Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 " Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: " Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine] Dim 27 Nov - 21:15



    Encore uneuh belleuh journée ~

    Hong Kong balança son réveil qui alla s'échouer lamentablement à l'autre bout de la pièce. Le soleil traversait à peine les longs rideaux rouges qui cachaient les fenêtre de la chambre, donnant sur cette dernière une sombre lumière rouge qui éclairait à peine la pièce. Et le silence régnait. Elle ne voulait pas se lever. Pas encore. Elle était bien là, au chaud, sous la couverture, dans son grand lit bien confortable.

    L'état de la pièce où se trouvait Chan-Hua, c'est à dire sa chambre, était plus que lamentable. Le sol n'était pas visible, jonché de vêtements sales -ou propre, en fait. Un peu des deux-, de jaquettes de jeux vidéo, de livres, de dessins par-ci, par-là, de peluches en tout genre, et pleins d'autres trucs d'adolescente blasée ( comprenez ce que vous voulez par là ). Son lit lui-même n'était pas rangé : la couette sortait à moitié de la housse rouge, les draps étaient mal tendus et l'un des deux oreillers se trouvait quelque part par terre. Un immense panda en peluche était posé au bout du lit, un autre se trouvait dans les bras de la jeune Asiatique. Ne parlons pas de son armoire grande ouverte qui laissait apparaître un bazar inimaginable et de son bureau à peine visible sous la paperasse, les carnets et stylos qui traînaient dessus.

    L'adolescente entre-ouvrit en oeil et tourna son visage vers la fenêtre. Visiblement, il faisait jour. Elle laissa sa tête retomber presque aussitôt qu'elle l'avait levée. Trop sommeil. Pas envie de se lever. Elle fronça les sourcils lorsque son portable se mit à sonner. D'une main, sans ouvrir les yeux, elle chercha à tâtons son téléphone sur sa table de chevet. Bousculant un livre et faisant tomber ses clés au sol, elle soupira lorsqu'elle atteignit enfin l'objet qui ne cessait de faire un bruit, très désagréable à l'oreille de la jeune fille. Non pas qu'elle n'aimait pas la superbe chanson Chinoise qu'elle avait choisit en guise de sonnerie, plutôt qu'elle n'aimait pas l'entendre dès le matin, à un volume aussi élevé. Elle ouvrit les yeux afin de voir qui pouvait bien l'appeler ainsi, à une heure pareille.

    - Réveil -

    La chanson retentissait dans la pièce, on n'entendait que ça. Chan-Hua ne bougeait pas, se contentant de fixer son portable. Réveil ? Pourquoi avait-elle mit son portable à sonner en plus de son réveil ? Impossible de s'en souvenir. C'était un réveil programmé pour ce jour, qu'elle avait mit il y a quelque temps. Mais pourquoi ? Elle avait beau chercher, elle ne voyait vraiment pas. Elle haussa les épaules et posa son portable sur le matelas avant de se débarrasser de sa couverture et de se redresser. Elle bâilla, portant sa main à sa bouche automatiquement. Puis elle passa une main dans ses cheveux en bataille, avant d'observer longuement la pièce. Son regard ensommeillé devint vite blasé à la vue de tant de bazar. Elle rangerait peut-être... Plus tard... Un jour... Sans doute.

    Hong Kong posa lentement ses pieds sur ce qui semblait être le sol et se leva, s'étirant. Maintenant qu'elle était réveillée pour de bon, il ne servait plus à rien de rester couchée. Elle se dirigea vers la fenêtre afin d'ouvrir les rideaux, avant d'être aveuglée par un soleil déjà bien haut dans le ciel. Elle recula d'un pas, se frottant les yeux.

    " ... Tss. "

    La jeune Hong-Kongaise tourna les talons et ouvrit la porte de sa chambre, avant de sortir et de la refermer derrière elle. Elle se dirigea immédiatement vers la cuisine et soupira en voyant le joli " 11 h 38 " affiché sur l'horloge digitale du micro-onde. Elle ouvrit le premier placard, prit un beignet au chocolat et mordit dedans. Mâchouillant lentement la brioche fourrée, son regard passa sur toute la pièce. Elle remarqua une marque rouge sur le calendrier accroché au mur. Prenant une seconde bouchée de son " déjeuner ", elle s'approcha afin de mieux voir.

    Déjeuner avec Chine vers 12 h 00. /!\ Ranger la maison /!\

    Hong Kong fixa longuement la petite case indiquant la date de ce jour, mâchant toujours aussi lentement. Elle grignota peu à peu le beignet, avalant tranquillement la dernière bouchée, sans lâcher du regard la planche de carton accrochée au mur. Son regard se porta vers l'horloge digitale, de nouveau. 11 h 40. Elle tourna, encore une fois, la tête vers le calendrier. Puis elle fit quelques pas sur le côté afin d'examiner le salon de loin, la porte de la cuisine se trouvant en face de celle du salon. La jeune fille put observer un coin de la table basse où logeait une tasse, quelques stylos et feuilles, ainsi que la télécommande. Elle voyait sur le sol quelques pétards usagés, et sur le canapé quelques vêtements. La porte du salon n'étant qu'à moitié ouverte, elle ne put juger parfaitement de la propreté de la salle. Mais le peut qu'elle venait de voir lui suffisait.
    Le salon était la pièce la mieux rangée de toute la maison.

    Lentement, les yeux de Chan-Hua dirent au revoir à l'air blasé et bonjour à la panique. Vingt minutes. Vingt misérables minutes pour ranger une maison si grande avant l'arrivée de Chine. Il y avait tellement de bazar qu'elle n'aurait jamais le temps de tout nettoyer ! Vite, elle sortit de la cuisine, se précipitant vers le salon. Ses doutes furent confirmés à la vue du foutoir présent dans chaque coin de la pièce. Elle prit toutes les tasses, cuillères et autre vaisselle traînant dans ses bras et déposa tout, plus ou moins précipitamment, dans l'évier de la cuisine déjà bien remplit. Elle fouilla dans le placard sous le lavabo, attrapa un sac poubelle et retourna dans le salon, afin de mettre tous les déchets dedans. Tant pis pour la propreté des lieux, au moins, ce sera rangé. Car elle n'avait vraiment, vraiment pas le temps de passer l'aspirateur ou même un simple coup de balais. Une fois le sac remplit et la salle débarrassée de tout objet jetable, elle rapporta celui-ci à la cuisine. Une fois tout le linge traînant dans le salon ramené dans la salle de bain, elle jeta un coup d'oeil au micro-onde. 11 h 47. Ok, surtout, pas de panique. Le plus important était de ranger tout le rez-de-chaussée. Et les toilettes, aussi, sait-on jamais. Sans perdre une minute de plus, Hong Kong mit toute la vaisselle sale dans le lave-vaisselle et sortit les poubelles. Pieds nus. En chemise de nuit. Mais, vraiment, sortir dans cet état était la dernière de ses préoccupations à l'heure actuelle. Heure qu'elle surveillait à chaque fois qu'elle passait devant la cuisine. Oui parce-qu'en plus, elle avait laissé son portable dans sa chambre.

    La cuisine étant débarrassée, elle ouvrit la chambre se trouvant au rez-de-chaussée et constata, soulagée, qu'elle était propre. Peut-être un peu poussiéreuse. C'était une pièce que la jeune fille n'ouvrait quasiment jamais, et une vague odeur de renfermée se fit sentir. Elle ouvrit les fenêtres, histoire d'aérer, et ressortit aussitôt, se dirigeant vers les toilettes. Là encore, pièce propre. En même temps, elle ne passait pas sa vie aux toilettes. Alors, elle se dirigea rapidement vers sa chambre. Prenant à tout hasard quelques vêtements dans son armoire, elle ressortit de la pièce afin d'entrer dans la salle de bain. Elle mit tout le linge sale qu'elle avait accumulé dans cette pièce dans la machine à laver et mit cette dernière en route. Elle prit une douche rapide ( cinq minutes : record battu ) et s'habilla en vitesse. Tenue du jour prise-au-hasard : un Qipao court blanc, des leggins et des mitaines noirs, ainsi qu'une paire de ballerine de la même couleur. On passera les détails sur les sous-vêtements, hein ?
    Et puis, elle se brossa les cheveux. Oui. Non mais, être présentable pour déjeuner avec sa chère grande soeur, c'était le minimum, non ? Un ruban blanc vint s'ajouter à sa coiffure et, une fois ses dents bien brossées, elle retourna dans sa chambre afin de récupérer son portable et de regarder l'heure. 11 h 59. Elle était fière d'elle, pour le coup. Et oui, sa fierté ne fit même pas atteinte par le fait qu'elle avait totalement oublié que Chine venait lui rendre visite. Lui rendre visite...... Pour le déjeuner.....
    Déjeuner.....

    Vite, la jeune Asiatique redescendit dans la cuisine et ouvrit le frigo. Oui. Il n'y avait quasiment rien pour faire à manger là-dedans. Une lueur d'espoir : les placards. Hong Kong les ouvrit un à un. Non plus. Rien de " cuisinable ", si ce n'est des paquets de nouilles instantanées. Et il était bien trop tard pour faire des courses. Chan-Hua referma la porte du dernier placard en poussant un long soupir.
    Deux options s'annonçaient à elle.
    Option numéro une : Chine la réprimanderait sur le fait qu'elle avait oublié. De plus, ce serait pire encore si elle voyait l'état de l'étage. En effet, l'adolescente n'avait eu le temps que de ranger les deux pièces principales du rez-de-chaussée.
    Option numéro deux : Chine serait de bonne humeur et proposerait d'aller manger ailleurs, sans passer par la case premier étage.

    Elle alla s'asseoir, ou plutôt s'affaler dans le canapé. Pitié, option deux, pitié...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: " Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine] Ven 16 Déc - 20:21

6h30. Comme à son habitude Chine se leva de bonne heure. Pas besoin de réveil dans son cas ou d'insomnie, non, c'était naturel chez la chinoise. Je sais, vous aussi vous êtes impressionnés. Enfin passons. En pleine forme donc, notre demoiselle -de 4 000 ans je le conçois- se leva, enfin, sauta hors du lit avant de se préparer tranquillement. Enfin tranquillement.... Si on enlève le temps passé devant à l'armoire à se dire "Je met quoi aujourd'hui aru ?"... Et oui, aujourd'hui Chine devait déjeuner chez sa petite soeur. Oui, c'est rien d'extraordinaire dit comme ça mais pour Chine c'était quelque chose d'important. C'était SA soeur. Sa petite soeur. Et bref, je vous passe la description vous avez compris le topo. Ainsi donc notre petite demoiselle hésitait entre plusieurs tenues "La rouge ? Ou la bordeau peut être aru ? Le qipao court aru ?". Et finalement après ces questions existentielles Yao opta pour une qipao court et rouge à longue manche -what else ?- avec un pantacourt noir. Une tenue simple dans le genre "Non, j'ai pas passé deux heures à m'habiller juste pour aller manger avec toi". Non non. C'était qu'une heure et quarante six minutes vingt secondes d'abord ! C'est quoi ces préjugés ? Après s'être habillée, Chine se coiffa, comme toujours de deux... Gros macarons sur la tête qui, de loin, peuvent faire penser à un panda. Mais exclusivité pour aujourd'hui c'est que... Chine a utilisé des élastiques avec de jolies fleurs ! Que c'est passionnant tout ça, je sais.

10h30. Tout est prêt. Enfin presque. A vrai dire, Ce n'étais pas tous les jours que Chine déjeunait avec son adorable petite soeur qui sourit pas. Alors il fallait préparer quelque chose. Mais quoi ? Des peluches ? Non, Yao offrait toujours des peluches à sa soeur. Des biscuits ? Peut être. Yao se mit à réfléchir. Connaissant sa soeur, elle aurait probablement rien réussi à préparer à manger. Si elle n'avait pas oublié bien entendu... Une idée traversa la tête de la chinoise. Mais oui ! Elle pouvait parfaitement préparer un petit quelque chose à manger. Pas de plat chaud. Ca refroidirait en chemin. Mais pourquoi pas quelques petites choses comme des fruits ? De la salade aussi ? Et les nougats chinois qu'elle avait préparé la veille aussi ? Au moins, elles étaient sûres de manger à midi ce qui, au départ, n'était pas gagné. Aller, au travail. Il ne restait plus beaucoup de temps après tout. Les mains bien lavées, le tablier bien attaché Yao commença à préparer ses plats en chantonnant. Elle essayait de s'appliquer mais la limite de temps n'aidait pas. Enfin, Chine n'était pas du genre à être sujette à la pression donc les contraintes de temps n'avaient pas de réelles influences sur notre petite chinoise. Au pire elle serait en retard. Tant pis, au moins, ça laisserait plus de temps à Hong Kong de se préparer. Après tout, ce n'était pas à quelques minutes près. Chine c'est pas une horloge suisse non mais. Par contre c'est une sacré Bénie-Bouffe-Tout, la nourriture avant le reste. Mais attention, la bonne nourriture ! La vraie nourriture, pas n'importe quoi comme la nourriture anglaise par exemple. Et avec une large préférence pour la nourriture... Attention ! Tambours ! Chinoises ! Hé oui, quelle surprise. Vous aussi vous êtes impressionnés.

11h20. Tout est prêt, bis. Mais pour de bon cette fois. Le tablier est rangé, plié et les plats soigneusement emballés. Fière d'elle-même, Chine esquissa un grand sourire avant de ranger ce qu'elle avait préparer dans un sac et de partir. Finalement, elle était largement dans les temps, voir même.... En avance ! Hé oui, tout peut arriver mes amis ! Chine en avance ! Alors Chine prit le temps pour se balader dans les rues puisqu'elle avait du temps devant elle. Et finalement, au milieu des marchands de tissu ou de fruits, un marchand de fleur attira son attention. Il n'y en avait pas beaucoup mais elles avaient de bonnes couleurs. Et surtout, elles étaient très belles. Alors Yao décida d'en prendre quelques unes. Enfin... Deux rouges et trois blanches. Parce que c'était joli. Et que ça ferait sûrement plaisir à Hong Kong non ? Enfin, c'est une fille. Et les filles ça aiment les fleurs en général, non ? Puis ces fleurs étaient très jolies en plus ! Elle ne pouvait qu'aimer, non ? Enfin, c'était ce que la petite chinoise espérait dans un soupir alors qu'elle tendait les pièces au vendeur. Elle le remercia finalement en souriant avant de tourner les talons, direction la maison de Petite Soeur. Elle marchait rapidement et légèrement, visiblement de très bonne humeur. Après tout, un déjeuner avec sa soeur, ça ne pouvait qu'être une bonne chose. Oui je sais je me répète, mais dites vous que dans l'esprit de Chine, c'est encore pire. Ca fait une semaine que dans ça tête ça fait "Déjeuner avec Hong Kong. C'est super." En résumé. Bon dit comme ça, ça fait zombie alors que Yao était complètement excitée à l'idée de passer un moment avec sa soeur. Elle en sautillait presque sur place. Et je vous passe toute la description avant que vous ne partiez complètement effrayé en courant. Alors je passe à la suite.

12h06 et 18 secondes. Chine toqua à la porte de Hong Kong avant de finalement entrer. Bha oui, c'est sa soeur pas une inconnue quoi ! Bref, elle entra limite sautillante, notant les efforts cette fois ci de rangement. Elle rejoignit sa soeur dans un grand "Ni Hao Chanchan aru !" résonnant. Elle lui fit un grand sourire avant de prendre la parole (Enfin faire du bruit dans l'unique but de communiquer ici) :

-Ah, Chanchan, ça va aru ? T'as fais un effort de rangement cette fois aru. Je parie que t'as encore oublié pour aujourd'hui aru. T'en fais pas, j'ai tout prévu et j'ai amené de quoi manger aru ! Mais si c'est pas suffisant on peut sortir si tu veux aru.

Elle disait le tout amusée, avec toutefois un faux air de reproche en levant son sac avec de la nourriture. Puis elle se mit à sourire avant de tendre les fleurs qu'elle avait acheté à "Chanchan". Elle lui expliqua rapidement sa matinée, tout ce qu'elle avait fait. Enfin, presque. Juste le coup du repas et des fleurs. Comme quoi elle avait trouvé ces fleurs super jolies et que c'était dommage de ne pas les prendre et que les couleurs étaient vraiment bien. Elle lui raconta aussi sa dernière semaine. En effet, elle avait vu une peluche Hello Kitty trop mignonne et, ô comble du malheur, ce jour là elle avait oublié son porte monnaie. Et comme un malheur ne vient jamais seul, le lendemain, lorsqu'elle y était retournée, argent en poche, la peluche n'y était plus. Mais bon, elle ajouta, que, heureusement, aujourd'hui, c'était le jour où Yao allait pouvoir passer un moment avec sa petite Chanchan. Et blablabla et blablabla et blablabla. Courage Hong Kong. Courage. Regarde, elle est tellement de bonne humeur ta grande soeur. C'est si beau à voir. Aller, profite. Au moins elle te fait pas de reproches. Puis elle est gentille la petite Yao. Aller écoute donc la déballer sa vie à haut débit et elle est tellement mignonne avec ce grand sourire rayonnant sur son visage.

[Désolée, c'est moche et court... u_u']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: " Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine] Jeu 2 Fév - 18:47

    Chan-Hua patientait patiemment ( et oui ) sur le canapé. En fait, elle stressait un peu. Elle n'en donnait pas l'impression, c'est vrai. Mais elle n'avait pas fini de ranger. Manquerait plus que sa soeur soit de mauvaise humeur. Ça aurait été le pompon. Fixant le plafond, elle écoutait juste le tic-tac de l'horloge résonnant dans la pièce à peu près propre qu'était le salon, après son coup de ménage éclair.
    On frappa à la porte.
    Hong Kong se redressa rapidement, avant d'entendre la petite voix bien familière de celle qu'elle attendait. Lâchant un léger soupir, elle se redressa, tandis que l'aînée entra dans le salon. Visiblement, elle avait l'air de bonne humeur. Tant mieux. Ou pas.

    Ça y est, le moment que redoutait Chan-Hua. Et blablabla, et blablabla... Fixant Yao, elle affichait un air totalement blasé, n'écoutant qu'à moitié les mésaventures de la peluche Hello Kitty, l'épisode de la cuisine et... Oh, des fleurs.
    La jeune Asiatique les prit. Oui, c'est vrai, elle étaient vraiment belles. Hong Kong aimait beaucoup les fleurs, et apparemment, sa grande soeur le savait. Elle avait PRESQUE réussi à faire rougir la plus jeune. Mais, héhé, essaie encore.
    Un simple et léger sourire s'afficha sur les lèvres de Chan-Hua alors qu'elle contemplait la couleur des végétaux. Les fleurs lui rappelaient un peu les feux d'artifice. De si belles couleurs. Sans attendre d'avantage, mais laissant tout de même Chine finir son récit fort passionnant, elle se dirigea vers la cuisine pour mettre le petit bouquet dans un vase remplit d'eau. Elle regarda encore un peu les fleurs, avant de se tourner de nouveau vers sa soeur.
    Elle était vraiment souriante, ça faisait plaisir à voir. Enfin, en seule réponse à ses sourires, Chan-Hua gardait un air neutre. Hé, te plaint pas ! Elle fronce pas -encore- les sourcils !

    Prenant les sacs de Yao et le disposant sur la table, elle hocha la tête en guise de remerciement. Ça, c'est sûr, elle pensait toujours à tout, miss Chine. C'est peut-être pour ça que Hong Kong aimait tellement sa soeur. Oh, elle ne le montrait pas. Et puis quoi encore ? Mais elle le pensait, sincèrement. Elle lui dirait peut-être, un jour. Un jour... Lointain. Très lointain. Quasi-inexistant en fait. Mais à quoi servent les mots, de toute manière ?
    Ainsi résonnait la jeune Hong-Kongaise.

    Elle invita Yao à s'asseoir tandis qu'elle sortait couverts, assiettes et verres, ainsi que de l'eau, du thé ( en sachet, mais ça ira, mh ? ) et autres trucs pour manger. Elle déposa devant son invitée une paire de baguettes tandis qu'elle préférait une fourchette et un couteau. Bon, Chine pourrait bien râler un peu, tant pis. Elle n'allait pas changer ses habitudes, hein. En plus, elle avait des sachets de thé Chinois. Non parce-qu'elle aurait pu mettre les sachets Anglais, mais de toute évidence, sa soeur l'aurait mal prit. Elle le savait.

    Sans plus de cérémonie, Chan-Hua ouvrit les sacs et commença la " distribution ". En fait, elle aimait vraiment tout ce que cuisinait sa Jiejie. Je veux dire, comparons avec la nourriture d'Angleterre. Non vraiment, y'a pas photo. Et puis fallait bien admettre que Chine était un véritable cordon bleu. On en avait rarement, des comme ça.

    En y réfléchissant bien, parce-que oui, Chan-Hua se tait, mais son cerveau n'est jamais à l'arrêt ! Donc, en y réfléchissant bien, la plus jeune considérait Yao comme sa soeur, premièrement. Et bien oui, elle s'était occupée d'elle lorsqu'elle était toute petite. D'accord, Arthur l'avait récupérée à la suite de la guerre de l'Opium, mais elle était revenue. Avec son éternel air neutre.
    Mais revoir Chine était pour elle une joie encore plus grande que d'ouvrir les cadeaux à Noël. Non mais rendez-vous compte quoi !
    Je veux dire par là que, même en tant que soeur, la Chinoise était pour Hong Kong bien plus que ça. Plus importante qu'une soeur, mais pas exactement une mère. Un entre-deux, peut-être ? Elle ne savait pas vraiment.
    Mais jamais plus elle ne voudrait qu'on la lui enlève. Vivre loin d'elle, ce serait trop horrible.

    ... Non attendez, c'est pas seulement parce-qu'elle cuisine bien hein !
    D'accord, c'est pas un prix Nobel d'intelligence. D'accord, elle parle beaucoup, enfin, trop. Beaucoup trop. D'accord, elle est vieux jeu et râle souvent. D'accord, elle est égoïste et immature. D'accord, elle est possessive.
    Mais Chine, Chine... C'était Chine quoi !
    SA soeur à ELLE. Limite elle jalousait trop les autres Asiatiques quand Yao les approchait !
    Elle était gentille, puis attentionnée.
    C'était une perle de grande soeur. Y'en a pas deux comme ça. Et Chan-Hua en était consciente.

    Enfin, après ce paragraphe fort intéressant sur les pensées de la petite Hong-Kongaise, repassons à notre récit. Plongeant sa fourchette dans le bol de riz préparé par sa chère soeur, elle fixa alors cette dernière dans les yeux. Elle qui n'avait pipé mot depuis l'arrivée de Chine, elle déclara :

    " ... Bon appétit. "


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine]

Revenir en haut Aller en bas
 

" Non mais genre, j'avais PAS oublié. " [PV Chine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Hannah Wilson ☼ "Viens on s'aime (mais genre toute la vie)"
» Le mystère du "D" [cette rubrique peut occasionner des Spoiler]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Ouai bah excuse-moi, j'avais faim. [ RP ♪ Gaman ♥ Plume d'Ange ♪ ]
» Avant j'avais des amis, mais ça c'était avant
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Archives RP-