Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 My better Enemy | France ♥ |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: My better Enemy | France ♥ | Ven 18 Nov - 14:00

      Gilbert était devant ses troupes se tenant fièrement sur son cheval et admirai avec le sourire aux lèvres la plaine qui le séparait de son vieil ami français. Plaine qui allait devenir dans quelques instants le champ d'une guerre qui durera seulement un an, mais maquera les esprits des deux peuples qui s'opposaient aujourd'hui.
      Le prussien devait bien se l’avouer, Bismarck pouvait être très utile parfois. Cela faisait longtemps que l’albinos hésitait à attaquer son meilleur ami parce qu’il se présentait comme un obstacle à la formation de l’Unité de son frère, mais son chancelier avant fait en sorte que ce soit le blond qui lui déclare.
      Les deux faisaient bien la pair, lorsqu'ils avaient réécrit le télégramme du Roi pour se moquer de France. Mine de rien ils n'y avaient rédigé que la stricte vérité, car il est certain que Francis était une puissance vieillissante et son armée également alors que Prusse en possédait une jeune et dynamique, aussi fougueuse que la Nation à sa tête.
      Mais aussi, l'albinos voulait dans un sens, venger sa petite sœur qu'il avait dû vendre au blond trois ans plus tôt même si pour cela il était passé par son chancelier qui en était le responsable, mais il lui couperai la tête plus tard, pour le moment il se révélait assez utile et il ne vaut mieux pas gâcher un bon pion.
      Il se devait de ''remercier'' Antonio qui était totalement neutre dans la polémique qu'avait soulevée la présentation d'un prince allemand au trône de son pays. C'est vrai qu'on ne voit pas ça tous les jours tout de même Et aujourd'hui le prussien attendait patiemment, ou à moitié, la parole de France même s'il s'attendait ce que ce dernier lui déclare la guerre.
      Au loin, Gilbert aperçu un léger soulèvement de poussière qui annonçait l'arrivée d'un messager à cheval. Il apparut en effet et s'approcha rapidement bien que surpris de voir l'armée prussienne, la fameuse, qui l'attendait ici. Il tendit timidement une lettre officielle à la nation après avoir vérifié l'identité même si l'albinos était connu en Europe entière grâce à sa puissance militaire et à cause des guerres qu'il a provoqué en plus de cette nouvelle. Oui, nous sommes le 19 juillet 1870 et France déclare la guerre à Prusse.
      Gilbert esquissa progressivement un énorme sourire entre la satisfaction et le sadisme. Il ne retint pas non plus un petit rire et c’est ce rictus aux lèvres qu’il se tourna vers ses troupes.


      «-Mes amis, France, nous déclare la guerre ! »

      Les hommes éclatèrent de rire. Il était bien évident que la différence de puissance entre les deux armées était trop grande actuellement pour Francis, mais Prusse c'était complu le pousser à bout à un moment pareil. Il est préférable d'attaquer sa proie quand elle est blessée, mais si ça peut la rendre plus dangereuse, mais ce détail, l'albinos l'affectionnait.
      Après un geste du bras les soldats s'élancèrent au galop dans la plaine pour s'avancer vers la frontière française. Avec le double en hommes, un armement sophistiqué et une stratégie qu'il avait débutée en 1866, Gilbert était sûr de gagner. Il allait encore une fois montrer sa puissance sans limite au monde, une puissance qui rendrait son père encore plus faire de lui. Le prussien ne s'arrêterait surement pas là, il continuerait toujours à gagner en puissance et dépasser l'empire antique de son père. Un jour, il le ferait.
      Prusse arriva devant les troupes françaises quelques jours plus tard à la frontière du Rhin et il ne perdit pas une occasion de se foutre de sa gueule.


      «-Aaah, mon cher ami, je suis vexé, je ne comprends pas pourquoi tu me déclares cette guerre... nos relations auraient-e
      auraient-elles dérivées à ce point ?
      Et regarde-moi ces soldats derrière-toi...
      leur regard de haine ne ferait pas peur
      à un chiot... tu es vraiment pitoyable.»

      Après un grand éclate de rire, le blond rétorqua quelques remarques au prussien, mais la pertinence de ses propos était médiocre, il devait être conscient de son infériorité. Remarque, inférieur à Prusse, ce n'est pas bien compliqué !
      Suite à une courte engueulade entre les deux Nations, qui donna le ton de la bataille qui allait suivre. L’un dans un cri de rage et l’autre en fou rire, ils se jetèrent l’un sur l’autre, suivi de leurs hommes pour commencer cette guerre, à sens unique, en quelque sorte~


Spoiler:
 


Dernière édition par Prusse/Gilbert.B le Ven 27 Jan - 9:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

My better Enemy | France ♥ |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» WOLFENSTEIN ENEMY TERRITORY
» Know your enemy and know yourself and you can fight a hundred battles without disaster. → Agate&October.
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» 03. The enemy inside
» (M) DYLAN O'BRIEN ⊹ my twin brother is meant to be my enemy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Archives RP-