr est des plus délicieuse tu
      sais ? »

      Brrr. Horrible vous dis-je ! L’entendre dire ça n’arrangeait pas les choses pour Gilbert. Pourquoi passait-il actuellement ?! Lui, Prusse, recroquevillé de peur face à l’ours russe. Parce que oui, c’est un ours, une telle violence et un tel sadisme ne peuvent provenir que d’un ours en rut !
      Gilbert releva les yeux. Le visage du blond était près du sien, trop près, tellement qu’il pouvait sentir ses expirations glaciales. Pourquoi tout chez ce type était si froid ? Son regard améthyste pétillait de vices et d’idées les plus horribles les unes que les autres, et pourtant voilé d‘un certain mystère et d‘une assurance des plus troublantes. Les rubis de l’albinos se perdirent dedans, comme s’il essayait de les déchiffrer.
      L'ambiance s'apaisa clairement, les deux jeunes hommes semblaient se fixer depuis une éternité et ne plus vouloir en démordre. Gilbert devait bien l'admettre, il n'avait jamais pris le temps de s'attarder sur les yeux du russe et les découvrir aussi doux à ce moment en étant presque fascinant. Son visage se détendit, son esprit trop concentré sur les iris qu'il admirait malgré lui.
      Le prussien ne vit même pas Ivan esquisser un mouvement lorsqu'il vient déposer ses doigts congelés sans sa nuque. Le petit choc thermique sortis Gilbert de sa rêverie, de nouveau il fronça les sourcils, face à la proximité du visage d'Ivan, de sentir leurs respirations s'entrechoquées dans le plus grand des silences.
      Et voilà qu’en un instant, les lèvres du russe se retrouvèrent contre celle de Gilbert. Ce dernier fut surpris, plus par sa timidité et sa douceur que par le geste en lui-même. Doucement et russe, c’est un oxymore !
      Gilbert n’eût même pas le temps de se foutre de sa gueule, un sourire et le russe viola les lèvres de l’albinos, entrainant leurs langues dans une danse sulfureuse et envahissant la bouche du prussien d’un horrible gout de vodka. Le russe veillait bien évidemment à ce qu’il ne le repousse pas, gardant plus ou moins fermement sa main contre la nuque de l’albinos, histoire de le forcer à répondre au baiser.
      Il rompi enfin ce baiser au gout amer de l’alcool. Le prussien se recula tant qu’il pût, toujours retenu par les bras du moscovite.


      « - Je crrrois bien que tu as comprrris n'est-ce pas ? Essaye de prrendre ton pied toi aussi, tu ne peux que
      êtrrre satisfait avec moi. »

      Évidemment qu'il avait compris, depuis un moment même, il l'avait pas attendu, mais le prussien n'était pas vraiment en position de lui répondre quoi que ce soit sans s'exposer à un coup ou une de ses remarques qui le mettraient mal à l'aise encore plus qu'il ne l'aie à l'heure actuelle, au moment où le russe glissa sa main glaciale sous son chandail.
      Un frisson parcouru le corps entier de Gilbert à ce premier contact. Il bouillait intérieur, n’ayant qu’une envie c’est lui coller son poing dans la tronche, pourtant il suivait presque sans broncher les mouvements d’Ivan qui le faisait bientôt basculer en arrière pour se placer au-dessus de lui.
      Il hurlait intérieur, Mein Gott, comme il détestait être ainsi soumit à la volonté du russe. À la limite, West, il n’aurait rien dit, mais Ivan ! Et se dire qu’il avait peut-être fait ça la veille, ça le tuait encore plus. C’est ça, le blond allait l’user à petit feu. S’offrir contre un silence, si c’est pas ridicule pour un silence, on se croirait dans un mauvais film de gangsters qu’aurait imaginé l’amerloque.
      Mais au fond, Ivan n’avait pas totalement tord, ‘‘autant en profiter’’. Oui c’est ça. Gilbert eu une idée horrible qui lui traversa l’esprit, une vengeance quelque peu ridicule mais, une vengeance quand même. L’albinos allait lui offrir la plus mémorable partie de jambes en l’air qu’il aurait été donné de voir au russe, pour qu’il la regrette amèrement, en se faisant chier à chaque fois qui irait baiser quelqu’un d’autres après ça.
      Gilbert glissa ses mains dans le coup du russe, sous sa lourde écharpe, pour y découvrir, probablement, la seule parcelle de tout son corps à température ambiante et le tira vers lui pour lui rendre son précédent baiser avec autant de fougue que s’il était en train de le faire avec son propre frère. Voilà, ça serait tellement historique qu’Ivan s’emmerderait gravement avec les suivants et suivantes.
      Quitte à faire la pute, autant le faire bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime !

Revenir en haut Aller en bas
 

Speechless | Russia | ! + 16 - Yaoi Lime !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ballade au (Lime)clair de lune
» Speechless Unspeakable... [PV Aurora Sinistra]
» Speechless / Ton regard peut dire ce que ta voix ne dit pas.
» Une agente disparue (Agent Lime)
» [0035] Chiho Lime [PYROLI]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Archives RP-