Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Bretagne, 100% pur beurre (salé !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Bretagne, 100% pur beurre (salé !) Mer 21 Sep - 20:20



Fiche Du Pays
”What's your Country”


    NOM DU PAYS : Bretagne, Brittany, Breizh

    RELATION :
Maïwenn est très sociable dans le genre. Elle adore exporter sa culture et s'entend donc avec de nombreuses nations.

Angleterre. Bro -Saoz.
Maïwenn le considère comme son grand frère. Le vrai de vrai. Elle voue une admiration sans bornes à l'anglais, fascinée par le blondinet qu'elle trouve infiniment classe. Elle était rattachée à lui, avant. Pendant cette époque bénie, elle s'appelait la "Petite Bretagne", et en était fière comme pas possible. Elle l'appelle toujours "grand frère", même s'il ne l'est pas vraiment.

France. Frañs.
La France, ce petit pays à l'Est de la Bretagne. Maïwenn a du mal à l'encadrer, le franchouillard. Trop péteux, trop soigné, trop chiant, et il ne mange pas de beurre SALE ! Autant dire que Maïwenn ne le porte pas dans son coeur. Avant, elle l'aimait bien. Mais depuis qu'il l'a rattachée à lui et prit la Loire-Atlantique, Maïwenn fait tout pour l'embêter, du genre dire à ses habitants de pas payer les impôts ~ .

Ecosse. Bro-skos.
C'est quelqu'un qu'elle affectionne particulièrement à cause de leur culture proche. Elle l'aime pour son franc-parler et sa simplicité. Elle lui a d'ailleurs piqué le concept du kilt et fait régulièrement des concours de beuverie avec lui. Naturellement, ce genre de concours dure très longtemps avec ces deux-là...

Irlande. Iwerzhon.
Maïwenn fait aussi des concours de beuverie avec Irlande. Et des concours de danse aussi. Le nombre de fois qu'elle l'a invité à un fest-noz... Mais elle est trop fière pour reconnaître que les danses irlandaises ont autant la classe que les danses bretonnes (même si elle le pense).

Espagne. Spagn.
Maïwenn est particulièrement reconnaissante envers Espagne. En effet, beaucoup de ses habitants ont émigré en Gallice et il ne les a pas expulsés. Et les tomates espagnoles dans les galettes, c'est un régal !

A part ça, elle entretient de bonnes relations avec les autres pays, notamment ceux qui sont source de bonne boustifaille ou de belles musiques ~
Elle s'entend plutôt bien avec les autres régions françaises, notamment Corse (leur volonté d'indépendance en font de bons compagnons). Il faut quand même exclure Normandie (avec qui elle est en perpétuel conflit) et Pays de la Loire (qui refuse de dire à Francis de lui rendre la Loire Atlantique).
[/size]


Présentez-Vous Maintenant !

”On Veut Tout savoir de Vous”

Nom : Madec

Prénom : Maïwenn

Age : 20 ans

Date de naissance : 26 février (date de la départementalisation)

Orientation sexuelle : Tout ce qui se boit ou se mange ~


Loisirs : Faire des crêpes, jouer du biniou, naviguer, danser, manger, picoler et embêter France.

Aime : Angleterre. Les fées. Ses frères celtiques. Le beurre salé, les crêpes et les longues journées en bateau. La musique aussi ~

N’aime pas :
France, les idiots qui croient pas en les légendes et Normandie (lui a piqué le Mont Saint Michel !)

Description physique :


C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme ~

Maïwenn n'est pas bien grande, et pas bien grosse non plus, elle peut d'ailleurs manger son propre poids en beurre, elle ne grossira pas. Et oui, Maïwenn fait partie de cette catégorie de gens extrêmements agaçants qui ne prennent jamais un gramme, même en bouffant du kouing-amann à tous les repas !
Elle est donc plutôt frêle dans le genre. Elle compense ça par un peu de pratique sportive, qui se résume à faire le trajet canapé-frigo trois fois par heure et de lancer des menhirs à la figure des gens qui l'enquiquinent, on se demande d'ailleurs comment elle arrive à les soulever...

Ses formes ne sont pas aussi bien dessinées qu'elle le voudrait, et sa poitrine n'est soulignée que dans ses costumes traditionnels. Le reste du temps, elle est vêtue d'un simple chandail, d'un jean ou d'une jupe. Maïwenn ne sort son uniforme de marin qu'aux grandes occasions. Et non, les bretons ne portent pas TOUT LE TEMPS un ciré jaune, Maïwenn ne déroge pas à la règle ~
De longs cheveux châtains viennent chatouiller son visage blafard et mordu par les embrunts. L'été, des taches de rousseur ornent ses joues qui ne voient que peu le soleil, plus habituées au crachin. Elle a un petit nez en trompette, souvent rougit par l'alcool, et des lèvres roses qui s'étirent souvent en un sourire chaleureux. Ses yeux noisettes vous regarderont d'un oeil gourmand si vous avez la mauvaise idée de lui dire que vous avez à manger ou à boire.


Voilà tout ce que l'on peut dire sur le physique de la bretonne,si ce n'est qu'on peut ajouter qu'elle porte nuit et jour un pendentif en Triskell, et qu'elle le porte bas, comme le veut la tradition.
Nyotalia :
Spoiler:
 

Gwennaël est un jeune homme rieur et fier. Cela s'en ressent dans son attitude. Toujours souriant, il n'hésitera pas à vous provoquer au bras de fer si vous critiquez sou chuchen adoré ou ses galettes-saucisses. Les mains dans les poches, il arpente les côtes bretonnes avec nonchalance, sans même penser à enfiler un imperméable, puisque c'est connu, en Bretagne il pleut que sur les cons. Ses cheveux châtain clair retombent souvent devant ses yeux, yeux d'un bronze soutenu. Ses muscles sont bien dessinés par la pratique de la voile et il a le pied marin, sur un bâteau, c'est lui le chef, et personne ne contredira ses poings blancs entraînés à la bagarre depuis la nuit des temps.

Description psychologique : Ar sistr zo graet 'vit bout evet, loñla, hag ar merc'hed 'vit bout karet ~
(Le cidre est fait pour être bu, et les filles pour être aimées)



Maïwenn, comme toute bretonne qui se respecte, est fière et n'hésite pas à le montrer. Pire que ça, elle est véritablement bouffie d'orgueil. N'essayez pas de la contredire, elle a TOUJOURS raison. Ce qui la rend parfois un peu chiante, mais elle s'en fiche, faut la prendre comme elle est, sinon tant pis.

La bretonne peut être douce et aimante, quand elle le veut. Particulièrement avec les celtes, et ceux qui ont recueilli son peuple en exode. Elle sait être redevable et reconnaissante. Mais il ne faut pas abuser, sinon vous risqueriez fortement de vous prendre une ancre ou un menhir sur la tête, à votre convenance. Car oui, c'est une virtuose du lancer de menhir, un peu dans le style de Scotland et ses lancers de troncs d'arbres, sauf que "les menhirs, c'est quand même plus classe hein".

Elle est très à cheval sur les traditions, aussi. Vous pourrez la voir se balader en bigouden au cours des fêtes, jouer du biniou, faire des crêpes à l'ancienne et du caramel au beurre VRAIMENT salé. D'ailleurs, elle considère que le savoir-vivre de quelqu'un se mesure à la quantité de beurre qu'il met dans ses plats. Déjà, manger du beurre doux, c't'un crime pour elle.

C'est également une sacrée pochtronne. Maïwenn a toujours une bouteille de chuchen sur elle et partagera volontiers, parce que boire à plusieurs c'est plus drôle. Elle tient d'ailleurs très bien l'alcool.

Maïwenn, depuis toute petite, croit en la magie. Elle se balade souvent dans la forêt de Brocéliande, rendue célèbre par les chevaliers de la table ronde, et va dire bonjour aux fées et autres créatures. Si vous trouvez qu'elle est illuminée, tant pis pour vous, mais elle, elle connaît la recette secrète de la potion magique ~

A part ça, la plupart du temps, Bretagne est une jeune femme calme et discrète, que vous pourrez voir accrochée aux basques d'Angleterre durant les meetings entre Nations.



Histoire du Pays/Région/Ville : O Breizh, ma bro
Me 'gar ma bro
Tra ma vo mor 'ver mur 'n he zro
Ra vezo digabestr ma bro ~
(O Bretagne, mon pays, j'aime mon pays. Tant que la mer fera comme un mur autour d'elle, que mon pays soit libre !)



La Bretagne a été peuplée depuis le paolithique inférieur par les néanderthaliens. Les premiers hommes modernes fouleront les côtes bretonnes vers -85000 pour remplacer ces néanderthaliens. La petite région est couverte de forêts, et l'agriculture se concentre autour du Golfe du Morbihan. Les habitants y poseront le plus grand monument érigé par les hommes du Néolithique : le Grand menhir brisé d'Er Grah.

Cinq peuples principaux occupent la Bretagne pendant la protohistoire celtique. Ces peuples avaient de fortes relations avec les Celtes de l'Île de Bretagne (aujourd'hui appellée Grande Bretagne).

Durant l'antiquité, la Bretagne fut envahie par les Romains lors de la guerre des Gaules. C'est au V° siècle que les Bretons de l'Île de Bretagne vinrent apporter leur culture et leur langue à la petite région. Ils la baptisèrent "Petite Bretagne", nom qui restera longtemps celui de la future Bretagne.

La Bretagne est divisée alors en neuf pays, répartis en deux zones, suivant l'usage ou non du breton : la Basse Bretagne (Breizh Izel) et la Haute Bretagne (Breizh Uhel). Aujourd'hui, ces pays, correspondant aux diocèses, n'existent plus.

Au Moyen-Âge, la Bretagne était divisée en trois royaumes : la Domnonée, la Cornouaille et le Broërec, sous l'autorité des rois et ducs de Bretagne au IX° siècle. Nominoë, souverain de la Bretagne de 845 à 851, créa une Bretagne unifiée et indénpendante et devint, sous le règne d'Erispoë, le Royaume de Bretagne. Le traité d'Angers définissant ses limites éclatera sous le règne du roi Salomon, grâce àqui la Bretagne atteindra son expansion maximale, comprenant l'Avranchin, le Cotentin, les îles Anglo-Normandes, une bonne partie du Maine et de l'Anjou.

La Bretagne perdra ses dernières conquêtes avec les occupations des Vikings. Le duc Alain II de Bretagne leur reprendra le comté de Nantes. La petite région deviendra alors un duché souverain.

A l'époque féodale, la Bretagne est un enjeu important entre l'Angleterre et la France. La politique de la Bretagne, menée de manière indépendante, est parfois dominée par le roi d'Angleterre, parfois par le roi de France. Les ducs de Bretagne profitent des difficultés du pouvoir royal face aux grands féodaux pour essayer de devenir indépendants : c'est la guerre folle. Le duc de Bretagne, François II, subit d'importantes défaites militaires en 1488, entraînant l'union forcée avec la France. La Bretagne est traitée en colonie, entraînant de nouvelles révoltes, bien vite tues par le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne.

En 1532, un édit royal garantit certains privilèges à la Bretagne, et ce jusqu'à la Révolution Française : l'abolition des privilèges du 4 août 1789 concerne aussi les provinces.

Du XV° au XVIII° siècle, la Bretagne est dans sa période la plus faste. La petite région est en effet au coeur des routes commerciales entre l'Espagne, l'Angleterre et la Hollande, et profite du développement du premier empire colonial français.

Le 26 février 1790, le projet de départementalisation de la Bretagne est mis en oeuvre. La Bretagne comporte désormais 5 départements : les Côtes-du-Nord (actuelles Côtes d'Armor), le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, la Loire-Inférieure (actuelle Loire-Atlantique) et le Morbihan.

La création des "régions de programme" sous Edgar Faure en 1956 rattache la Loire-Atlantique à la région des Pays de la Loire. Malgré les protestations des bretons, ce département est toujours, à l'heure actuelle, détaché de la Bretagne.

Les bretons ont toujours eu pour tradition de répartir les pouvoirs entre les villes de Bretagne. Ainsi, la région ne possède aucune métropole dominante, mais un réseau unique de vingt-cinq villes moyennes (et puis comme ça, pas de jaloux ~).

Aujourd'hui, le quart des bretons se considère avant tout comme "breton", et la moitié d'être eux pensent qu'elle devrait avoir plus de pouvoir. Etonnament, seuls une minorité d'entre eux veulent l'indépendance, au contraire de la représentante de leur région. mais celle-ci sait très bien qu'un breton, aussi belliqueux qu'il soit, préfère éviter les drames et qu'on lui foutte la paix.




Test De Rp !

”Cernez-Vous Bien Votre Personnage ?”

Test rp :
Le silence, ce doux ami qui ne vous veut que du bien, ce calme qui est censé vous reposer l’esprit et le corps. Maïwenn le haïssait. Elle ne supportait plus le silence de la lande. Les musiques des fêtes lui manquaient, le bruit des sabots qui claquent au rythme d’une cornemuse lui manquait, les rires d’enfants lui manquaient, même le bruit des blés se balançant au gré du vent d’Ouest.
Elle se demandait, à ce moment-là, où est-ce qu’avait filé le bonheur. Où était partie son amie l’insouciance ? Que s’était-il passé pour que la joie l’abandonne ainsi ?

La bretonne ne comprenait pas ce que tout cela signifiait. Un matin, Francis l’avait dépêchée, en même temps que les autres régions, clamant que la guerre était déclarée aux Allemands. Elle ne connaissait pas les bouffeurs de patates, mais elle nourrissait contre eux une rancune certaine depuis qu’Alsace-Lorraine avait été enlevée par la Prusse. Son amie, copine de beuverie, qui se pliait néanmoins aux idées de la France, lui manquait atrocement.
Mais elle ne pensait pas qu’elle aurait à payer ce prix-là pour revoir le tendre sourire de sa camarade. Des décombres fumants, des cratères de béton, un sol gondolé de partout, des femmes et des enfants courant dans tous les sens pour échapper à l’horreur. Brest, son chef-lieu, son port militaire, sa fierté, n’était plus qu’un vulgaire tas de gravas, la forteresse bretonne était tombée. Elle avait succombé sous les bombardements d’arrogants petits bouffeurs de saucisses.
Et la bretonne n’entendait plus rien. Elle ne voyait plus que du gris, de la poussière. Et le silence de la ville éventrée lui vrillait les entrailles en une désagréable nausée permanente. Elle tomba à genoux, laissant son fusil valdinguer un peu plus loin. Ce coup, porté en pleine poitrine, lui laissait un goût de fer dans la bouche et des jambes lourdes de fatigue. Son courage et sa fierté avait été balayés en quelques instants, démunie face aux nouvelles armes qui la faisaient passer pour ridicule, elle et son armée de marins entraînés. Que peuvent faire des marins contre des avions, que peuvent-ils faire sans un port où rentrer. Certes, il lui restait Lorient et plein d’autres. Mais Brest, au Finistère, était un point stratégique, et Maïwenn ne pourrait certainement pas se remettre de sa perte.
Au milieu des décombres, une silhouette se profilait. Un homme marchait à sa rencontre, brisant le silence oppressant de ses pas sur les gravas. Il s’arrêta devant la jeune fille, qui, lasse, ne prit même pas la peine de lui accorder un regard. Il lui tendit une main pâle, qui dépassait d’un uniforme militaire.
« Allons, relève-toi, la guerre n’est pas finie ma petite. »
Maïwenn leva les yeux. Alfred lui souriait, sa main tendue, accompagné de ses hommes. Maïwenn sécha une larme solitaire qui avait coulé sur sa joue et saisit la main de l’américain. Les renforts étaient là, la défaite de l’Allemagne était en marche, il fallait se battre, pour l’honneur, pour la victoire. L’orgueil laissait place au désespoir. La dignité bretonne n’avait pas à être bafouée ainsi.
Demain, on reconstruira une nouvelle ville pour les brestois éplorés. Aujourd’hui, on allait faire mordre la poussière aux barbares de l’Est.
[justify]

Qui Est Derrière L'écran ?

”La Curiosité Est Un Vilain Défaut”


Pseudo : Piwii, ou votre Iceounet ~

Age: 17 ans

Avatar: Hermione Granger – Harry Potter

As-tu lu le règlement?: Validé par PNJ Validatrice Suprême




Dernière édition par Breizh/Maïwenn Madec le Ven 14 Oct - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Norge/Aleksander Eriksen
avatar
Régulateur officiel de Danois hyperactif
Régulateur officiel de Danois hyperactif

Messages : 268
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 26
Localisation : en Norvège

ID Card
Nom de votre nation: Norvège, Norway, Kongeriket Norge
Nom Nyotalia: Liv Eriksen
Emblème floral: La bruyère Callune (aussi appelé la Bruyère de l'Europe)

MessageSujet: Re: Bretagne, 100% pur beurre (salé !) Mer 28 Sep - 15:30

Fiche parfaite et validée!

✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿✿

Revenir en haut Aller en bas
http://campushetalia.forumgratuit.org/
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bretagne, 100% pur beurre (salé !) Ven 14 Oct - 11:43

PETITEUH SOEURETTE D'AMÛR °o° *gros hug*
Bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'amuseras bien en notre compagnie^^.

Lankou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bretagne, 100% pur beurre (salé !) Ven 14 Oct - 12:09

*huuuuuuuuuuuuuuug back* FRANGIIIN \o/
Thank you chou ~
(Tu voudras bien rp avec ta soeur chérie ? *o*)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bretagne, 100% pur beurre (salé !)

Revenir en haut Aller en bas
 

Bretagne, 100% pur beurre (salé !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Beurre de pommes et Sorbet "Granny"
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» BRETAGNE
» les rois de Bretagne
» salùùù :)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Fiches refusées-