Hetalia Sweet Madness
Bienvenue a toi Invité dans ce forum où tu peux faire ce qui te plait, envie d'être France en femme? la section "Nyotalia" est pour toi ^^. Mais avant de pouvoir rp ici as-tu lu le réglement? Et as-tu lu le contexte? Si oui...as-tu déposé Ta fiche de présentation dans la partie fiche d'admission ? Si c'est oui alors amuse toi bien mais si c'est non qu'attend-tu pour le faire? Oh et surtout n'oublie pas d'aller jeter un petit coup d'oeil sur les fiches des personnages prédéfinis!! Amuse toi bien parmi nous Invité!!



 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 Hey bé le fada...Va te faire peindre une moustache c'est l'heure du pénéquet!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Hey bé le fada...Va te faire peindre une moustache c'est l'heure du pénéquet! Jeu 18 Aoû - 8:36



Fiche du Pays;



Nom du pays : Massalia(en grec veut dire « la cité Phocéenne ») Massilia à l'époque romaine, Marselha en occitan ou en provençal,devient ensuite Marsiho en ortographe. « Le nom est la francisation de l'occitan Marselha, le « a » (ou « o ») final étant semi-sonnant, il est transposé en « e » en français. » [source Wikipédia]
« Le nom historique et toujours actuel de pour les locuteurs de l'occitan ou provençal, encore majoritaire en 1900, est Marselha ou Marsiho. On appelle la ville Marsiglia en italien, Marsella en catalan et en espagnol, Marselha en portugais, Marseilles ou Marseille en anglais, on l'a appelé Massilien autrefois en allemand mais Marseille de nos jours, et enfin Marsilya ( مرسيليا ) en arabe, où le mot arabe marsa veut dire un port. » [source Wikipédia]


Relations :

France : Hein? Francis? C’est son papa adoré! Elle l'adore et n'hésite pas à lui sauter dessus en riant pour lui faire un câlin. Même si elle était indépendante économiquement jusqu'a la fin du XVème siècle et qu'elle s'est plusieurs fois révoltée contre l'autorité des rois de France avant que Charles d'Anjou n'arrive à un accord de paix avec elle.

Allemagne : Les sentiments de Flora sont les mêmes pour Allemagne sont a double face. D'un côté, elle a souffert de l'occupation allemande durant la Seconde Guerre Mondiale, en particulier a cause de la rafle de Marseille et des bombardements qu'elle a subi, ainsi que par la destruction entière d'un de ses quartiers, mais de l'autre côté cela fait maintenant 53 ans qu'elle est amie avec Hambourg et elle a pu ainsi voir Allemagne sous un autre jour même si elle ne sait toujours pas se comporter en sa présence.

Italie du Nord : elle le trouve un peu bizarre même si elle adore aller voir Gênes. Et puis elle n'oublie pas aussi que son aviation l'a bombardé alors elle lui en veut un peu pour ça aussi.

Paris : Ah Paris, la ville du romantisme dit-on. Mais en tout cas ce romantisme n'atteint plus Marseille depuis longtemps et elle a envers Paris le comportement d'une "meilleure rivale". Marseille ne peut pas supporter Paris surtout s'il y a le mot "foot" dans la discussion mais par contre elle ne supporte pas qu'on s'en prenne a lui car, pour elle, il n'y qu'elle qui ait le droit de le frapper.

[Ville jumelé a Marseille] Abidjan (Côte d'Ivoire), Anvers (Belgique), Copenhague (Danemark), Gênes (Italie), Haïfa (Israël), Hambourg (Allemagne), Glasgow (Angleterre), Kōbe (Japon), Dakar (Sénégal), Odessa (Ukraine), Le Pirée (Grèce), Shanghai (Chine), Marrakech(Maroc) : Des amis chers au coeur de Marseille chez qui elle va souvent ou qu'elle invite souvent.

[Ville ayant un accord de coopération avec Marseille] Agadir (Maroc), Alexandrie (Egypte), Alger (Algérie), Bamako (Mali), Barcelone (Espagne), Beyrouth (Liban), Le Cap (Afrique du Sud), Casablanca (Maroc), Erevan (Arménie), Gdansk (Pologne), Istanbul (Turquie), Izmit (Turquie), Jérusalem (Israël), Limassol (Chypre), Lomé (Tongo), Lyon (France), Meknes (Maroc), Montevideo (Uruguay), N'Djamena (Tchad), Nice (France), Nîmes (France), Rabat (Maroc), Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), Sousse (Tunisie), Thessalonique (Grèce), Tirana (Albanie), Tripoli (Liban), Tunis (Tunisie), Varna (Bulgarie) : Des collègues de travail de Marseille qu'elle n'hésite pas d'ailleurs a aller voir souvent pour discuter de problème mondiaux ou territoriaux.





Présentez-vous maintenant!;


Nom : Bonnefoy

Prénom : Flora

Age : 16 ans !

Date de naissance : (si vous ne connaissez pas la date de naissance de votre personnage mettez celle de la fête nationale ou de son indépendance, ou vous pouvez en inventer leurs dates de naissances MAIS seulement si vous le pouvez, exemple: dates inventées pour les OC)

Orientation sexuelle : comme dit papa France « tout est bon »

Description physique :

Qui est-ce ? Mais qui est qui ? Ah vous parlez de la jolie blonde en train de jouer à la pétanque ? Il s’agit de Flora. Qui ça ? Mais voyons ! Flora Bonnefoy ! La représentante de la ville de Marseille. Ah Marseille, ville chaude et passionnée ! Mais de quoi je parle moi si je vous parle de ça maintenant j’aurais plus rien à dire plus loin !

Flora donc, est une jeune fille adorable. Un joli teint bronzé qu’elle entretient par des bains de soleil et qui met en valeur ses jolis yeux bleus azur auréolée par une longue chevelure couleur du soleil qu’elle attache le plus souvent en 2 couettes.
Flora possède une taille mince malgré le fait qu’elle mange beaucoup. Elle possède une poitrine en totale adéquation avec sa taille qui est de 1m65. Elle réussit à atteindre le mètre 70 en mettant des talons mais la jeune fille préfère les baskets ou toutes autres chaussures confortables aux talons aiguilles ! même si ça lui arrive d’en mettre mais seulement quand elle doit assister a des réunions chez les autres ou chez son papa surtout quand Francis essaye de lui faire enterrer la hache de guerre envers Paris.
Son visage en forme de cœur ainsi que les fossettes qui apparaissent lorsqu’elle sourit vous font craquer pour ce petit bout de femme plein de vie.

Sa préférence pour les vêtements ? Elle aime bien les vêtements simples, classes et confortables style short en jean, haut a manche courte ou longue mais toujours dans une matière légère mais elle ne rechigne jamais à mettre une jolie robe, car oui la demoiselle aime être habillé, elle aime beaucoup les robes qu’elle mettra avec des sandales ou espadrilles. Les couleurs qu’elle préfère ? Le bleu, le blanc, le jaune…bref les couleurs vives qui signifient la vie et la chaleur.

Gabin ? Ah vous parlez de ce joli cœur en train de boire un pastis ? Gabin possède une courte chevelure qui est, comme son homologue féminine, de couleur de soleil surmontant un visage souriant dans lequel s’ouvrent deux grands yeux azurs pétillants de vie. Gabin mesure environ 1m80 et aime s’habiller de pantalon et de marcel ou T-shirt a manche courte. Pour les couleurs ça se passe comment ? Gabin voit la vie en couleurs vives et il aime porter des couleurs dites chaudes tel le jaune, le rouge, l’orange.

Description psychologique :

Flora est quelqu’un d’extrêmement…chaleureux et amical, elle parle toujours beaucoup comme nombre de français du Sud. Mais son caractère vif et chaud a l’inconvénient d’entrainer chez la demoiselle des réactions légèrement disproportionné par rapport aux situations auxquelles elle se trouve confrontée. En effet le tempérament volcanique de Flora peut la faire être très extrême dans ses actes, elle ne réfléchit absolument pas et fonce dans le tas, tant pis pour les questions on les posera plus tard.
La jeune femme peut facilement devenir enragée et échappé alors à tout contrôle. Le seul en mesure de la calmer en ce cas là se trouvera être France.

Mais en dehors de ce tempérament de feu, la jeune fille se révèle être une très bonne amie, toujours partante pour faire la fête, s’amuser, jouer au football ou encore allez faire les magasins. Le fait qu’elle parle beaucoup en énervera certainement plus d’un surtout que la jeune fille, comme tout bon marseillais qui se respecte ne pourras pas s’empêcher de placer un « p*tain » ou un « enc*lé » dans chacune de ses phrases et si vous lui faites remarquer elle vous rétorquera que c’est comme les points et les virgules en français normal.

En fait, il est très facile de savoir quand Flora s'énerve car elle devient alors très très vulgaire, son père le déplorant et ayant essayer de lui faire perdre cette manie mais n'y étant toujours pas arrivé.

Elle peut se révéler être un support pour les autres, la jeune fille sait être forte et soutenir les autres quand il le faut. Malgré le fait que la jeune fille adore être entouré a chaque instant il y aura des moments où elle cherchera la solitude et le calme.

Dernier point, ne jamais jamais jamais mettre dans la même phrase "Marseille" ou "Paris". Ils ne peuvent pas se supporter et cela finit invariablement par une Flora en rogne tentant de massacrer Paris a coup de boule de pétanque. Au départ ils s'aimaient bien Paris et Marseille, elle lui a même envoyé 500 hommes lors de la Révolution mais...le football a débarqué et avec lui la fin d'une amitié et le début d'une rivalité exacerbée par le tempérament des marseillais et des parisiens.

Histoire du Pays/Région/Ville : (10 lignes minimum)

Test rp :

Nous sommes en 1792 et la Révolution française a lieu. Voyez ces fiers jeunes gens monter a Paris. Ils sont heureux et fiers de participer a cette révolution.
Il n’y a que des hommes ou presque, vous voyez ? Là sur l’épaule de ce grand gaillard cette fillette aux cheveux blonds et aux yeux bleus ? Il s’agit de la représentante de la belle ville qu’est Marseille. Il était hors de question qu’elle ne vienne pas avec SES enfants !
Assise sur l’épaule d’un géant elle sourit a tout va, riant avec les autres, échangeant nombre de plaisanterie et plan d’avenir, un avenir qu’ils imaginent beau et paisible et où les privilèges seront enfin aboli.

Ca y est, ils y étaient, enfin ils étaient a Paris. On les regardent défiler dans les rues, les parisiens sont silencieux et observent méfiant ces grands gaillards du sud, cela les stresse un peu et c’est alors qu’une voix monte, une voix féminine, qui chante d’une voix forte et chaude reprise en cœur par les autres petits a petits.

Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé (x2)
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Que veut cette horde d'esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés? (x2)
Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter?
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage!


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers! (x2)
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix! (x2)
Tout est soldat pour vous combattre
S'ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s'armant contre nous (x2)
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (x2)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons


Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs! (x2)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!


Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons

Francis se trouvait seul dans une maison en train de souffler un peu, quand il entendit un chant, un chant puissant et fort, clamant la liberté et la force du peuple français.
Francis sortit de la maison et quelle ne fut pas sa surprise de voir défilé plus de 500 hommes chantant avec l’accent chantant du Sud. Un home s’arrêta devant lui et une petite fille âgée d’à peine 9/10 ans atterrie avec souplesse devant lui, une petite blonde lui arrivant au nombril et avec un sourire de trois kilomètres devant défier toutes les lois de la physique.

- Papa !!! cria-t-elle avant de se jeter a son cou manquant de le déséquilibrer
- Flo, tu n’aurais pas du venir, la réprimanda-t-il
- C’est ça pour que tu t’amuse sans moi ? et puis quoi encore ? Je suis ta fille et je représente ma ville p*tin !
- Ton langage jeune fille
- Mon langage te dit zut papa ! je te ramène 500 hommes et tu trouve le moyen de ne pas être content !
- Je n’ai jamais dit cela Flora ! enfin bon maintenant que tu es là autant en profiter
- Oh oui merci mon petit papa d’amour !

Elle se rejeta a son cou en riant et lui fit un gros bisou sur la joue. Elle eut un énorme sourire en entendant au loin la chanson encore inconnue aux oreilles des parisiens mais qu’ils reprenaient avec enthousiasme

- Dis-moi Flora comment s’appelle cette chanson ?
- Je ne sais pas, un homme l’a chanté au banquet de départ et ça nous a plu alors on a décidé qu’on la chanterait ! Pourquoi tu n’aime pas ?
- Si beaucoup ma petite fleur, rechante la moi cette chanson s’il te plait

Flora refit un sourire a son père et se mit à chanter les strophes de sa voix claire et cristalline de fillette, aussitôt, tout autour d’eux les parisiens reprirent les strophes de cette chanson sous les yeux ébahi de Francis qui serrait sa « fille » contre lui.
Une femme passa a côté d’eux en riant et en dansant avec un petit garçon.

- Un hymne c’est un hymne que tu entends ça mon Jeannot !
- Un hymne maman ?
- Oui mon Jeannot, un hymne qui chante notre liberté et notre force

Flora avait un énorme sourire aux lèvres et elle ne vit pas le sourire de son père avant de le regarder pour le voir songeur.

- Papa ? ça ne va pas ?
- Hein ? quoi ? ah si si ça va très bien ma chérie je réfléchissais c’est tout ! Allons rejoindre tes marseillais.
- Oui !

Elle prit la main de son père et l’entraina dans les rues vers les 500 marseillais continuant de chanter encore et encore.

Elle lâcha la main de son père avant de rejoindre en courant les marseillais qui l’accueillirent en souriant, l’un d’eux la souleva et la posa sur une table sur laquelle elle se mit a chanter la chanson en dansant sous les applaudissements de ses enfants qui reprenaient en chœur avec les parisien dans un enthousiasme qui abolissait les barrières, qui faisaient du vieux un jeune et du jeune un enfant.

Francis sourit en voyant sa fille sautant de la table pour aller récupérer Paris qu’elle fit monter sur la table pour qu’il danse et chante avec elle, elle l’entraina avec elle et bientôt on les vit danser et chanter sous les sourire et cette chanson qui revenait en boucle sur les lèvres de tous.
Cette femme avait raison, pensa Flora en soufflant un peu tout en discutant avec Paris, c’était un hymne, un hymne pour la liberté et les droits de tout un chacun.

Une voix s’éleva pour réclamer encore une fois la chanson.

- Rechantez la Marseillaise ! Rechantez la Marseillaise !

Et tous reprirent en chœur. Flora sourit et se remit debout sur la table improvisée. Elle était si heureuse, son pays allait entrer dans une ère de paix et abandonner l’injustice, elle allait vivre dans un pays où les droits de l’homme seront plus important que les droits d’héritages. Et l’hymne que ses marseillais avait rapporté gonflait les cœurs de tous de courage et de liberté. Oui rien n’aurait pu assombrir le ciel bleu au dessus de leurs têtes.


Loisirs : jouer a la pétanque, faire la sieste, parler

Aime : parler, la pétanque, ses amis, son "papa", ses amis et collègue, parler de sa ville, rire, Paris (quand il l’agace pas donc pas souvent), la sieste.

N’aime pas :
se taire, Paris (quand il l’agace donc souvent), que son "papa" soit triste et qu'elle ne puisse pas aller voir ses amis.


Qui êtes-vous? Oui vous derrière l'écran!;


Pseudo : Riri-chan

Age: 20 ans

As-tu lu le règlement?: Validé par PNJ Validatrice Suprême
Revenir en haut Aller en bas
 

Hey bé le fada...Va te faire peindre une moustache c'est l'heure du pénéquet!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Faire des socles de rues pavées.
» Tuto : peindre son ork à coup de lavis
» GW se met au lasure ?
» comment peindre des orientaux
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Sweet Madness :: Administration :: Premiers pas :: Fiches refusées-